Tout ce que je n'ai pû te dire

Tu veux que je te dise ? Tu me manques, mais aujourd’hui je sais que je vais avoir la force de me relever. Je sais que j’ai pas le choix, alors je m’accroche, Et pourtant, je ne sais pas comment je fais. J’ai tout perdu cette année, je n’ai pas aboutis dans ma vie professionnelle , je t’ai perdu, j’ai perdu beaucoup d’amis. Mais tu sais pourquoi je tente toujours de rester debout ? Parce que tu es la raison de tout ça. Tu es la cause même de toute ces pertes. Alors pourquoi tu me manquerais ? La raison est simple, je t’aime, encore et toujours. Cependant, depuis que tu m’as laissé, en pleurant, toute seule sur le parking, je ne sais plus qui tu es, je ne suis plus sûre de qui tu es, et de ce qui se passe dans ta tête. C’est bien simple, c’est comme si je ne t’avais jamais connu. Alors pourquoi j’ai ce sentiment amer ? Je devrais m’en foutre de toi, je devrais juste me dire que tu n’es pas le même et que je n’ai rien a faire avec toi. Je t’ai dit que je souhaitais sincèrement ton bonheur, je t’ai dit que je jalouserai la prochaine fille qui sera à tes côtés, et c’est vrai. Tu as embrassée une autre fille, et je peux pas m’empêcher d’imaginer son visage, son allure, la couleur de ses yeux, de l’imaginer plus belle que moi , et ca me ronge que tu désire quelqu’un d’autre, même si je sais que tu l’as embrassé et que tu es ressorti de cette soirée avec la même impression que j’ai eu auparavant. Tu sais, cette impression de ne rien reconnaitre, de perdre ses repères. Je sais pas si tu l’as également ressenti, mais ca m’avait dégouté, parce que je ne reconnaissait pas tes lèvres, je ne reconnaissait pas la douceur de tes baisers.
Alors, voilà, tu me manques, je fais une véritable connerie en ne te laissant pas une seconde chance, j’ai certainement tord de ne pas privilégier notre bonheur, et de penser et agir par sécurité. Mais j’ai eu mal, j’ai eu mal quand tu m’as laissé, au point de vouloir mourir, au point de ne plus vouloir sentir cette souffrance permanente dans ma poitrine, afin de ne plus manquer d’air, afin de ne plus avoir envie de pleurer sans se sentir soulagée. J’ai eu mal comme j’ai jamais eu mal, tu sais. Et c’est justement pour cela que je me suis fermé à toi au départ , parce que j’ai encore une fois appris que plus tu donnes de ta personnes, de ton intimité et de ton cœur , plus tu es vulnérable, et plus tu tombes bas. Tout ca, je n’ai jamais eu le cran de te le dire et j’aurai encore tellement à te dire, mais à quoi bon... Saches qu’aujourd’hui j’ai beaucoup de mal à me voir auprès de quelqu’un d’autre, d’être heureuse auprès de quelqu’un d’autre parce que tu restes en moi, comme possédée. Et c’est à moi seule de te chasser… Et malgré tout, je continue de penser que tu étais le bon, celui qui me correspondait.
Tu me manques, je t’aime, mais je dois t’oublier parce qu’on s’aime trop pour être heureux pour l’instant. Je t’aime, je toujours.
Mar 10 Juil 2012, 22:09 par sauvée sur Parler d'amour

La jalousie



Comme un poison, dans mon sang
Elle s’infiltre lentement dans mes veines
Ce soupçon perfide qui déchaîne
Un violent tourbillon de tourments
Qui chaque jour détruit notre bonheur
S’insère entre l’esprit et le coeur
Pleine de rage, de colère, de peur... ;
Cette peur maladive de te perdre
De ne pas savoir te garder
Et ce venin qui continue de prétendre
Que tu as cessé de m’aimer
Voir dans tes yeux l’amour d’un autre
Dans tes gestes l’envie inassouvie
Cultiver en mon coeur cette jalousie
Dont l’esprit s’est fait apôtre
Et trembler chaque jour, chaque instant
De sentir que tu vas m’échapper
Et voir en chaque homme un amant
Auprès de qui tu serais comblée
Mais je ferai tout ce que je peux
Je me battrai de toute la force de mon émoi
Pour te garder toujours près de moi,
Sans t’étouffer, rendre ton coeur heureux
Chaque jour, je me fais violence sans cesse
Malgré tous ces hommes qui convoitent.
De voir ce bonheur si fragile se briser.
Pour te couvrir d’attentions, de caresses
J’apprendrai à t’aimer, à te faire confiance
Car tu es une fleur naïve, sans méfiance
Proie facile, pour tous ces horribles vautours
Je t’aime et je sais que je toujours
Et chaque jour, je te prouverai sans fin
Que de ton bonheur, je sais prendre soin
Pour que chaque jour tu souries
Et en profiter, à chaque moment, de nos vies
Lun 07 Mai 2012, 20:53 par caressedesyeux sur L'amour en vrac

Entrevue galante de paul adam mignon (ma suite)

Entrevue galante (son poème)

La première fois quand je l’ai vue
J’ai tout de suite remarqué son regard
J’en étais complètement hagard

Dans ce jardin du Luxembourg
Je me suis dit Faut que je l’aborde
Pour voir si tous deux on s’accorde

J’ai déposé mon baluchon
Alors j’ai vu tes gros yeux doux
J’en suis devenu un peu comme fou

Quand je t’ai dis que tu me plaisais
Que j’aimerai bien te revoir
Tu m’as donné rendez-vous le soir




Et je t’ai dit Oh! Pénélope
Que tu étais une sacrée belle fille
Que je toute ma vie

Quand dans ce lit de marguerites
Tu m’as caressé doucement la tête
Ma vie entière est une fête

Et sous les regards de la foule
J’ai pose ma main sur ta main
Vous voyez bien que ce n’est pas malsain

A l’ombre des eucalyptus
Je t’ai dit Je veux que tu me suives
Je te sentais d’humeur lascive

Alors comme ça dans les tulipes
Tu m’as fait une petite promesse
Gage d’affection et de tendresse

Si notre amour devait céder
Je n’aurais plus qu’à me faire prêtre
Je ne pourrai jamais m’en remettre

Car si un jour notre amour rouille
Je m’en mordrai très fort les doigts
Chérie vraiment je n’aime que toi !



MA SUITE:


La première fois que je l’ai vu
Je marchais au hasard sur l’avenue
Le cœur en rade et la tête dans les nues

Dans ce joli parc je noyais mes pensées
Lorsqu’ au détour du sentier un homme m’approche
Son regard est beau et de suite j’accroche

Jeune homme de belle et fière allure
Sans doute un pauvre hère en quête d’aventure
Mais la beauté de ces yeux m’a conquis le cœur

Et je répondis à ta déclaration ,avec un brin de malice
J’espère que tu ne feras pas comme Ulysse.
Je t’attendrai ,juste ce soir ,au café "chez Maurice"

Tu avais l’air si mignon avec ton bouquet de renoncules
Si perdu avec ton costume plein de pellicules
Je t’en ai fais la remarque,c’était idiot avec le recul.

Tu n’en a pas eu cure et tu me pris la main.
Ce geste doux et tendre n’était pas du tout anodin
Mais la belle promesse d’un meilleur lendemain..

Dans ce joli cadre couvert de merveilleuses fleurs
Tes paroles me remplissaient d’un immense bonheur
Et je pensais tout bas:Je vous suivrai partout Monseigneur.

Tels des promis époux voila que tu m’embarques
Dans un voyage de noce,a bord de ta guimbarde
Qui me retourne le cœur à chacun de ses cahots

Si notre amour devait par la suite,autant de soubresauts
Je te préviens de suite que je partirais aussitôt au galop.
Et donc si tu veux me garder ,soit gentil,fidèle,et attentionné

Et je te promet de faire de ta vie ,un merveilleux rêve.
Scellons ce bon contrat du bout de nos lèvres
D’un baiser fougueux qui unira nos cœurs.

Jeu 22 Mars 2012, 17:12 par caressedesyeux sur Mille choses

Je voudrais

Comment te décrire? Tu es l’être que j’attendais, sans ne plus l’espérer. Je ne t’attendais pas, je ne m’attendais plus, et ce fut impromptu.
Comment t’écrire Je t’aime sans le chanter? je voudrais danser, contre ton torse, la tête posée; tout près m’approcher. En musique, te dire, viens m’embrasser! Je voudrais que tu décides et que tu me guides avec tes bras limpides de clarté, sans vide... Je voudrais que tu me serres fort, jusqu’à me voir soumise à ton corps... Ton nom, qui se fait tant désirer, oui je voudrais le porter, le garder, l’adopter, puis surtout le partager. Je voudrais obéir à tes mains en ayant qu’un seul maître: mon coeur, je voudrais mélanger nos odeurs, dans la sueur du bonheur. Tu m’inspires un demain où nous irons à Rome, par tous chemins, un seul homme: me manque, et tout mon coeur est dépeuplé. Oui tu es parfait, un peu plus chaque fois que je peux te découvrir, pardonne moi, de te dévêtir.
Comment me retenir? Ai-je le droit de te recouvrir de moi? Si tu étais une pierre, tu serais précieuse, tu serais un diamant, recherché, rare, fier, digne, un aimant m’attirant, amoureuse. Un éclat, tu es sublime: brillant. T’admirant, bien plus je t’estime énormément. Je te respecte, tendrement, aveuglément, éblouie et muette, discrètement, je t’attends. Je te regarde, avec tendresse, et attachement, comme une princesse guette son prince charmant. Tu es si beau car tu dégages la beauté intégrale, car ton intérieur et ton corps débordent de charmes, car un peu plus chaque jour mes yeux t’avalent, car tu sais faire de moi la plus heureuse des femmes. J’aime ce film qu’on regarde, notre scénario, j’aime quand tu montes tout en haut, tu es droit, ferme et doux quant il faut, tu es pour moi de tous, le plus beau! Celui que je veux, que je voudrais, tu es tout ce que je voulais! tout ce que je veux! tout ce que j’aimerais. Tout ce que j’aimerai. Je toujours. Car, comment à présent, t’enlever de moi? où tu es entré, mon Amour. Mon présent. mon toujours.
Mar 25 Oct 2011, 21:07 par inlove sur La déclaration d'amour

Je t'aime.

Tu Es Ma Vie,
Mon Chéri,
Mon Amour,
Pour Toujours.

Tu Es Le Bonheur,
Dans Mon Coeur,
Qui Fleurit,
Chaque Jours De Ma Vie.

Tu Es Mon Bébé,
Pour L’éternité,
Tu Es Ma Force De Vivre,
Je T’aime A En Mourir.

Dans Tes Yeux Je Me Noie,
Dans Ton Coeur Je Me Bat,
Dans Tes Bras Je Serai,
Pour L’éternité Je T’aimerai.
Dim 07 Août 2011, 10:31 par Coeur_Noir sur Mille choses

Me garder aupres de toi

Je serai petit rat, où tu pourras m’emmener de partout
Me coller, contre toi, à te regarder réfléchir devant ton bureau
Où bien souvent, tu as trop chaud.
Alors je serai ton ventilateur
Pour rafraichir ta sueur
je serai ton doux poison
Où tu en perdras la raison
Déboucher ce flacon, pour en respirer des odeurs qui te séduiront...
Point de gamelle, ou de sandwich
Chandelle, Cerdon,
Cordon bleu je le serai pour toi...
Prends ma main, et allons donc nous promener
De ces jambes fatiguées,
Tu t’allongeras au bord de l’eau
Et je te masserai de doux touchers...
Je te dirai, ce que tu aimes entendre
Je serai l’ombre de ton ombre
Je comme tu le mérites.
Je serai la discrètement à" jouir" de ces doux instants
Auprès de toi.

CARESSEDESYEUX
Mer 20 Oct 2010, 11:08 par caressedesyeux sur L'amour en vrac

Prend donc ma main et ne la lache plus


Je serai ton ombre
Et resterai à jamais avec toi;
Je ne couperai pas ce lien qui nous rattache
Car je t’aime encore
IL a suffit ,d’un seul murmure
Pour que tous ressurgisse
Tous ce qui était ancré dans mon cœur
Et qui ne demandait finalement qu’à exploser.
Je , à en crever.
L’heure n’est pas encore la,pour nous retrouver
La bête sommeille encore
Et je me pencherai sur ce "berceau"
De ce qui a de plus beau
De plus pur
Pour juste en savourer quelques instants
Quelques instants de bonheur
Que mon cœur en palpitera chaque seconde passé auprès de toi...
Je te donnerai ma main, et je ne voudrai plus que tu la lâches
Je te donnerai mon âme à jamais.

caressedesyeux
Mar 22 Juin 2010, 12:00 par caressedesyeux sur L'amour en vrac

La jalousie


Elle s’insère en moi
Comme un poison, dans mon sang.
Elle est pleine de colère, de peur... ;
peur de te perdre
Et de sentir que tu vas m’échapper.
Mais je ferai tout ce que je peux pour te garder près de moi,
Sans t’étouffer.
Malgré touts ces hommes qui te convoitent.
Chaque jour, je lutte sans cesse
de voir ce bonheur si fragile se briser.
Et chaque jour, je te prouverai que je t’aime et toujours.
Car tu es une fleur "naïve"
Qu’il faut prendre soin.
Et profiter, à chaque moment, de nos vies


caressedesyeux



Dim 28 Fév 2010, 18:02 par caressedesyeux sur Mille choses

Passion tendresse et envie

L’amour que j’ai pour mon aladin
Est plus fort que tout
Plus violent qu’un volcan
Qui crache du feu puissamment
Plus haut qu’une montagne
Que personne ne peut atteindre
Plus puissant qu’un torrent
Qui coule et gronde de pierre en pierre
Plus chaud que le soleil
Qui brûle de ses rayons ardents
Plus bruyant qu’un orage
Qui zèbre le ciel de ses éclairs
Mais aussi doux comme la pluie
Qui ruisselle sur ton corps si merveilleux
Comme mes mains qui
Te caressent longtemps avec tant d’amour
Passion tendresse et envie folle
Je t’aime, toujours
Jeu 21 Sep 2006, 21:19 par joullia sur Parler d'amour

1 mois et demis de bonheur

Cela fait 1 mois et demis que nous tchatons ensemble réellement et régulièrement,
Et ce fut un mois de bonheur il me semble,
Même si au début, j’ai un peu hésitée et toi aussi,
Entre arrêter ou continuer.
Mais sache que jamais durant ce mois,
Je n’ai cessé d’être amoureuse de toi.
Et quand tu es loin de moi,
Je suis triste à chaque fois.
J’ai comme une douleur qui se meure,
Au fin fond de mon coeur.
Dans ce cœur qui avait tant de protection
Tu a su trouver la clé
Par quelle miracle
J’n’en ai aucune idées mais ce que je sais c’est que j’en suis ravis
Je pense que tu le sais,
Mais je ne te le répéterai jamais assez,
Tu es celui que mon coeur a choisi,
J’espère pour le reste de ma vie,
Sans toi, je ne suis rien du tout,
Car je t’aime passionnément.
Je sais que je suis amoureuse de toi,
Car j’ai cette étincelle en moi,
Qui me prouve que je t’aime,
Et cet amour durera.
Je t’aime pour toujours
Même si je dois t’aimer en silence
Parce que tu me le demandes
De plus m’approcher de toi
Tu ne pourras pas m’interdire de t’aimer
Même si tu me dis des choses horribles

Je quand même
Lun 31 Juil 2006, 03:27 par joullia sur L'amour en vrac

Parce que tu es toi

Quoique tu fasses, où que tu sois...
Je t’ai aimé, je t’aime et je .

Que je puisse te voir ou je ne te vois pas :
Je t’ai aimé, je t’aime et je .

L’amour a eu le désir de naître en moi :
Je t’ai aimé, je t’aime et je .

Ce que je vis n’est pas de tout repos ;
Je t’ai aimé, je t’aime et je .

Tu as ouvert mon coeur aux autres parce que
Je t’ai aimé, je t’aime et je .

Contre tout espoir, contre toute logique
Je t’ai aimé, je t’aime et je .

ici ou là-bas, un jour, on se retrouvera :
Je t’ai aimé, je t’aime et je .

Ce jour-là, dans nos regards on lira :
Je t’ai aimé, je t’aime et je ...
Lun 20 Fév 2006, 12:48 par dolce vita sur La vie à deux

Sensualité

voilà des mots que j’aurais aimé savoir écrire..mais le mérite en revient à Axelle Red

Jamais je n’aurais pensé ...
"Tant besoin de lui"
Je me sens si envoutée
Que ma maman me dit : ralentis
Désir ou amour
Tu le sauras un jour

J’aime j’aime
Tes yeux, j’aime ton odeur
Tous tes gestes en douceur
Lentement dirigés
Sensualité
Oh stop un instant
J’aimerais que ce moment
Fixe pour des tas d’années
Ta sensualité

Il paraît qu’après quelques temps
La passion s’affaiblie
Pas toujours apparemment
Et maman m’avait dit : ralentis
Désir et amour
Tu le sauras un jour

J’aime j’aime

Je te demande simplement
Ne fais pas semblant
Je encore
Et encore

Désir ou Amour
Lun 16 Mai 2005, 14:11 par Satine sur Parler d'amour

La solitude

Cette nuit là je dormais chez toi …

Tu avais tout éteint dans l’appartement. Tu t’es couché près de moi, je faisais semblant de dormir. Timidement tu passas ta main sur mon dos avant de te retourner.

Ta présence me manque parfois (je soupire). Ton silence me fait souffrir mais surtout ton passé me fait souffrir, le manque de confiance que tu portes aux femmes te rend méfiant.

A l’intérieur de toi, il y a quelque chose qui est mort et que je ne peux pas réanimer. Tu ne veux plus aimer, tu ne veux pas m’aimer ! De peur d’avoir mal.

Je ne peux pas t’aider, parce que la porte est fermée. Le passé compte-t-il pour toi tellement plus que le présent et le futur ? C’est si facile de renoncer par nostalgie, quelle formidable douleur passive, quelle admirable mort lente.

Aux premiers jours de notre rencontre tu me racontais tes rêves, tes envies, j’ai cru que tu m’appelais, je suis venue et toi tu es resté prisonnier de ta peur, de l’amour que tu appelles solitude.

Que faire pour que tu m’aimes, te dire que mon amour pour toi est infini, que je pour la vie, que tu es l’homme avec qui je veux avoir des enfants…

Je te fais de la peine à ce point là ?

Beaucoup plus. Il n’est de pire solitude que celle que l’on éprouve quand on est deux. J’ai voulu te quitter alors que je t’aime, quelle incroyable incohérence!



Que faut-il faire ? Laisser faire les choses ? Je ne sais pas, je ne sais même plus si j’en ai envie.
Seul Dieu le sait !!!!

muse
Sam 06 Mars 2004, 10:23 par Muse sur L'amour en vrac
Page 1 sur 1

Ecrire sur t’aimerai

Ecrire sur t’aimerai Tout ce que je n'ai pû te dire, La jalousie, Entrevue galante de paul adam mignon (ma suite), Je voudrais, Je t'aime., Me garder aupres de toi, Prend donc ma main et ne la lache plus, La jalousie, Passion tendresse et envie, 1 mois et demis de bonheur, Parce que tu es toi, Sensualité, La solitude,
Il y a 13 textes utilisant le mot t’aimerai. Ces pages présentent les textes correspondant.

Bonne lecture !

Derniers textes

Livres recommandables

CARNET DE RROSE
ALINA REYES
Pocket
Infidèles : Nouvelles érotiques
Martin Laliberté
J'ai lu
Journal intime de mon sexe
ANONYME
Pocket
Le Parfum
Patrick Süskind
Le Livre de Poche
Grammaire érotique
Laurin Jacques
La Musardine
ITINERAIRE D UNE SCANDALEUSE
CLARA BASTEH
Pocket
Éloge des femmes mûres: Les souvenirs amoureux d'András Vajda
Stephen Vizinczey
Folio
LE JOYAU
Jacques Monfer
Blanche
Des désirs et des hommes
Francoise Simpère
Pocket
Cinquante nuances de Grey (Fifty Shades, Tome 1)
E L James
JC Lattès


Retrouvez toutes nos bonnes lectures sur : La boutique des âmes tendres

La citation d'amour

Mieux vaut vivre enchaîné près de celui que l'on aime, que libre au milieu des jardins près de celui que l'on hait.

Saadi.

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Sam 19 Juin 2021, 17:32
  • Nos membres ont écrit un total de 4442 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est brancher
  • Il y a en tout 36 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 36 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite