Ode à l'amour de géremi

bel ode à l’amour j’ai aimé vous lire cordialement
Mar 16 Avril 2013, 20:10 par caressedesyeux sur L'amour en vrac

Les sables amouvants de jime

un texte poignant, fort beau tout en emotion;;le temps qui defile vite et qui nous rapelle des souvenirs d’antan mais gravé a jamais dans notre mémoire...merci jime j’ai aimé votre texte amicalement
Mar 02 Avril 2013, 17:21 par caressedesyeux sur L'amour en vrac

Prends ce que je t'aime (texte de chanson de jime)

bonjour j’ai aimé votre ballade amoureuse merci du partage amitié poétique
Jeu 28 Mars 2013, 14:45 par caressedesyeux sur L'amour en vrac

La lettre de romeo de jime

bonsoir Jime j’ai aimé vous lire une fois de plus merci .. amitié poétique
Mar 05 Mars 2013, 19:28 par caressedesyeux sur L'amour en vrac

Jardin japonais votre suite

bravo , votre suite est joliment conté merci j’ai aimé vous lire
Lun 04 Mars 2013, 10:43 par caressedesyeux sur L'amour en vrac

à mes jardins d'hier

J’ai parcouru le monde et ses vastes jardins
Je n’ai trouvé repos seulement qu’auprès du mien
Où fleurissaient la nuit, tous les soleils éteints
Des jolies fleurs de soie, ou de tendre satin

J’ai traversé les âges et ses plus grands châteaux
Je n’ai trouvé asile que dans des petits hameaux
Ou s’éclairaient mes jours et mes tristes oripeaux
De fils d’or en dentelle sur moi à fleur de peau

J’ai croisé tous les temps et leurs caprices changeants
Je n’ai pu ramener que pluies et mauvais vents
Et si peu de rosées des beaux jardins d’antan
Et si peu de fines perles des fleurs d’iris blanc

J’ai parlé à des fleurs plus belles que vos images
Mais seulement ramené des pierres de mes voyages
Que j’ai posé un jour sans âme et sans bagages
Pour emmurer ma vie et ne la faire que sage

J’ai gardé souvenir des couleurs des hivers
Je les peintes ici et là sans fard et sans mystère
Où volent des papillons voyageurs éphémères
Dans mes jardins secrets, dans mes jardins d’hier.

JIME en réponse à le jardin japonais
Mer 27 Fév 2013, 16:22 par Jime sur L'amour en vrac

Amour au clair de lune (nouvelle)

Merci djinn de ton passage ici bisous amicalement
Mar 26 Fév 2013, 13:34 par caressedesyeux sur Histoires d'amour

D'un soir

j’ai aimé vous lire jime merci
Mar 26 Fév 2013, 13:33 par caressedesyeux sur Les liaisons sulfureuses

Parfums de epiméthée

une merveilleuse danse de ’l’amour" la communion de deux corps qui s’unissent et qui ne font plus qu’un merci j’ai aimé vous lire c’est beau! c’est passionnant amicalement
Ven 03 Août 2012, 18:21 par caressedesyeux sur Les liaisons sulfureuses

Dessin d'elle (duo)

Me lève doucement et prends ma cigarette
Je dois, rideaux, tirer et la fenêtre ouvrir
Elle ne veut fumée et il faut que j’arrête
Je ne puis maintenant ! Mais cela va venir
J’enfourne la cibiche et prends une allumette
Il fait beaucoup trop chaud, je n’arrive à dormir

La flamme qui crépite emmène au loin tout ombre
Je tire une bouffée et je m’installe enfin
Dans le noir qui revient les démons sont en nombre
Par l’huis, la lune envoie un rayon argentin
Elle éclaire la chambre en la rendant moins sombre
Et dans cette lueur je vois son corps divin

L’envie ainsi me prends d’en faire une aquarelle
M’empare d’un crayon pour en faire un croquis
Sous ce rayon d’argent, elle apparaît si belle
Et le temps se suspend, par sa beauté, conquis
La main dessine alors sa grâce naturelle
Et sans regard lever de ce visage exquis
En tire un trait précis du cou jusqu’à l’aisselle

J’arrête un peu surpris, à l’ébauche d’un sein,
Par cette étrange aisance et un pli de courbure
Disparaissant sous draps et dont le bel écrin
Par un effet soudain éveille ma nature
Je me dois de freiner ce désir de câlin
Pendant que, doucement, descends la couverture

Dans toute sa beauté s’expose le tableau
De son merveilleux corps. Malgré sa retenue
Elle, pourtant pudique, au cœur de ce berceau,
Sans porter le flambeau, ma déesse dort nue.
Dans un suprême effort, je reprends le pinceau
Et continue ainsi la fresque convenue

La regarde dormir dessinant ses cheveux
D’un regard caressant j’en amorce la joue
Je peaufine amoureux le contour de ses yeux
Puis j’entame la bouche, authentique bijou,
Dont le troublant contact m’invite auprès des dieux
Goûter le doux nectar, d’un tendre roudoudou

Comme me rejoignant, en ce joli mirage
Par un secret murmure, ici, Belle se plaint
Se dessine un sourire éclairant son visage
Se peut-il qu’en songe, je sois ce séraphin
Qui l’enlace en dansant et sous lune fort sage
Lui fait ainsi l’amour du soir jusqu’au matin ?

L’image s’affranchit d’un fusain qui l’esquisse
D’une cambrure lisse au doux moelleux confort
Inestimable attrait de ma belle Anaïs
Qui joyeusement glisse en un charmant transport
D’un rêve dont le vœu, que jamais ne finisse
L’amour qui nous unit, est un souhait très fort

S’évade mon esprit sur un plan de garrigue
Plus de mille crickets nous saluent de leur chant
Je suis au paradis et j’entame une gigue
Des massifs de lavande embaument l’air ambiant
Et je danse ! Je danse à tomber de fatigue,
Ivre de joie immense, en son sein accueillant

S’égare mon regard sur un galbe de fesse
Une rondeur de sein que polit une main
S’activant au dessin que sa beauté professe
Du mollet au genou, de la cuisse au bassin
De l’endroit le plus doux le tableau la caresse
De l’éclat lumineux d’un rayon opalin

Une ombre, sur le mur, vient contempler l’artiste
Puis se penche et s’immisce au creux de son dessin
Soigne la silhouette, en bon aquarelliste,
En retrace et reprend le beau contour d’un sein
Embellit le velours, tel un beau jeu de piste,
Donnant forme et volume au joli mannequin

J’observe le croquis, le compare à ma brune
Retouche un pli par ci, regonfle un trait par là
Orne d’un trait charbon le teint clair de sa prune
Le pinceau s’éternise et traîne à l’emploi
D’un ébat dans ses bras, d’une joie commune
Je me prends à rêver d’un doux et tendre émoi

Sur l’esquisse m’étends, gomme, trace et retrace
Et refais tous les traits comme en la caressant
À mes yeux amoureux, il ne trouve pas grâce
Ce tableau, rien qu’un nu, bien splendide pourtant
Le recouvre et reprends d’un regard qui l’enlace
Le dessin est fini depuis déjà longtemps

La regarder dormir sous les rayons de lune
Je ne me lasse pas d’ainsi la regarder
Et je profite alors de ma bonne fortune
Et j’en profite encore aussi pour en rêver
La regarder dormir quelle chance opportune
La regarder dormir et puis la dessiner



Idée originale et décor de
© Versification et mise en page Hamilcar01[/color]
Mer 13 Juin 2012, 19:11 par caressedesyeux sur L'amour en vrac

La femme parchemin

merci j’ai aimé vous lire amities
Dim 10 Juin 2012, 17:54 par caressedesyeux sur La séduction

Tu me fais tourner la tete

merci j’ai aimé vous lire amicalement
Jeu 09 Fév 2012, 20:38 par caressedesyeux sur La déclaration d'amour

Histoire vraie

Une belle histoire d’amour qui a bien commencé merci du partage amities
Lun 23 Jan 2012, 20:40 par caressedesyeux sur Histoires d'amour

Echec et mat






Après une petite entrevue fructueuse
Nous voici enfin, face à face,
Et subitement tu deviens bien sérieuse :
Finies les hésitations de la préface
Tu as mis tous tes atouts en évidence
Afin de me faire céder facilement
Mais ne crois pas trop à la chance
J’ai un sacré tempérament !

Ton regard implacable soutient le mien,
Sans qu’un frisson ne fasse bouger un cil
Je décide, de prendre la facette du fou
Jouant à la marionnette sans fil.
Pour te déstabiliser du premier coup
J’improvise une jonglerie de balles multicolores
Mais cela ne semble t’impressionner guère
Tu connais les trucs et les manières
De ceux qui disent qu’ils t’adorent.

Je prends alors la place de la tour
Pour t’en jouer un bien astucieux
Me transforme en gentil troubadour
Ma harpe fredonne un chant mélodieux.
Où l’amour parle de douceur et tendresse,
De quelques baisers t’effleurant le corps
Mais tu es déjà une belle princesse
Et connais les écueils du décor
Tu parais être subitement endormie
Mais ta conscience retrouve vite ses esprits.

Le cavalier arrive alors fougueux
Plongeant son regard brûlant dans le tien
Surprise, tu baisses ta garde un petit peu.
Pour mieux m’attirer dans ton guet-apens
Et pointer ton épée si aiguisée sur mon cœur
Mais ne suis dupe et te désarçonne à ma manière
D’un sourire radieux et d’un compliment flatteur,
Qui touche et n’a pas l’air de te déplaire
Mais tu n’es pas tombée de la dernière
Et me contre en experte cavalière.

Je sors dés lors ma dernière carte
Le roi qui s’avance avec détermination
Sur mon passage, les pion s’écartent
Je vais sur la reine sans hésitation.
Je baise ta main si délicatement
Que ton sourire me fait comprendre
Qu’il est temps que je m’applique sérieusement.
Que ton cœur est prêt à se rendre
Qu’il faut que j’abatte mon dernier coup,
Je t’enlace et te serre tout contre moi
Avec force et en même temps très doux
Je sens ton corps frissonner d’un émoi.
Ton cœur taper si fort dans ta poitrine
Je t’embrasse alors si passionnément
Que tu entends une chorale divine
Te voila étourdie, toute retournée
Mes baisers te font l’effet d’un soudain sommeil
Tu en tombes à mes pieds subjuguée
Jamais tu n’as connu trouble pareil
Tu n’aurais cru que je te battes
Échec et mat !

Jeu 17 Mars 2011, 17:40 par caressedesyeux sur Mille choses

S'effacer

De sa jolie main, Romain me dessine avec une craie blanche
Sur le tableau noir, avant que la maitresse n’arrive,
Va donc savoir pourquoi il me dessine comme cela.
Il a déjà des rêves plein sa tête
Et s’est crée un joli personnage fictif,
Il m’a crée moi : Marilyn
Marilyn qui prend plusieurs identités
Qui le font bien rigoler
Il me met soudain un nez rouge,
Et me fait jongler, auprès des enfants
NON ! NON ! CELA NE VA PAS ! IL EFFACE !!
Des chaussons de danses à mes pieds,
Me voila transformée en petit rat d’opéra
Auquel il aura coupé les cheveux si court..........
NON ! NON ! IL M’EFFACE ENCORE !
Déguisée en immense lapin doté des piles Duracel qui ne s’arrêtent plus
Tel un ressort sur pattes qui va à la rencontre de monsieur Pollux....
Et qui prend la place du manège enchanté...
NON ! NON ! IL M’EFFACE ENCORE !
Il me fait pousser une aile, une aile d’ange qui veille sur son berceau
Je veille sur l’enfant à qui je raconte mes plus beaux écrits
Il se sent si bien dans son lit, et s’y endort paisiblement...
Puis soudain il me dessine des bras immenses,
Pour s’y réfugier rapidement
Il s’y sent si bien qu’il ne veut plus les quitter
.Alors il me transporte avec lui sur son effaceur
Et me pose sur son cœur....

Jeu 10 Mars 2011, 16:03 par caressedesyeux sur Mille choses
Page 2 sur 15 Aller à la page Précédente  1, 2, 3, ... 13, 14, 15  Suivante

Ecrire sur caressedesyeux

Ecrire sur caressedesyeux Ode à l'amour de géremi, Les sables amouvants de jime, Prends ce que je t'aime (texte de chanson de jime), La lettre de romeo de jime, Jardin japonais votre suite, à mes jardins d'hier, Amour au clair de lune (nouvelle), D'un soir, Parfums de epiméthée, Dessin d'elle (duo), La femme parchemin, Tu me fais tourner la tete, Histoire vraie, Echec et mat, S'effacer,
Il y a 214 textes utilisant le mot caressedesyeux. Ces pages présentent les textes correspondant.

Bonne lecture !

Derniers textes

Livres recommandables

Celle qui couche avec les autres
Catsig
J'ai lu
Le bandeau
Jean-François Mopin
J'ai lu
Les fables de l'Humpur
Pierre Bordage
Editions 84
L'eau à la bouche
Anne Bert
Pocket
Le baton et la carotte
Esparbec
La Musardine
L'Ile des Gauchers
Alexandre Jardin
Gallimard
On ne badine pas avec l'amour
Alfred de Musset
Pocket
Extases de femmes
Collectif
Pocket
Ecrire, un plaisir à la portée de tous : 350 techniques d'écriture créative
Faly Stachak
Editions d'Organisation
La Reine des lectrices
Alan Bennett
Folio


Retrouvez toutes nos bonnes lectures sur : La boutique des âmes tendres

La citation d'amour

L'amour ôte l'esprit à ceux qui en ont et en donne à ceux qui n'en ont pas.

Diderot.

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Mer 30 Nov 2022, 18:23
  • Nos membres ont écrit un total de 4446 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est brancher
  • Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 13 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite