Confidences

Le Lun 15 Août 2005, 17:54  sur Parler d'amour, 0 commentaire
Confidences et semi-silence,
mes tendres paroles,
et mon coeur qui s’affole.

Confidences et secrets livrés,
mes moments importants,
mes instants d’éternité.

Confidences et démesure,
Ici j’avoue tout,
mes désirs, mes blessures.

Confidences et mise-à-nu,
voilà, vous savez tout,
mais y auriez-vous cru?

Demain.

Le Sam 13 Août 2005, 09:07  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
Demain,
Nos baisers,
Mon émoi, tes pensées?

Demain,
Nos caresses,
Ta douceur, ma tendresse.

Demain,
Notre sensualité,
Mes paroles, ta beauté.

Demain,
Notre audace,
Tes désirs, mes angoisses!

Demain,
Notre fusion,
Ton ardeur, ma passion.

Demain,
Notre amour,
Ta présence, mes beaux jours.

D'hier à aujourd'hui.

Le Ven 12 Août 2005, 21:52  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
On ne se connaît pas vraiment,
On s’est croisé il y a longtemps.
Je ne me rappelle pas si on se parlait,
ni si déjà mes yeux te cherchaient.
Mais ce dont je me souviens,
C’est de ton charme sybillin.

Le hasard, le destin, aujourd’hui,
allument une lueur dans ma nuit.
Si hier, tu n’avais envahit mon coeur,
à présent, il s’emballe avec fureur.
Et je déplore mes phrases trop faibles,
pour te dire combien tu m’obsèdes.
Je te désire avec impertinence,
Veux-tu d’un baiser enflammer mes sens?

Puzzle.

Le Ven 12 Août 2005, 21:35  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
Un morceau de toi ici,
un peu de toi là-bas.
Dans ce texte je dépeints tes yeux,
dans cet autre tes cheveux.
Ici, la courbure de tes lèvres,
ma description me paraît bien trop brève.
Là, le satin de ta peau,
et ma plume vibre sous mes mots.
J’éparpille des détails avec aplomb,
mais jamais je ne citerai ton prénom.
Tu es partout dans mes écrits,
mais quand seras-tu dans mes nuits?

Notre histoire.

Le Mer 10 Août 2005, 12:14  sur Histoires d'amour, 0 commentaire
Notre histoire à elle et moi a duré 28 ans, mais c’est aussi bien court! Le manque est latent, permanent mais il faut bien l’apprivoiser et vivre avec...faut avancer, malgré tout. Les questions restées en suspend s’ammoncellent, et il y en a encore de nouvelles qui se posent, tous les jours... Mais dans le bagage qu’elle m’a laissé, il y a toujours de quoi me construire des réponses, il y a tellement de richesses. Et j’essaie de les transmettre à mon tour, depuis trois ans...et pour longtemps!

Vivre dans ton regard.

Le Lun 08 Août 2005, 20:46  sur Histoires d'amour, 0 commentaire
Dans cet éclat d’automne qu’est ton regard, je veux grandir. Entre le brun timide et le vert troublant, je trouverai ma place. Tu m’apprendras toutes les nuances de l’amour, tu me diras qu’il est aussi changeant que le coloris de tes pupilles: un jour discret, un jour ardent; un jour banal, un autre déroutant. Ainsi, je connaîtrai la tendresse et la passion, la retenue et la démesure. Je me révèlerai femme, tant que tu me regarderas.

Magie.

Le Lun 08 Août 2005, 20:23  sur Amour internet, 0 commentaire
Un message, un de plus, à éplucher! Tiens, celui-ci parait différent! De jolies tournures de phrases, une orthographe irréprochable, un style spontané, c’est ta première approche... J’aime te lire et je prends plaisir à te répondre! Notre échange dure quelques jours, nous apprenons à nous connaître au détour des mots, nous nous dévoilons de questions en réponses... Je ne décèle pas quelle est la part de vérité et celle du mensonge; je ne sais pas si tu enjolives tes récits ou s’ils sont le reflet de ta vie mais je me plais à vouloir te croire. Tu m’envoies du rêve et tout son lot d’illusions et c’est bon. Je réponds, toujours en parallèle, et c’est crescendo que s’envolent nos déclarations... De tes écrits à ta présence il n’y a qu’un pas ...mais nous préférons nous en tenir là, et laisser intacte la magie sur la toile.

Dans ma chair...

Le Lun 08 Août 2005, 19:51  sur Mille choses, 0 commentaire
...il y a ta trace, tous les pores de ma peau se souviennent de ton parfum. Mes mains ont tellement caressé ton corps qu’aujourd’hui, de mémoire, j’ébauche tes formes. J’aime repenser aux sillons brûlants que tu as tracé sur moi, aux ruisseaux que tu as fait naître en moi, aux sensations que tu as provoquées. Je te veux encore et toujours, je veux que tu m’aimes maintenant et demain et revivre ces instants torrides à l’infini.

Crise de manque.

Le Lun 01 Août 2005, 16:44  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
Le vouloir plus que tout et presque trop. M’en vouloir de cette dépendance incontrôlable, démesurée, exagérée. Nier cette émotions foudroyante alors qu’elle me ressort trop souvent par les yeux : larmes d’impuissance, d’inconfort, de mal-être...aussi transparentes que je semble l’être pour lui. Me sentir si vide, si "rien". Tourner en rond, perdre mes points de repères, devenir littéralement folle. Focaliser mes pensées sur son sourire jusqu’à en avoir mal au ventre. Ressentir partout qu’il n’est nulle part et en devenir fébrile. Me déchirer le coeur un petit peu tous les jours et en disperser les lambeaux aux quatres vents, pour qui voudra tenter de m’apaiser. Malgré cela, vivre en manque de lui depuis 98 jours, spiraler dans l’abîme de son absence depuis 2352 heures...

Faut que ça s’arrête...

Rêver d'une aube...

Le Lun 01 Août 2005, 12:47  sur Les liaisons sulfureuses, 0 commentaire
...où je m’éveille avec toi, où mon premier geste est pour te caresser. Je promène ma main sur ta peau et sur la soie des draps et je ne sens pas de différence. J’embrasse tes yeux, tes cheveux, j’effleure tes cils de mes lèvres, puis ta joue, la droite, celle qui porte ce ravissant grain de beauté. Je perds ma bouche sur ton cou, j’avale le lobe de ton oreille. Enfin, je dérobe ton premier baiser. Nous mêlons nos langues et nos souffles et je me délecte de ta tendresse, de la succulence de ce premier instant sensuel, présage d’une matinée charnelle. Je m’étends sur toi et te gave de gestes lascifs, te saôule de mots impudiques. Je veux t’inciter à me faire l’amour avant même de m’avoir dit "bonjour". Je rêve de ces heures chaudes au creux de ta passion, j’aspire à cette fusion matinale, à tes pulsions fébriles...demain, peut-être.

Tellement d'envies.

Le Dim 31 Juil 2005, 21:42  sur Les liaisons sulfureuses, 0 commentaire
Envie de ton corps sur le mien,
de devenir liquide sous tes mains.
Immédiatement m’ouvrir,
avant même que tu me désires.
Gémir et te maudire,
de me faire autant languir.
Envie d’être à l’unisson avec toi,
de te sentir très profondément en moi.
Envie de soupirer ton prénom,
de vertiger dans un abîme sans fond.
Envie de t’aimer à l’infini,
et te savoir amoureux aussi.
Je veux m’échouer dans tes bras,
et ne jamais quitter tes draps.
Je veux tes mains dans mes cheveux,
le reste m’importe peu.

L'esSENSiel.

Le Dim 31 Juil 2005, 20:42  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
De mes yeux, j’ai touché ton corps, puis emprisonné ton souffle dans mes mains. J’ai entendu les battements de ton coeur avant de te goûter, de te respirer, de t’inhaler. Mes sens en éveil et les tiens en réponses et je ne prétends pas te connaître déjà car je ne sais pas l’esSENSiel...

C'est aussi...

Le Dim 31 Juil 2005, 18:13  sur Parler d'amour, 0 commentaire
... quand au milieu de convives, tes yeux me cherchent et, qu’ainsi verrouillés par nos regards, nous nous sentons seuls au monde. Quand ta voix résonne dans mon téléphone seulement cinq minutes après que nous nous soyons quittés. Quand tu dis "tu me manques " alors que je suis à un mètre de toi. Quand je sais que je ne te verrai pas mais que je ne me sens pas seule...

Se donner...

Le Dim 24 Juil 2005, 17:33  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
S’additionner dans ces draps,
S’enchevêtrer dans nos bras,
Se mélanger, toi et moi,
S’enlacer ici et là,
S’oublier le coeur en émoi,
S’effondrer tant de fois,
S’apprivoiser pas à pas,
Se colorer de haut en bas,
Se métisser dans le fracas,
S’adorer, s’allonger, encore une fois...

Silence.

Le Dim 24 Juil 2005, 17:17  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
Instant parfait que celui qui suit l’étreinte… Quand on se retrouve à bout de souffle, à bout de mots, à bout de sensations et tout au creux de l’émotion. Absorbés par le sentiment du moment qui sera « plénitude » ou « harmonie » ou parfois même « sécurité ». Lorsque le tourbillon passionnant s’estompe et que l’on prolonge cet état second en de légères caresses, en un tendre massage, destinés à effacer les tensions, diluer les questions, calmer le jeu. Quand on se sent englouti dans un silence, lourd de sens mais pas pesant, qui s’impose… car il est des instants où on n’est plus obligé de « dire »… Précieuses minutes que celles où après avoir fait l’amour, on se fait la paix…
Page 2 sur 5 Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

syolann

ecriture, lecture, danse

Tout à propos de syolann

Inscrit le:  15 Août 2004
Messages:  70 [1.58% du total / 0.01 messages par jour]
Emploi:  Secrétaire de direction
Rang:  Plume d'amour
Plume d'amour

Activité

Forums Activité % Forum % total
L'amour en vrac 17 sur 813 2.09 % 24.29 %
La séduction 15 sur 210 7.14 % 21.43 %
Les liaisons sulfureuses 11 sur 276 3.99 % 15.71 %
Citations 6 sur 609 0.99 % 8.57 %
Parler d'amour 5 sur 415 1.2 % 7.14 %
Histoires d'amour 4 sur 320 1.25 % 5.71 %
Un monde parfait 3 sur 247 1.21 % 4.29 %
Exercices de style 3 sur 22 13.64 % 4.29 %
Mille choses 3 sur 731 0.41 % 4.29 %
La première fois 1 sur 94 1.06 % 1.43 %
Amour internet 1 sur 128 0.78 % 1.43 %
Le grimoire d'amour 1 sur 67 1.49 % 1.43 %

Partagez, si vous aimez

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Ven 30 Juil 2021, 09:20
  • Nos membres ont écrit un total de 4442 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est brancher
  • Il y a en tout 31 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 31 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs enregistrés : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite