Petite soirée entre amis

Cette fois, tout est prêt ! Ce soir quand il viendra,
De sa charmante robe, elle le séduira
Petite femme-enfant, chipie et très coquine
Il ne pourra longtemps rester indifférent
Et même s’il résiste et qu’il fait semblant
Elle a son petit plus qui la rendra divine

Il craquera bien vite au timbre de sa voix,
À sa douce façon de lui prendre le bras
Marrante et boute-en-train, espiègle et mutine
Mélange de lutin, femme d’intérieur
Pilote navigant et jeune fille en fleur
Il sera sous son charme avant qu’il le devine

La conversation, commençant par des vers,
Il faudra, tout d’abord, et sans en avoir l’air
Amener le sujet qui tant la passionne
Elle devra trouver un motif évident
L’amener à parler de tout ce qu’il ressent
Ce qu’il pense vraiment de cette sauvageonne

Le dîner est fin prêt, les cheveux à coiffer
Tout doux mon joli cœur, il ne faut pas gaffer
Dans un petit moment sonnera à la porte
Celui qui te fait battre à rompre le tympan
Je t’en prie, calme-toi ! L’instant est important !
Il ne faut surtout pas que ton souhait t’emporte.

Des pas dans l’escalier, il va bientôt sonner
Miroir mon beau miroir, dis-moi qu’il va m’aimer
Ma coiffure est jolie et je suis ravissante
J’ai fait attention, j’ai tout ce qui lui plaît
J’espère qu’il ressemble au portrait que j’ai fait
J’ai hâte de le voir, j’en suis toute tremblante

Tinte le carillon. Il n’est pas en retard !
Oh ! Je ne le crois pas ! Il a mis un costard !
Il est beau comme un dieu ! J’en suis toute contente !
La preuve que, pour lui, ce rendez-vous galant
N’est pas un petit jeu mais un pas important
Il comble les espoirs de cette longue attente

J’avais fait un pari pour bâtir mon futur
Et c’est le premier pas, à faire, le plus dur
Au salon, en rimant, il raconte sa vie
Je l’écoute en pensant que ce rêve est trop beau
Tout se présente tel un beau roman photo
Il a l’air tout content et j’en suis bien ravie

Sa sensibilité, et sa grande douceur
Transpirent doucement du fin fond de son cœur
Il m’invite à danser, dit des idioties
Et je ris de bon cœur, à tous ses jeux de mots
Que c’est bon d’oublier, pour un soir, les sanglots
Les tracas, les soucis et leurs péripéties

Il est très chaleureux et discute gaiement
Mais il ne peut cacher son questionnement
Il admet m’aimer bien. Qu’il me trouve très belle
Et voudrait donc savoir quel est mon jugement
S’il peut garder l’espoir qu’une femme l’attend
Qu’il existe parfois, qu’il compte aussi pour elle

C’est une réussite, à notre étonnement
Il m’a bien sûr séduite, avec son entregent
J’ai quelque sentiment mais ne suis amoureuse
Pourtant, main dans la main, nous ferons du chemin
Nous prenant par la taille en dépit du destin……..
Il est drôle et charmant et j’en suis très heureuse

Mar 08 Mars 2011, 11:18 par caressedesyeux sur Mille choses

Te les dire...

[size=18]
Il pourrait tenir
Dans une petite boîte
D’allumettes
Et pourtant il bat si fort.
Malgré sa petitesse
L’intensité de celui-ci résonne
Jusque dans mon âme,
Et je viens te l’offrir
Sur un plateau d’argent
En gage de mon amour éternel.
Il ne demande qu’à te dire :
Je t’aime
Même si je ne te le dis pas
Tous les jours
Comme tu aimerais l’entendre...
De mes pudeurs refoulées
Je me jette à l’eau,
Pour enfin les prononcer.
Ces mots que tu attends
Depuis des années.
ET si tu savais
Que je n’ai d’yeux que pour toi,
Et seulement pour toi.
Il suffit tout simplement
De te le dire
Tu restes muette,
L’émotion colore tes joues,
Ton regard devient intense
Te voila rassurée
Ma belle Elisée. [/size]
Mer 02 Mars 2011, 22:08 par caressedesyeux sur Mille choses

Cest ainsi

[size=18]Je t’ai aimé
je t’ai adulé
J’étais en adoration
Pensant à toi jour et nuit.
J’ai beaucoup pleuré aussi
J’ai ravalé toutes mes larmes.
Tu m’as fait souffrir trop de mal,
TU as eu des mots durs
Et pourtant je t’aimais toujours
J’en ai crevé au point de me meurtrir.
Tu es venu, hanter mes rêves,
M’empêchant de m’endormir
Telle une passion dévastatrice,
Où je ne contrôlais plus rien
Où mes supplices de te retrouver étaient si forts.
Mon étincelle, pour toi, s’en est éteinte,
Et je fais semblant d’y croire encore
Mais je n’ai plus d’espoir.
Tu ne m’aimes pas
Pas comme j’aurai voulu.
J’aurai voulu être la seule
Mais cela ne sera pas pour moi...
Malgré mes maladresses ,
Malgré tous ce qui nous sépare
Tu seras ma tendresse
Et le resteras à jamais...
Amis , on le sera,
Amis on le restera.[/size]
Lun 21 Fév 2011, 20:22 par caressedesyeux sur Mille choses

Soif


Miel crémeux au gout de fleurs champêtre
Que je gouterai bien avec toi.
Nectar divin
Au gout de thym
Je t’en badigeonnerai le corps.
Sur ta peau luisante
Tu en deviens tentante,
Bain de boue miellé
Sur ta peau de bébé
Je ne serai jamais rassasié.
Collante à souhait contre nos corps
Je ne veux plus me décoller
Te vole quelques baisers
Car je suis assoiffé...
Lun 07 Fév 2011, 11:16 par caressedesyeux sur Mille choses

Ton affection


ça m’amuse
ça me trouble
Toi mon petit bout de chou,
Ton regard candide est si doux
Tes grands yeux si pétillants
Qu’on ce noierai dedans.
Embrasser
Ton joli petit nez,
Caresse douce
Sur ta bouche.
bouche gourmande
J’en redemande
joue de bébé
Sur ta peau satinée.



Pleins de bisous
Au creux de ton cou
Quelques câlins, quand tu as du chagrin
Besoin de toi, besoin de moi.
Erreurs et bêtise
Grande maitrise
C’est si bon ton affection...

Dim 06 Fév 2011, 15:15 par caressedesyeux sur Mille choses

Le sud et le nord











Le vent vint à souffler dans ses cheveux à l’odeur de cèdre,
Un petit air de printemps, dont le soleil caressait ses jambes si blanches.
Elle l’attend depuis un petit moment...
Elle a pensé à lui toute la nuit
Et une insomnie s’en est installée, à sans cesse remuer sur "sa couche".
Il vient du nord et elle du sud.
Le feu, la glace.
Elle l’a fait craquer par son joli accent et cette petite lumière qui est toujours en elle.
A le bousculer dans sa façon de penser, un vrai petit cataclysme qui va illuminer sa vie.
Lui qui paraît froid au premier abord, est toujours très sérieux
ce qui manque certainement à Mary,
Ce coté, "avoir les pieds sur terre" et pas dans les nuages.
Elle insouciante et riant à tout bout de champs
Il en est séduit, il en est conquis......
Femme enfant inconsciemment elle use de ses charmes
Mais seulement pour lui
Car son cœur ne bat que pour cet homme
Elle a la larme si facile.
Et lui son cœur lui dicte de prendre "soin" d’elle
Il la trouve belle, généreuse, sensible, mais si fragile
Dans son jardin secret, il n’aura qu’elle et l’arrosera chaque matin
En inondant son corps et son âme de tendres caresses, à tout jamais.


Ven 04 Fév 2011, 18:11 par caressedesyeux sur Histoires d'amour

Petit rat

Tic tac , tic , tac
Le réveil ne sonne toujours pas
Et l’aiguille tourne à l’envers.
Me voila ,projetée dans le passée,
Danseuse à l’opéra, ou petit rat.
Les entrechats , je ne connaissais que cela.
Rigueur, régime, et discipline, encore et encore...
Mon corps, "machine" infernale, ou vous n’avez pas le droit à l’erreur.
Cette peur au ventre,parfois
Devant tout un public,l’adrénaline, montant subitement.
Jetées de fleurs, à nos pieds.
Effervescence, et agitation régnaient.
Applaudissement et cris,
Reconnaissance d’un travail bien fait.
je riais, d’un travail bien fait.
Je riais d’euphorie,
Et surtout de retrouver mon lit...





ET SURTOUT DE RETROUVER MON LIT................
Ven 04 Fév 2011, 11:04 par caressedesyeux sur Mille choses

Un passe,un souvenir


Le passé revient,
Et je me vois à t’attendre , et ce ne sera pas la première fois que tu ne viendras pas;
Comme si j’avais ce pressentiment finalement.
Moi un peu gauche,la bonne camarade de l ’école
Et je croyais fort,à quelques chose qui aurait pu se passer entre nous.
Mais je l’ai seulement rêvé dans ma tête.
Rêver de tenir ta main seulement une fois
Ce n’était plus suffisant pour moi , de te voir, et de t’écouter me parler.
Si j’avais fais le premier pas, peut-être que je serai maintenant ton amoureuse.
Si seulement tu m’avais fais comprendre que je n’étais pas la fille de tes rêves
je ne me serais pas bercer d’illusion.
Ma passion pour toi, grandissait de jour en jour
Mais tu ne le voyais pas...
Et même lorsque je me mettais à rougir,
Tu mettais ça sur le compte en me disant " Mary qu’est ce que tu peux être innocente.
Alors je m’inventais des belles histoires,
Juste pour y croire,
Juste pour me dire que moi aussi, j’avais un amoureux.
Qui prendrait "soin de moi" par des petits gestes innocents et si beaux finalement.
De mon cœur qui battait à chaque fois que je regardais ton beau visage,
De souffrir de ta popularité auprès des autres filles.
A ce moment la je n’existais plus.
Puis la vie à fait qu’on s’est perdu à tout jamais.
Mais je sais que je n’oublierai jamais...
Jeu 03 Fév 2011, 15:05 par caressedesyeux sur Mille choses

Je serai ton boa


Hum! je me soumet volontiers
Et reste collé tel un boa
M’enroulant autour de ton corps
Dans l’échancrure de tes beaux vallons.
Entoure, délicatement ton cou si tendre
En retombant parfois sur la chute de tes reins.
Ou sentir le frémissement de tes hanches parfois en cadence
Et d’où mes pointes si légères
Caressent ton beau ’ "derrière".
De tes petits froufrou préférés
Et dont tu ne peux plus te passer.
Parfois épuisée , tu t’endors,
Et j’ai chaud de ton corps.
Ruisselant, et dont ta sueur me colle à ta peau
Je me "rêve" bel idiot
A me fondre en toi....
Une envie d’explorer quelques beaux trésors
Et dont les portes sont fermées à clef
Juste gouter au plaisir de" ta texture"
J’aimerais que cela dure
Moi aussi parfois je voudrai avoir des doigts d’homme,
Que je vois passer tous les jours
Et qui te caresse, sans jamais s’en lasser.
Éphémère je le suis ,
Mais à croire tout de même que tu ne veux pas me laisser tel un "doudou"
Que je ne peux t’en blâmer.

Sam 29 Jan 2011, 18:10 par caressedesyeux sur L'amour en vrac

Une rousse


A l’ombre d’un figuier,
Je prenais mon petit-déjeuner
Quand soudain,
Tu m’as demandé si tu pouvais t’asseoir à cote de moi
Et partager mon repas.
Belle rousse, aux taches de rousseur,
Tu as fais battre mon cœur.
Tes jolies mains menues et si fines
Tenant cette porcelaine si fragile....
Gracile comme un cygne.
J ’étais tellement ébloui
Par tant de gentillesse
Que par maladresse je renversais mon café
Sur ta jolie robe d’été.
J’étais confus et me suis excusé, tout en bafouillant,
Mais tu as souri, en me disant que ce n’était pas bien grave.
Pourtant le lendemain, tu es revenue comme si rien ne c’était passé belle Alizé.


Sam 29 Jan 2011, 14:02 par caressedesyeux sur Mille choses

Seulement un reve

Les tilleuls étaient en fleur, et dégageaient un parfum qui venaient me chatouiller le nez.
J’étais adossé à un tronc et je lisais bien tranquillement.
Tout autour de moi s’agitaient discrètement de petits écureuils, pas si sauvages que cela, qui s’approchaient de moi en espérant trouver une gourmandise dont ils raffolaient tant.
je fouillais dans mes poches et trouvais une pâte de fruit,
puis dans l’autre un morceau de pain rassis.
Je coupais cette sucrerie en petits morceaux , que je lançais devant moi.
En espérant les voir plus près.
Mais les rongeurs restaient méfiants.
Finalement des oiseaux vinrent picorer ce divin festin, quant au pain, quoique un peu dur, je le mangeais puis m’assoupissais.
Et je me mis à rêver...
Une femme , son panier à la main semblait heureuse assise à cote de moi.
Une femme au charme fou, un beau sourire, une aisance naturelle
Une impression de nous connaitre depuis des années.
Elle me proposa de partager son repas.
Et c’était avec grand plaisir que j’acceptais .
J’avais si faim.
Une salade composée, terrine de poisson, mousse au chocolat, et même un thermos de thé à la menthe.
Un moment qui passa beaucoup trop vite.
Elle s’approcha subitement de ma bouche...
Un pur moment de délice, bien meilleur que ma faim.
Une faim animale, et instinctivement, je l’a prenais dans mes bras.
Et lui donnais un baiser.
Un baiser mouillé, mais beaucoup trop mouillé.
Mouillé, je me réveillais, et une pluie torrentielle s’abattait soudainement.
Ce n’était qu’un rêve finalement , un merveilleux rêve qui me laissa pensif.

Jeu 27 Jan 2011, 16:00 par caressedesyeux sur Mille choses

Songe


Songe d’une nuit sans fin,
Ou il n’y a plus de matin.
Mes insomnies m’emmènent bien loin.
A la rencontre de ces papillons qui ont perdu la raison,
A se bruler les ailes,
Attirer par cette étrange lumière artificielle.
Les voila virevoltants, fragiles , graciles et sans défenses
Qui dansent...
Attendez moi, je veux moi aussi passer de l’autre coté
Pour retrouver un bien aimé.
Celui qui m’a murmuré des mots si doux
Celui qui m’a fait vibrer
Et dont mon corps en réclame encore.
De baisers enfiévrés
De réconfort inachevés
Et dont mon cœur en perd la raison...
Ses belles paroles, ont la saveur, d’un saule pleureur,
Dont j’en inonde, ce" monde".
Ce monde, qui parfois n’est plus le mien.
J’attendrai la renaissance avec patience
Celle qui me permettra de m’en sortir.....

Ven 21 Jan 2011, 13:14 par caressedesyeux sur Mille choses

La favorite


Dernière touche,
Rouge laquée, sur sa bouche
Robe échancrée
Il n’aura que d’ yeux pour elle.
Celle qui l’aura choisi ,sa favorite.
Ou il déposera bien ses lèvres sur les siennes, par petite touche
Pour en savourer le gout ...

S’enivrer de son cou, de son parfum de peau
Et dont il ne résistera pas.
Quelques petits pas de danse
Pour un tango endiablé.
Elle le serrera contre son corps
Il aimera, qu’elle mène la cadence.
Et ses petits pieds s’emmêleront dans les siens.
Crise de fou rire, comme deux beaux idiots.
Bouffon du roi, il en fera sa reine
Sa favorite, rien que pour lui.

Jeu 20 Jan 2011, 12:48 par caressedesyeux sur Mille choses

Les bleuets


Le souffle du vent vint taquiner ces pétales si fragiles au milieu des coquelicots.
Beau bouquet de fleur champêtre , qui fait parfois office de fête dans les bals.
Je danserai avec toi toute la nuit
Et te mettrai dans tes cheveux un bleuet.
Comme le bleu de tes yeux myosotis.
Comme ta belle robe brodée,
Et dont l’odeur de la lavande me monte à la tête.
Je prend ta main dans la mienne,
Et nous rions à gorge déployée.
Comme des adolescents qui refusons de grandir.....
Ces simples plaisirs dont on ne s’en passerai jamais et qui prendront fin .
Mais batifolons, encore une fois
Et ne pensons pas à demain .

Jeu 20 Jan 2011, 12:40 par caressedesyeux sur Mille choses

Te voir revenir

Te voir revenir, des le printemps
Comme ces oiseaux migrateurs
j’y crois encore,
Et je l’espère toujours.
Mon cœur à toujours mal
Et ma cicatrice est toujours bien la enfouie à quelque part
Et je ne peux toujours pas l’expliquer;
Un besoin de revenir souvent te lire
Comme un fil invisible, que moi je n’aurai pas coupé.
Comme un cordon ombilical que je n’enlèverai pas.
Ce" deuil" que je ne fais pas.
Croire que je pourrais entendre de nouveau ta voix rassurante, et dont l’intonation était si chaude.
J’hésite, puis finalement c’est plus fort que tout, ce besoin de laisser ma trace.
Toi tu as su passer à autre chose,
Moi je vole , je vole, mais pour combien de temps.
Mon corps, est bien la certes, mais plus mon cœur
Le temps s’écoule trop vite,
j’ai soudain "vieilli".
Je suis devenue raisonnable juste un peu plus mélancolique.
Juste un peu plus fragile.
Tes silences me font mal,
Mais après tout , cela devait être comme cela
Tous cela ne pouvaient pas en être autrement...

Sam 15 Jan 2011, 19:07 par caressedesyeux sur Mille choses
Page 3 sur 15 Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4 ... 13, 14, 15  Suivante

Ecrire sur caressedesyeux

Ecrire sur caressedesyeux Petite soirée entre amis, Te les dire..., Cest ainsi, Soif, Ton affection, Le sud et le nord, Petit rat, Un passe,un souvenir, Je serai ton boa, Une rousse, Seulement un reve, Songe, La favorite, Les bleuets, Te voir revenir,
Il y a 214 textes utilisant le mot caressedesyeux. Ces pages présentent les textes correspondant.

Bonne lecture !

Derniers textes

Livres recommandables

Celle qui couche avec les autres
Catsig
J'ai lu
Le bandeau
Jean-François Mopin
J'ai lu
Les fables de l'Humpur
Pierre Bordage
Editions 84
L'eau à la bouche
Anne Bert
Pocket
Le baton et la carotte
Esparbec
La Musardine
L'Ile des Gauchers
Alexandre Jardin
Gallimard
On ne badine pas avec l'amour
Alfred de Musset
Pocket
Extases de femmes
Collectif
Pocket
Ecrire, un plaisir à la portée de tous : 350 techniques d'écriture créative
Faly Stachak
Editions d'Organisation
La Reine des lectrices
Alan Bennett
Folio


Retrouvez toutes nos bonnes lectures sur : La boutique des âmes tendres

La citation d'amour

L'amour ôte l'esprit à ceux qui en ont et en donne à ceux qui n'en ont pas.

Diderot.

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Mer 30 Nov 2022, 18:59
  • Nos membres ont écrit un total de 4446 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est brancher
  • Il y a en tout 16 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 16 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite