Si l'amour est un crime

Si l’amour est un crime
il en a tes empreintes,
la balistique de ton arme
comme un feu à mon cœur.

Il porte tes flammes
ton odeur
et a la couleur du bonheur.
Si l’amour était un crime
j’en serai ton cadavre,
cette étreinte
où je meurs
DE TOI.

Je me laisse guider pour exaucer
tes ordres, désormais ma voie,
je me laisse bercer par ta voix,
l’extatique que tu sais inventer,
sous tes doigts.

Tous les débuts ont une faim
mais certaines amoures sont sans fin,
tu dessines d’un coup de crayon,
pour créer comme un rayon de soleil
à notre ciel.

Du désir naît l’amour
et notre amour n’est que désir,
notre amour naît
accouche nos plaisirs.

Sur ta bouche
je dépose un éternel baiser
une infinie douceur,
tu touches
mon âme passionnée
abandonnée
en toi.

Je m’abandonne en nous
naufragée sur une île paradisiaque.

Si l’amour est un crime
nous avons la plus belle des prisons
le plus sublime des frissons
mais nous n’en avons plus la peur.

Je voudrais menotter ton cœur et tes mains
au mien.
Dim 20 Oct 2013, 21:05 par inlove sur Histoires d'amour

Vous êtes le rêve que je vis: je vous aime infiniment

ou
"vous êtes le rêve que je vis à comme je vous aime".
Ven 20 Juil 2012, 19:14 par inlove sur La déclaration d'amour

"vous êtes le rêve de ma vie à l'infini mes amours"

ou plutôt

"vous êtes le rêve de ma vie à mes amours".
Ven 20 Juil 2012, 19:12 par inlove sur La déclaration d'amour

Tu es le rêve de ma vie à l'infini mon amour.

Tu es le rêve de ma vie à mon amour.

que penses-tu de ça?
Ven 20 Juil 2012, 18:02 par inlove sur La déclaration d'amour

Fin d'étè

Fin d’été

Quelques pas au fond du couloir
Un bruissement d’elle dans le noir
Je la guette mais ne peux la voir
Et c’est ainsi comme chaque soir

Je me suis pourtant bien promis
Moi la sentinelle de ses nuits
D’arrêter de vivre cette folie
L’attendre en vain à

Mais je ne peux m’y résigner
L’envie d’y croire et d’espérer
Est bien trop forte pour arrêter
Alors je me laisse emporter
Par les fantômes de mes idées
Les solitudes des vents mauvais
Et quelques gouttes de fin d’été

On m’avait pourtant bien prévenu
De la douleur des déconvenues
De voir des ombres dans la rue
Et de forcer l’inattendu

Je m’étais pourtant bien juré
Moi la vigie de ses journées
D’arrêter de l’imaginer
M’attendre en vain sans se lasser

Mais je n’ai pu m’y résigner
L’envie d’y croire et d’espérer
Etait trop forte pour m’arrêter
Et je me laisse donc emporter
Par des fantômes qui m’ont dicté
Des plages noires, des raz de marée
Et quelques gouttes de fin d’été

Jime
Lun 09 Juil 2012, 14:48 par Jime sur L'amour en vrac

Fin d'étè

Fin d’été

Quelques pas au fond du couloir
Un bruissement d’elle dans le noir
Je la guette mais ne peux la voir
Et c’est ainsi comme chaque soir

Je me suis pourtant bien promis
Moi la sentinelle de ses nuits
D’arrêter de vivre cette folie
L’attendre en vain à

Mais je ne peux m’y résigner
L’envie d’y croire et d’espérer
Est bien trop forte pour arrêter
Alors je me laisse emporter
Par les fantômes de mes idées
Les solitudes des vents mauvais
Et quelques gouttes de fin d’été

On m’avait pourtant bien prévenu
De la douleur des déconvenues
De voir des ombres dans la rue
Et de forcer l’inattendu

Je m’étais pourtant bien juré
Moi la vigie de ses journées
D’arrêter de l’imaginer
M’attendre en vain sans se lasser

Mais je n’ai pu m’y résigner
L’envie d’y croire et d’espérer
Etait trop forte pour m’arrêter
Et je me laisse donc emporter
Par des fantômes qui m’ont dicté
Des plages noires, des raz de marée
Et quelques gouttes de fin d’été

Jime
Lun 09 Juil 2012, 14:48 par Jime sur L'amour en vrac

Vous qui avez fait de ma vie un rêve,je vous aime à l'infini

Je me permets de te corriger:

"Fais de ta vie un rêve et d’un rêve une réalité...
Voilà qui est fait...
De tout mon cœur et de toute mon âme,
Je vous aime à ."

Ça fait un peu long pour un tatouage non?
Que penserais tu de:

"Vous qui avez fait de ma vie un rêve,
je vous aime à ."

En espérant que tu trouveras la phrase qu’il te faut ;)
Mar 03 Juil 2012, 20:55 par rêverdetoi sur La déclaration d'amour

Tatouage pour coeur

vous pouvez mettre

Faire de ma vie un rêve et d’un rêve ma vie
Voilà qui est fait grâce à vous
C’est pour cela que je vous aime
De tout mon coeur, de toute mon âme.

Et terminer par : A

Ne dites pas que cela vient de Jime....je suis ici incognito
Mar 26 Juin 2012, 15:08 par Jime sur La déclaration d'amour

Mecano à l'usage des amantes

je n’avais pas d’amour
alors j’en ais fabriqué un de toutes pièces
ce n’est pas bien dur
a faire
un amour
ce n’est pas bien dur
lorsque dans sa tête
naissent des mondes à
l’arbre bleu
le perroquet vert
le chat mauve
dansent sous deux lunes
pleines
les seins célestes de l’univers

tu le savais
que je courais le monde
a cheval
sur un étalon rouge


toi tu pensais
ordonner le monde
comme un jardin à la française
clôturer les roses
dans une réserve indienne
de terres consenties

mais c’était pas du jeu
ce n’était pas mon jeu
le fou prend la dame
dans le creux de son lit
c’est l’échiquier maboule
de trappes et d’oublis
sans logique
pas de queue
pas de tête
pas d’arrêtes

tu vois
je joue encore
a fabriquer des délires

pratique
il me fallait un amour
aussi
je l’ai bricolé:
des images de toi
et quelques paroles
un peu de sang
non, beaucoup !
rouge comme le suc des grenages trop mûre
des nerfs
je te veux nerveux comme
un enfant
ceux des grandes familles
prodige et maudit
indomptable
comme le vent sur la dune

oui
je te l’avais bien dit
ce n’est pas bien dur
d’être amoureuse
suffit
d’être débrouillarde
et
très méthodique
et puis
surtout
un tout petit peu
têtu

non je ne t’entends pas
non je ne t’entends plus
mon âme en ballon libre
vol sur la plaine
l’amour est ivresse
dansent les lunes rondes
la migration des flamands
pas forcement roses
le chant des baleines
le cri du loup

c’est l’amour qu’on bricole
mon amour.
Mer 15 Fév 2012, 08:59 par adeleH sur L'amour en vrac

L'humanité!

Je pense à l’être humain que je suis ?

Créature complexe, mystérieuse et assez souvent incompréhensible… !
Un organisme multicellulaire, intelligent et rusé !
J’ai beau cherché en nous cette humanité qui en fait nous distingue des autres êtres vivants, des autres animaux qui nous ressemblent !
Hélas elle (l’humanité) n’a jamais existé qu’à l’état latent, un état qui a du mal à se développer et à faire surface.
Nous sommes une espèce qui tout en ayant de l’intelligence et la pensée nous avons transformé notre identité et l’objet même de notre existence.
On est pourtant très fragiles, et de nombreuses questions restent encore sans réponses en relation avec l’univers et l’avenir de la vie sur terre ?
L’infini continue de bouger méthodiquement et harmonieusement malgré l’influence négative de l’homme.
Nous avons provoqué une course sans limites qui se caractérise par une soif aveugle, un amour exagéré pour tout ce qui brille ; attire et fait envi... même au dépens de la nature que nous poussons à agir contre elle –même, nous avons pollué l’air que nous respirons !
Le signe extérieur l’emporte !

Cette stupidité matérielle que l’être humain a inventée qui écrase ; et tue le sentiment ainsi que les vraies qualités de l’humanité.
Ce mot en fait qui veut tout dire et qui ne signifie plus rien de nos jours, c’est un peu pareil quand on parle de la conscience, l’honnêteté, la vérité, la sagesse. Ce n’est que des mots !

L’homme ne sait plus quoi faire, il court chaque jour un peu plus que de coutume à la poursuite de l’argent... ?Il continue de construire des usines, des armes et des bombes et pollue l’atmosphère !
Nous avons fini par oublier presque qu’on est fait de chair, de sang et d’os, tout à fait naturels comme tous les autres mortels.
L’abri et l’habit ou tout simplement l’argent nous laisse croire qu’on est différent, on construit des espaces gigantesques largement équipées, des immeubles qui épousent le ciel, plusieurs étages en hauteur, ou les escaliers, ascenseurs et portes se confondent dans un bruit qui dérange.
Des terres agricoles qui produisent et assurent l’alimentation des hommes et du bétail se transforment en usines, immeubles ou autres…
Aucun souci pour l’environnement et l’avenir de nos enfants et de la planète terre !la pollution s’engage, s’installe et change le visage de la nature ?
Des voitures de toute sortes qui klaxonnent ;des façons de dire regardez –moi, des téléphones qui sonnent partout même dans les cimetières .
Des manières qui se robotisent, une humanité qui agonise.
Chermed 2006
Ven 20 Jan 2012, 15:25 par chermed sur Mille choses

Calcutta ô calcutta

A toi, pour toutes nos nuits passées, présentes et à venir

Sabre pointant
Le bateau mouille au port
La lune blanche sourit
Mer 04 Mai 2011, 21:44 par dolce vita sur L'amour en vrac

L'air du temps...

Qu’y a-t-il de meilleur, lorsque l’air commence à fraîchir que les bras d’un homme pour s’y blottir ? Quoi de plus doux que la voix suave et grave d’un amant lorsque la vie vous force au combat. Le repos de la guerrière. Entendre dans cette voix proche la tendresse sans fard. Savoir qu’avec lui, il n’y a pas besoin de se battre, que l’on peut se départir de son armure. Que l’on peut reprendre souffle et vie. Se présenter à lui sans arme, dans sa fragilité de femme. Respirer son parfum qui rassure. Ses petits mots à lui dont il vous enveloppe comme d’une lé de mohair. Sa force douce et protectrice. Savourer sa présence au détour d’un chemin, à l’angle d’une rue, dans la vibration des ondes, au coeur de la nuit. Présent et libre. Comme moi. "Je suis là", me dit-il. Le savoir et s’en souvenir. L’appeler en sâchant que le plaisir sera partagé... Et plonger dans de ses regards, répondre à leur invitation, à leur jeu amoureux, gourmand aussi... Et oublier ce qui fait mal. Une trêve.
Mer 23 Sep 2009, 18:35 par dolce vita sur L'amour en vrac

Hallelujah

Laisse tomber Tulipe, tu ne sais même pas ce qu’aimer veut dire, tu ne sais que vomir ta haine de toi et de l’autre... Tu n’en as pas marre de te vautrer dans ta fange? Lâche les étoile mon vieux tu ne ferais que te brûler sans comprendre. Et aime ta bouteille elle est comme toi : vide de ce qui est bon, de ce qui est beau : creuse comme un radis. Rien au fond que du paraître, du vent. De la gueule et qui pue. Tu ne peux comprendre cette fidélité hein ? Et pourtant ne fais-tu pas le toutou toi-même devant une femme qui n’a que des illusions à te donner ? Qui passe de bras en bras sans se soucier des tiens ? Finallement c’est de toi dont tu te moques.. Tu as raison de le faire. Tu es pitoyable mais tu n’inspires pas ma pitié, ton attitude est par trop abjecte. Laisse Sébastien à son amour et à sa constance. Un jour, il connaîtra l’amour partagé parce qu’il le cherche en toute humilité et parce qu’il est bon. Mais toi ? Tu vomiras encore contre l’Infini que tu ignores...
Epargne nous ta prose maladroite et confuse. On n’en a que faire de tes gargouillis d’ivrogne.
Couché le chien !
Dim 07 Déc 2008, 10:43 par dolce vita sur La vie à deux

Amoureux et perplexe ( 2 )...

L’amour, c’est l’absolu, c’est ; la vie, c’est le relatif et le limité. De là tous les secrets et profonds déchirements de l’homme quand l’amour s’introduit dans la vie. Elle n’est pas assez grande pour le contenir.
Mar 05 Août 2008, 22:39 par Satine sur Histoires d'amour

A chaque femme son homme... et vice versa!

Loin de moi l’idée de prendre parti
Je suis là que pour exprimer mon avis
Ce sujet soulève un thème de nos jours
Qui exprime nos mals être d’homme
Et en ce sens nos âmes restent tendres
La douce Satine nous parle d’harmonie
Et sur ce point je la rejoins à
Le sieur Huon pense être un macho
Alors qu’il n’est qu’un homme
Cherchant sa place dans notre monde
Auprès d’une femme douce et aimante
Qui elle pourrait le comprendre
Et lui rendre enfin sa confiance

Loyd - conteur a ses heures
Mar 31 Juil 2007, 09:54 par Loyd sur Citations
Page 1 sur 4 Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Ecrire sur l’infini

Ecrire sur l’infini Si l'amour est un crime, Vous êtes le rêve que je vis: je vous aime infiniment, "vous êtes le rêve de ma vie à l'infini mes amours", Tu es le rêve de ma vie à l'infini mon amour., Fin d'étè, Fin d'étè, Vous qui avez fait de ma vie un rêve,je vous aime à l'infini, Tatouage pour coeur, Mecano à l'usage des amantes, L'humanité!, Calcutta ô calcutta, L'air du temps..., Hallelujah, Amoureux et perplexe ( 2 )..., A chaque femme son homme... et vice versa!,
Il y a 47 textes utilisant le mot l’infini. Ces pages présentent les textes correspondant.

Bonne lecture !

Derniers textes

Livres recommandables

Le carnet de Rose : Suivi Sept nuits et l'exclue
Alina Reyes
Pocket
Éloge des femmes mûres: Les souvenirs amoureux d'András Vajda
Stephen Vizinczey
Folio
Cinquante nuances de Grey
E L James
JC Lattès
Infidèles : Nouvelles érotiques
Martin Laliberté
J'ai lu
Itinéraire d'une scandaleuse
Clara Basteh
Pocket
Journal intime de mon sexe
Anonyme
Pocket
Des désirs et des hommes
Francoise Simpère
Pocket
Le Joyau
Jacques Monfer
Blanche
Grammaire érotique
Laurin Jacques
La Musardine
La Pharmacienne
Esparbec
La Musardine


Retrouvez toutes nos bonnes lectures sur : La boutique des âmes tendres

La citation d'amour

Une femme qui aime transforme le monde.

Jacques de Bourbon Busset.

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017, 10:19
  • Nos membres ont écrit un total de 4435 textes
    Nous avons 1232 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Maria1996
  • Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 17 Invités et 1 Bot   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun
    Bots : MSN
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite