La vie

Dieu a dit un jour
Ris aussi fort que tu peux et je courrai vers toi
te tendrai la main et te coucherai contre mon
puisque ta voix est délivrance je m’arracherai à mon âme
et vivrai pour l’éternel aux sons de ton rire
à la vibration de ton je succomberai
je t’aime et il n’y a pas de limite a mon amour

Je remercie Dieu d’emplir mon de sa présence

MERCI
Mar 22 Mai 2012, 18:37 par Datura sur L'amour en vrac

La jalousie



Comme un poison, dans mon sang
Elle s’infiltre lentement dans mes veines
Ce soupçon perfide qui déchaîne
Un violent tourbillon de tourments
Qui chaque jour détruit notre bonheur
S’insère entre l’esprit et le
Pleine de rage, de colère, de peur... ;
Cette peur maladive de te perdre
De ne pas savoir te garder
Et ce venin qui continue de prétendre
Que tu as cessé de m’aimer
Voir dans tes yeux l’amour d’un autre
Dans tes gestes l’envie inassouvie
Cultiver en mon cette jalousie
Dont l’esprit s’est fait apôtre
Et trembler chaque jour, chaque instant
De sentir que tu vas m’échapper
Et voir en chaque homme un amant
Auprès de qui tu serais comblée
Mais je ferai tout ce que je peux
Je me battrai de toute la force de mon émoi
Pour te garder toujours près de moi,
Sans t’étouffer, rendre ton heureux
Chaque jour, je me fais violence sans cesse
Malgré tous ces hommes qui convoitent.
De voir ce bonheur si fragile se briser.
Pour te couvrir d’attentions, de caresses
J’apprendrai à t’aimer, à te faire confiance
Car tu es une fleur naïve, sans méfiance
Proie facile, pour tous ces horribles vautours
Je t’aime et je sais que je t’aimerai toujours
Et chaque jour, je te prouverai sans fin
Que de ton bonheur, je sais prendre soin
Pour que chaque jour tu souries
Et en profiter, à chaque moment, de nos vies
Lun 07 Mai 2012, 20:53 par caressedesyeux sur L'amour en vrac

Texte "d'amour" composé à 15 ans

Pourquoi rester ici alors qu’en faite , je ne fais que subir le reste de mes maux d’autrefois .. J’ai certes attenté à finir ce restant de ma vie tant de fois mais aucune n’a su se concrétiser .. Sais tu pourquoi , toi qui es entrain de lire ceci ? Je ne pourrais t’apporter qu’un fragment de réponse sûrement , mais au moins sache que si je peux encore écrire , c’est qu’une force me maintient , même si elle est infime , je pense qu’il y à une chance qu’elle renaisse de ses cendres.. La vie est dure , mais elle l’est moins quand tu as quelqu’un à tes côtés , quand quelqu’un s’inquiète réellement pour toi. Autant il y en a qui peuvent te faire croire et espérer à tant de choses , bah elle au moins ne te fais rien espèrer. Elle te dit ce qu’elle pense , sur le coup , et c’est ça qui est bien. Car quand tu aimes une personne , tu ne lui caches rien. Que sa lui plaise ou non , elle le saura au bout d’un certain moment .. Elle est extrêmement fine aussi dans ses propos. Elle fait tant de choses qu’aucune autre ne ferait .. Si je l’aime et qu’elle compte plus que des milliers de diaments pour moi , c’est qu’elle , malgré ses problèmes a l’épaule solide. La vie est certes une pute , mais c’est aussi une source d’expériance inépuisable.. La vie te fait part de tonnes de choses .. Si je n’aurais pas été vivant .. Je n’aurais jamais eu l’occasion de rencontrer une fille aussi belle , aussi attachante que toi .. Tu es la lyre d’une déesse , la muse d’un poète et l’inspiration d’un jeune homme , tu es le de tant de convoitise , même si elle n’est partagée que par un seul être , cette dernière fait de toi , la personne la plus importante à ses yeux. Je ne sais pas si je devrais te le répéter encore , mais je t’aime. Et sa , je me le dis chaque seconde passante ... Car c’est grâce à ça que je ne fait pas de bêtises. Je me sens invincible par rapport aux problèmes encontrés , même s’ils sont parfois éprouvants , savoir que tu es la me permet de me reconsolider à chaque instant de peine. Car tu es mon tout , ce qui me fait respirer (en dehors des poumons bien sur) , ce qui me fait penser .. Je n’aurais besoin que de toi pour former mon corps si tout ne serait pas necessaire. Car tu es mon (je suis éperduement amoureux de toi) , mon cerveau (je penses a toi tout le temps et tu es le centre de mes pensées) , mes poumons (je peux respirer car tu es la , à mes côtés) , mes jambes (tu me permet d’avancer..) , mes épaules (Je peux me reposer dessus quand je suis mélancolique) , mes bras (Je peux porter le lourd fardeau de la vie grâce à ta présence) , mes yeux (sans toi , tout serait noir..) , mes oreilles (Entendre le son de ta voix est comme une douce mélodie à mon oreille) .. Tant de mots pour décrire une chose , un sentiment qui ne s’éteindra jamais .. Certes tu ne te considére pas comme une fille parfaite. Mais pour moi , plus parfaite que toi n’existe pas. Tu as toutes les qualités dont je pouvais rêver , et être rêveur , c’est aussi avoir les pieds à la fois sur Terre et à la fois être dans son monde , c’est ce qui fait la beauté de tout les sentiments. La vie est .. Assez complexe. Mais avec toi à mes côtés , je traverserais tout ce dont il me sera donné de traverser...
Dim 29 Avril 2012, 13:17 par rere24110 sur L'amour en vrac

Symphonie inachevée




Nous ne jouerons plus dans la même gamme
Voici la mélodie qui libère nos Ames

Pourtant une belle partition
Où nous nous sentions à l’unisson

Tu m’as proposé un duo
Quelques notes en trop ...

Ça devient un quatuor
Et mes notes se brisent sous le poids du remord

Je me suis laissé bercée
Par l’harmonie de tes baisés

Puis d’un air qui a sonné faux
Ça m’a foutu en l’air... rien n’était plus beau

Et voilà notre partition
Devenue symphonie inachevée en perdition

Mon chante d’une mélanco-mélodie
souvenir de nos accord d’harmonie

Petite musique en souvenir de toi
Que je fredonnerai maintenant, loin de tes bras...
Jeu 12 Avril 2012, 21:05 par Djinn sur L'amour en vrac

Le tambour

Mon souffle est court
Mon bat plus vite
Mon sang tape le tambour
C’est l’Amour qui me visite
Mer 11 Avril 2012, 20:22 par Sarah1 sur L'amour en vrac

La photo recollée

Ce photographe, le solitaire, balade ses pieds un peu partout, le nez en l’air, scrutant autour, une belle chose à son regard.

Sa sensibilité ainsi promenée, s’ouvre au monde qui l’entoure, quand d’un coup d’oeil il aperçoit, la scène qui lui va.

Comme un félin qui voit sa proie, il stoppe net ses pas, prend position en armant bien, son appareil à l’oeil droit.

Quelques réglages, par-ci par-là, encore un clic, c’est bon ça va !

Ce photographe est bien content, d’avoir usé de son talent.
Il rentre heureux de sa passion, heureux d’avoir figé le temps.

Tandis qu’ailleurs, non loin de là, son amoureuse attend un peu, sensible à l’art de son aimé, elle voudrait qu’il l’aime autant.

Ce sentiment d’être une photo trop regardée, qu’on ne voit plus, habitué, mais qui est là, mal encadrée.

Une photo un peu abîmée, qui a déjà été recollée.
On y voit bien les déchirures, ça n’est vraiment pas reluisant,
alors comme c’est insupportable, on pense vraiment à la jeter.

De toute façon, on le savait, elle était mal rassemblée.
On voyait bien sous l’adhésif, que ça avait été vite fait.
On a voulu la réparer mais les bouts sont mal rapprochés.

Le photographe en la voyant, pleurait tout le temps,
et l’amoureuse en y passant, pleurait tout le temps.

Trop de pleurs pour une photo, le photographe décida donc
Que cette image si déchiquetée devait maintenant s’envoler.
Avec une larme il l’arracha, son amoureuse n’était plus là.

Quel soulagement de ne plus voir, ces déchirures sur la photo,
Une belle photo à son départ, mais on ne voyait que les fissures.

Et maintenant on ne voit plus rien, c’est un peu vide à cet endroit,
Il n’y a plus les déchirures, mais plus non plus le doux visage.


« Ce n’est pas grave » dit le photographe à son amoureuse, « tu sais mon on en fera une autre ».
« Ce ne sera pas la même » répondit-elle.
« Tant mieux » dit-il, « elle sera mieux parce que dessus on sera deux ».
Mer 07 Mars 2012, 19:40 par ungraindesand sur L'amour en vrac

Les hommes aussi veulent de la tendresse

Les hommes ont changé face au plaisir

Aujourd’hui , les hommes veulent toujours du sexe , mais que celui-ci soit accompagné d’amour et de tendresse
Le sexe seul , ça ne les séduit plus tant que ça. Les calins avant et après l’amour , s’endormir dans les bras de l’autre , ils apprécient de plus en plus
L’homme en couple d’aujourd’hui souhaite , pour la grande majorité , que son couple dure , et pour cela , il veut s’en donner les moyens
Comprendre la femme qui partage sa vie , lui semble primordial
Sur le plan sexuel , les hommes ne sont pas toujours entièrement satisfaits , mais ils ne semblent pas être perturbés outre mesure quand ils sont vraiment amoureux
Et puisqu’ils aiment , ils acceptent que sexuellement , la relation ne soit pas aussi intense qu’ils le souhaiteraient
Beaucoup d’hommes aimeraient faire l’amour tous les jours. Mais , il y a les contraintes de la vie quotidienne qui font que cela n’est pas toujours possible. Et puis , et surtout , de plus en plus , les hommes respectent les désirs de leur compagne qui , dans la grande majorité , ne sont pas aussi demandeuses que leur conjoint
Pour les hommes , il s’agit certes d’une frustation , mais ils la considèrent minime par rapport au conflit qui pourrait mettre leur couple à mal

Depuis toujours , dans le couple , l’homme a été considéré comme celui qui devait désirer l’autre
Seulement , au fil des années , les choses ont évolué. Les hommes se rendent compte que le sexe sans l’amour et la tendresse , ça n’a pas la même saveur
Mais , dans le même temps , ils retrouvent en face d’eux , des femmes qui , de plus en plus souvent , ont adopté le comportement des hommes en matière de sexe. C’est un peu déstabilisant. Il faut trouver le moyen de s’accorder
Pour pouvoir évoluer plus encore , les hommes doivent cesser de penser que tout doit passer par eux , y compris le plaisir de leur partenaire , idée que de très nombreux hommes ont en commun
Les hommes commencent à s’interroger et à se parler entre eux. Ainsi , ils confient , avec beaucoup de pudeur toutefois , qu’ils aiment " embrasser " le sexe de leur femme , ce qui témoigne d’une véritable évolution dans leur comportement amoureux
Ils se disent aussi , de plus en plus nombreux adeptes des préliminaires , ce jeu amoureux qui permet de faire monter le désir , de prendre le temps de se regarder , de mieux se connaître. Ces tendres calins , sont un moment de plaisir partagé qui fait monter l’excitation , de part et d’autre , jusqu’à n’en plus pouvoir
Pour ce qui est de la pénétration , aujourd’hui les hommes ne " prennent " plus leur femme , ils se sentent " accueillis " . C’est alors la fusion et la plénitude ( paroles d’hommes ! )
Bien sûr , il existera toujours des machos purs et durs , pour lesquels , leur sexe est , et demeurera un " outil " de domination de la femme
Mais , ce qui ressort vraiment aujourd’hui , c’est que les hommes , de plus en plus , laissent émerger leur part de féminité , sans honte aucune , et c’est tant mieux. Il n’y a rien de plus émouvant et touchant qu’un homme qui pleure. Loin d’être ridicules , ces hommes-là , nous remuent , nous les femmes, au plus profond de nous-mêmes
On sent les hommes avides de tendresse et d’amour vrai , comme nous le sommes, nous les femmes , en grande majorité
Les hommes ont commencé à comprendre que pour être heureux dans son couple , il fallait savoir ouvrir son . Bien ouvrir son , évidemment , suppose de bien se servir de son sexe ( avec tendresse et respect ) . En amour , le et le sexe sont étroitement liés
Sam 25 Fév 2012, 17:01 par Marhyna sur La vie à deux

A pandore

Première parmi les femmes,
Aimée de mon ,
N’ayez crainte mais sachez :
J’approche empli de passion et de désir...
Je rêve éveillé d’entendre le plaisir
Sourdre de nos corps par l’amour mélangés.

Pour chasser votre peur
J’irai jusqu’à donner ma toute dernière âme.
Ven 24 Fév 2012, 09:15 par Epiméthée sur La séduction

Les mots

Les mots, mes amis, mes maîtres, pourtant glissants et traîtres, semblent mus d’une volonté propre et s’échappent de mes doigts.
Vers qui ? Pas même vers toi... Vers moi je pense. Ils sont mon qui crie, mes larmes qui coulent, mon esprit qui s’envole...
Ils sont autant de pensées triées, filtrées, interdites et rejetées. Ils sont leur dernière chance de s’exprimer.
Je les vois, les lis, les crains... mais ne les efface pas... Trop furent jetés dans un coupable oubli.
Je mets ceux-là de côté, avant un jour de les retrouver, et peut-être alors aurai-je le courage de les laisser à leur destin, celui de courir vers toi, plonger dans tes yeux, devenir tiens, redevenir pensée...
Jeu 02 Fév 2012, 21:59 par Epiméthée sur Mille choses

Sans livre

Me voilà sans livre mais plein de mots...
Des mots comme mes pensées,
Des mots comme mes sentiments
Des mots interdits car aimants.

Chaque appel reçu est espoir de t’entendre
Chaque message espoir de te lire,
D’avoir ainsi le droit de répondre,
De vider un peu ce puits creusé en moi,
Qui se remplit pourtant dès le nouvel envoi.

Impossible de fuir, d’oublier, de parler.
A qui avouer, à qui livrer ce triste bonheur :
Sentir à nouveau battre mon ?
Jeu 02 Fév 2012, 21:53 par Epiméthée sur Parler d'amour

Histoire vraie

Le jour de notre rencontre fut celui du commencement. Les carillons de l’amour dansaient et scandaient le mythe éternel de notre histoire. Dire que je l’aimais était bien trop doux de ce que je ressentais. Pour lui prouver mon amour, j’aurais été décroché toutes les étoiles et les inclure dans son . Il m’en manquerait deux, que je ne pourrais jamais m’en accaparer. Les étoiles qui illuminaient ses yeux. Entre nous des liens tels que le chêne avaient été créer. Nous étions aussi complémentaires qu’un bébé est son doudou. Le monde entier était prêt à nous écouter crier nos sentiments. Le monde entier ne devait pas être immense, car à la vue de plusieurs jaloux, les liens ont été sciés.
Dim 22 Jan 2012, 20:45 par adrienf sur Histoires d'amour

Lasse, je t'aimais.

Je ne voudrais faire preuve de rancune pour rien au monde mais comment oublier le mal fait, je te le demande?
Toi qui sait ô combien oublier est un mot, biaisé, un mot qui nous a tous baisé.
Il te suffit d’une musique pour te souvenir, il me suffit d’une chanson pour que ma mémoire opère le passé.
Tant de fois on se voulait du bien et on se faisait du mal, le monde tournait à l’envers.
L’univers entier s’inversait sous nos pieds.
Je ne veux pas et je n’ai jamais voulu être celle qui dresse la liste des reproches et des remontrances.
Je n’ai jamais voulu souffrir ni nuire à autrui.
La seule nourriture affective je la voulais pure et diététique, je la voulais esthétique mais non chimique.
Bref, je n’ai pas les dons pour faire un roman, mais la poésie l’emporterait tout de même sur les paroles si je me dois de te répondre et de t’écrire.

Je ne peux plus être brève.
Trop de choses sont dans la longueur et le quantitatif et en oublient le qualitatif.
Trop peu de lumière: les gens vivent pour la durée et non l’intensité.
Trop de matériel dans les regards.
Si peu d’arbres.
Le béton a remplacé le vert de nos prairies.
Les amoureux ne savent plus ce que c’est qu’être deux.
On vit une époque d’enfer.
Alors on cherche le bonheur.
Et lorsqu’on le trouve, on a la foi.
La foi en l’amour et en la magie du destin.
En la destinée.
Je pourrais te parler, et bercer tout ton monde, mais devrais-je te parler d’amour?
Doit-on parler d’amour?
Je ne peux rien effacer du passé.
Tu as fait, et tu fais, qu’y puis-je?
Je ne sais plus qui est qui, qui est quoi, qui fait qui, qui fait quoi,
je ne sais même plus pourquoi.
Je sais juste que tu m’as planté à maintes reprises à coup de couteau dans le dos, et que j’ai mis du temps à m’en remettre.
Je sais juste que tu étais là à me laisser agoniser pour morte ensanglantée sur le sol.
La bouche ouverte dégoulinant le sang comme le Christ.
Ce monde est crucifié, je n’y peux rien.
On a les médicaments mais on laisse crever les gens.
Tout ça pour que des requins portent des dents en or à se les casser sur le corail.
Je ne suis plus de ce monde.
Je ne pleure plus, seules les larmes qui lavent ou qui montent aux yeux me révoltent.
Je ne suis plus peinée mais touchée comme je l’ai toujours été.
Je ne suis plus peinée car j’ai appris que la peine nourrissait les requins.
J’ai appris que le malheur des uns faisait le bonheur de certains.
Je ne veux pas manger de ce pain.
Je ne souhaite de mal à personne, ni à toi, ni à quiconque.
Je ne sais pas qui tu es, je ne sais pas qui vous êtes, je suis là seule derrière mon écran en aveugle, mais je n’oublie jamais qui je suis.
Je ne perds jamais de vue que je suis dans un aquarium virtuel ici où certains s’y sont noyés même.
Je ne perds jamais de vue le brouillard de ce port avec ses bateaux et ses fameux poissons.
Je ne perds jamais de vue la mer.
Quoi te dire, j’en ai tellement bavé que j’ai puisé la force dans l’indifférence.
Leur morale, ils peuvent se la garder, j’en ai trop vu, et j’en sais trop pour me taire.
Si en Afrique ils meurent faute d’un doliprane, ici on meurt faute de soutien.
C’est à peu de choses près la même chose: on laisse crever les gens.
Pas mourir, crever.
Pour faire un test, criez au suicide vous verrez, nul ne vous répondra.
Ce ferait écho, vallée, ce ferait au mieux augmenter l’audience.
Et à qui reviendra les bénéfices? à personne qui me lit sans doute.
Ici, en Occident, on préfère ( on exclusif non inclusif ) vendre un poison qui rapporte que commercialiser et rendre accessible l’antidote.
Ce n’est pas l’amour qui tue mais l’usage qu’on en fait.
Je ne regrette pas de t’avoir aimé.
Je déplore l’usage que tu en as fait.
Mais je ne t’en veux plus.
Qui que tu sois.
Je suis fatiguée du succès mal placé, ça ne vient plus me flatter.
Tu ne sais plus ce que je vis.
Je ne parle pas de ce qui me tient le plus à en ce moment là par exemple.
Mes rêves ils sont simples et basiques.
Marre des papillons sur les fleurs, marre de tes problèmes sans solutions.
Quant à l’amitié, je ne pense pas que le mot soit assez adapté au contexte car je sais encore qui sont mes amis.
A trop vouloir forcer, les portes restent fermées.
Il y a une délicatesse à ouvrir une porte.
Si on vole la clé, faut pas s’étonner que la serrure soit changée.
J’en ai simplement marre, même si je voudrais bien te consoler, marre d’être la sauveuse tant attendue que je ne suis pas.
Je ne peux pas t’aider si tu ne t’aides pas toi même.
Lasse, je suis lasse.
Sèche tes larmes, ça n’en vaut pas la peine.
Cherche dans ton présent ou futur comment tu peux inverser la tendance, et changer,
car moi je ne peux plus rien changer.
Je suis bien, du moins je fais aller, et j’ai tiré un trait pour avancer.
J’ai toujours le sur la main, mais j’ai de moins en moins la main sur l’ordi.
J’espère en un meilleur lendemain, encore et toujours, mais je ne cherche plus dans le passé.
Je préfère la nouveauté, le frais, ce qui ne m’a jamais blessé.
Je sais qu’on peut vite être déçu donc je n’y crois plus, mais j’espère encore trouver un trésor.
Quelqu’un qui simplement prendrait ma main sans l’abîmer.
Il n’y a pas de mots pour raconter tout le mal que tu m’as fait, ça ne s’écrit même pas tellement c’est violent.
C’est inommable, impensable.
Inimaginable. Et l’on se moque des excuses virtuelles sans vive voix.
Tu vois beaucoup de mots, trop de maux.
Mes amis ils répondent au moindre appel et ils ne me parlent pas via un pseudo virtuel.
Mes amis n’ont jamais été ma plaie.Même imparfaits.
Ni chaud, ni froid, je n’ai malheureusement plus rien à te dire, ni à toi ni à un écran quelqu’il soit.
J’en perdrais mon humanité.
Ce que j’attendrais de toi? ou plûtôt ce que j’attendais? un trésor de simplicité qui simplement sait me prendre sans m’abîmer.
Sam 21 Jan 2012, 01:44 par maisonverte sur Parler d'amour

Etre l'élément

Etre l’air
qui te fait vivre
qui remplit tes poumons de sa fraicheur de vie
Etre le vent
qui tantôt te caresse d’une brise délicate
tantôt te décoiffe de ses bourrasques

Etre l’eau
cette petite goutte qui embelli dans ton univers
etre cette goutte qui peut ruisseler tout le long de ton corp
qui se transforme en fleuve d’amour...

Etre le feu
la flamme
qui anime ton âme
qui fait naitre en toi les fantasmes
Cette chaleur qui peu te réchauffer le
qui fait vibrer ta corde intérieur..

Etre ta terre
ton repère
la source de ta vie
celle qui fait naitre ton envie
et accueille ton ame au calme...



Je voudrais être pour toi tout ces éléments
je voudrais que tu les prennes en moi entièrement
Laisse moi devenir ton feu, ta terre, ton air, ton eau
laisse moi être ton élément...
Jeu 29 Déc 2011, 20:10 par Djinn sur La séduction

Je veux te lire

je veux te revoir
et lire dans ton regard
le mot amour
je veux lire dans ton corps
le mot encore
je veux lire dans tes yeux
le mot heureux
je veux lire dans tes mains
le mot destin
je veux lire sur tes lèvres
le mot toujours
je veux lire sur tes pourtours
le mot fièvre
je veux lire en toi
l’amour fou
l’amour doux
l’amour Nous
je veux lire attentivement
et tendrement
ces mots sciemment
je veux lire dans tes nuits
le mot envie
je veux lire dans tes journées
le mot aimer
je veux lire lier
le mot éternité
je veux lire le livre de notre histoire
dans ton regard
dans ta bouche
aux fines couches
où ta langue touche
le mot espoir
je veux lire dans ton
le mot bonheur
je veux lire les yeux fermés
le mot marier.
Jeu 24 Nov 2011, 22:54 par inlove sur La vie à deux

Notre première fois

Je voudrais qu’après notre première fois,
tu te sentes apaisé,
et que tu ne sois plus fatigué mais satisfait.

Tout à l’heure tu étais trop beau comme un charmant et craquant.

Pourquoi notre timidité est-elle si violente?

En régie, c’est pas de la scène, c’est du vécu.
Et toi je te vis.

Je voulais que tu restes plus longtemps encore, je ne voulais plus que tu partes, je ne voulais pas que tu partes.
Je voulais tout te dire et en même temps ne plus parler pour te coller et t’avoir dans la peau autant que je t’ai dans le .
Je voulais me baisser ramasser avec toi ce que tu fais tomber.
Comme je tombe d’amour pour toi.


Je suis en train de devenir folle d’amour de toi,
comment te dire je t’aime, mes yeux t’aiment, tu donnes des frissons à mon corps, je te ressens, tu rentres en moi et tu n’en sors plus.
Je te sens et je te veux heureux, près de moi, je veux rayer de notre dictionnaire le mot "fin".
Ta sensibilité, ton intérieur, enfin tout ce que tu dégages, ces valeurs qui ne s’achètent pas.
Tu es beau, de plus en plus, à chaque fois que mon regard se pose sur toi.
Je voudrais être tous les soirs avec toi.
Tous les jours comme le soleil est toujours là même invisible.
Le soleil n’existe pas que lorsqu’on le voit, et pour moi tu existeras toujours.
Tu es là, sur cette feuille, sur mes lèvres, partout où je vais je te prends avec moi dans mon esprit.
DANS MON COEUR aime aime aime aime aime aime aime aime aime aime aime aime
Ven 18 Nov 2011, 03:00 par inlove sur La première fois
Page 2 sur 44 Aller à la page Précédente  1, 2, 3, ... 42, 43, 44  Suivante

Ecrire sur coeur

Ecrire sur coeur La vie, La jalousie, Texte "d'amour" composé à 15 ans, Symphonie inachevée, Le tambour, La photo recollée, Les hommes aussi veulent de la tendresse, A pandore, Les mots, Sans livre, Histoire vraie, Lasse, je t'aimais., Etre l'élément, Je veux te lire, Notre première fois,
Il y a 654 textes utilisant le mot coeur. Ces pages présentent les textes correspondant.

Bonne lecture !

Derniers textes

Livres recommandables

Infidèles : Nouvelles érotiques
Martin Laliberté
J'ai lu
Éloge des femmes mûres: Les souvenirs amoureux d'András Vajda
Stephen Vizinczey
Folio
Journal intime de mon sexe
Anonyme
Pocket
Le Parfum
Patrick Süskind
Le Livre de Poche
Le Joyau
Jacques Monfer
Blanche
Grammaire érotique
Jacques Laurin
La Musardine
Le carnet de Rose : Suivi Sept nuits et l'exclue
Alina Reyes
Pocket
Itinéraire d'une scandaleuse
Clara Basteh
Pocket
Cinquante nuances de Grey
E L James
JC Lattès
Des désirs et des hommes
Francoise Simpère
Pocket


Retrouvez toutes nos bonnes lectures sur : La boutique des âmes tendres

La citation d'amour

L'amour prend également sur la paille et sur le duvet.

Proverbe scandinave.

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Sam 26 Sep 2020, 19:28
  • Nos membres ont écrit un total de 4442 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est brancher
  • Il y a en tout 51 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 51 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite