La promesse

la_tulipe_noire a écrit:
Quoi qu’il en soit, l’amour, même en ses plus humbles commencements, témoigne du peu qu’est la réalité pour nous

Marcel Proust


Ô triste et douce mélancolie de ces ! L’amour, le mot est laché. Un bien petit mot pour décrire de si grandes choses finalement.
L’amour, c’est d’abord un souvenir, comme celui de notre premiére fois, et ce souvenir nous donne envie de revivre les moments qui l’ont crées. C’est alors une envie, un désir qui nait du manque, puis qui se nourrit de la promesse de ces instants que l’on va bientot vivre.
Dim 07 Déc 2003, 22:40 par PetitPrince sur Citations

La première fois (et la dernière) ....

... que je lui ais dit que je l’aimais.

"Coeur de papier"


Les satins, les velours
Ceux qui vous touchent
Et ceux qu’on ose à peine toucher
De peur qu’ils en disent trop

Même à demi-mot,
Parfois à contre temps
L’encre sauvage dicte sa loi en noir,
La blancheur éblouit
Sans commentaire,
Mais qui peut ignorer les nuances ?

Aux portes de l’intimité, l’encre vacille
Le papier accueille autant la lumière
Que l’ombre des sentiments

Et ces qui se plient dans l’amertume des pensées
Eux seuls savent qu’ils peuvent dire autre chose

Mais le saura-t-elle ?

Une feuille qui se remplit
et mon âme qui se vide
de cet amour qui m’a planté là, pétrifié
moi qui croyait qu’aimer c’était voler

Je lui écris ...
au bout de mes doigts une plume à l’encre noire
ou mon coeur aux larmes rouge sang
qui pleure sur un océan blanc ?

Noir, blanc, rouge
les couleurs de l’amour
un étendard porté avec fierté
avant une bataille perdue d’avance
Elle ne veut pas se battre avec moi
Nous ferions de si beaux ennemis

Et j’écris encore...
Je souille cette surface immaculée
de ma noirceur intérieure
je voudrais que mes
au fer rouge marque son derme
sa douce fleur de peau

Mais le sait-elle ?

Un bout de papier plié en quatre,
Quelle ironie,
tant de sentiments ainsi cloitrés !
Une lettre jetée vers un aller sans retour
avec l’envie d’ainsi se débarasser
d’un bout de sa chair laissé aux vautours
d’un bout de sa vie perdue de trop aimer

Ce n’est pas une déclaration,
plutôt un exorcisme
les pensées égarées, les souffrances endurées
ce temps passé à cet amour endiablé
à regret , il fallait que je l’enterre,
d’un coup d’épistolaire ...

Mais le savait-elle ?

La tulipe noire ....noire
Dim 07 Déc 2003, 10:56 par la_tulipe_noire sur La première fois

éternelles peuvent être les neiges...

Je ne sais encore mettre des sur ce que je suis, subitement au-dedans de moi, lorsque toi,
Je ne sais, mais je sais que ça m’envole sur les nuages
Je ne sais, mais je sais que la vie s’émeut en moi
Je ne sais, mais je sais que les rivières prennent naissance dans ma tête pour s’écouler doucereusement dans mes veines
Je ne sais, mais je sais que le vent, dans une douce bise, me visite des 4 saisons
Je ne sais, mais je sais que les secondes du temps, sur ma peau jouent les acuponcteurs
Je ne sais, mais je sais que tu me fais visiter des mondes nouveaux au-dedans de tes yeux
Je ne sais, mais je sais que tes lèvres m’effleurant, comme Nills, attaché à toi, je te suis vers un autre univers
Sont-ce ces pour raconter la vie qui fleurie en moi lorsque toi ?
Je ne sais si ces quelques sont l’éternité, je sais désormais ce que peut être l’éternité.
Mer 26 Nov 2003, 23:52 par Ri1kedesBêtises sur La séduction

Que c'est choupinet tout plein ca !!!

Le 20 Octobre, ainsi donc naissait les ames tendres, je ne l’ai meme pas noté, mais toi oui Marquise lis.

Le forum a une histoire, elle est jolie a sa maniere. Le forum des âmes tendres est né un soir, par hasard. Non pas murement reflechi à l’idée dans l’intention de crier sur le net les de nos desirs ou les gemissements de nos passions, non, il est né pour aider.

Il a été installé pour verifier que son installation ne posait pas de probleme et pouvait etre refaite ailleurs, pour le site de Ri1kedesbetises Et le premier forum, s’est appellé ... le premier forum hihi . Pour tester, juste. Et puis pour tester aussi les descriptions des forums, j’ai pondu le texte "les premieres fois ont des charmes inexprimables ..." en pensant aux doux moments des premieres fois ou on se rencontre tres fort grin , et puis,... et puis de fil en aiguille, je me suis piqué au jeu, et ai trouvé sympa de fabriquer un endroit ou on ecrit avec de jolis , sur de jolies choses.

Voila, voila
Mer 26 Nov 2003, 23:31 par PetitPrince sur L'amour en vrac

première fois

La toute première fois ... Ahhhhhhhhhhhh ... Patastrophe !!!!!

Oh c’est pas vraiment la première fois. C’est la première vraie copine ..... Celle qu’on dit papa maman je vous présente "son nom". timide

Ohhhhh, que de honte surmontée et que de cigarettes fumées (alors que je ne fume pas) pour faire comme si !!!!!! avec des bières en plus. La séduction consisterait-elle à être ce qu’on n’est pas ? Au début peut être.

Un copain qui dit : "vient manger chez nous on te présentera "son nom"", moi qui dit : non non non pas question !!!! Veux pas de ton aide.

On a sa dignité.

Et puis on se retrouve en face à table et on mange sa premiere pizza au fromage alors qu’on déteste çaaaaaa ... On est difficile.

Et puis on se dit, encore une occasion qui me passe sous le nez, mais j’ai l’habitude. On est philosophe.

Et puis on se dit, encore l’autre mariol qui va en profiter à ma place. On est défaitiste.

Et puis... et puis, sais pas pourquoi, c’est tombé sur moi. Ouaaaaaaaaaaahhhhhhh !!!!!!!!!!

Et puis, un jour, on s’est tout fait voler dans la voiture et puis et puis. Ca a finit un matin, au réveil, dans mon lit douillet, plein de bisous et pas plus promis. On couche pas la premiere fois...

Quelle belle petite histoire, plein d’amour et de promesses, la premiere fois qu’une jolie fille pose sa trousse de toilette sur mon bureau d’étudiant et qu’elle vient avec moi dans mon petit lit (c’est un grand en fait).

Ca fait tout chose, je me suis dit "merci, mon dieu" (pardon aux athées et aux agnostiques). Houalalalaaaaaa... Puis on entends parler pour la premiere fois de potions inconnus jusqu’alors, JP Gaulthier, Angel... De bestioles dénommées Dim up...

Ca changeait des espaces vectoriels de dimension finie, des projections canoniques sur des groupes quotient, des isomorphismes classiques des théorèmes de Noether (Cf. Théorie des groupes de Josette Calais)!

Alors ca sents bon jusque dans vos chemises. Ca met du Cosmance partout...

Ca aime pas vos docks marteens, ca aime Georges Clooney...

Je dis "Ca" mais ce n’est pas péjoratif, c’est un style narratif...

Et moi j’aimais pas G.Clooney, j’aimais pas tout ca et si j’aimais bien Bruce Willis c’était pas pour son Q. Je préfèrais encore Beetle Juice et Mr Bean.

Un monde compliqué se révélait a moi. Celui de l’altérité :

triste2 Comment, pas de fusion ? Pas de moi c’est toi et de toi c’est moi ? Pas de nous nous ?

bete Pas de petites étoiles autour de nous lorsqu’on fait crac crac ?

confuse Pas de ressentis identiques ?

cling Pas les memes goûts cinématographiques ?

atteint Pas envie de faire crac-crac au meme moment ?

tsur Pas envie des memes choses ?

furax Beurk, aller bouffer au couic !!!!!!!

snif Comment je suis de la campagne et toi de la ville ? Meuh non ?

ouin Comment je m’habille pas en costume !!!!!!

passur2 Comment ca ??????

chut Comment tu parles de ma bistouquette a tes copines !!!!!!

oh Comment ca tu mattes les mecs !!!!!!

confuse Comment ca, comment ca ???

Et puis on s’interroge, on accepte... Premières incompréhensions, premiers pleurs. Suivi d’un cortèges pas fameux, on est sur le déclin.

Et puis arrive la fin. Un jour lorsque il y a plus d’eau que de gaz ... dans le gaz.

L’amour c’est ce que chacun amène, deux rêves qui se confrontent. Deux visions qui s’affrontent, une bagarre qui séparerait si les deux êtres ne s’aimaient... Et encore faut t-il qu’ils s’aimassent !!!!!

Bon en tout cas après une rupture, on a l’air con a écouter du Cabrel je vous jure grin.

(cf. J’ai croisé le mendiant qui a perdu sa route, dans son manteau de pluie je lui ressemble un peu, et puis j’ai ton image planté dans les yeux etc.)


* Epilogue :

Merci a toi Coco de m’avoir appris ce que les "connasse" et "naif" voulais dire !!!!!!!!!!!!!!!

Merci de m’avoir appris que l’acharnement thérapeutique pour sauver une relation ne sert à rien.

Merci de m’avoir appris qu’on ne récolte que ce que l’on sème et qu’on ne supporte des autres que ce qu’on leur laisse nous faire.

Enfin, merci d’être partie.


* Morale de l’histoire :

La haine n’est jamais bien loin de l’amour.


* PS :

Pardon pour cette plainte narcissique, mais ca fait du bien.


* Bibliographie :

Comment rater sa vie en 11 leçons. D.Noguez (2002) chez Manuel Payot.
Mer 19 Nov 2003, 00:45 par Calimero,Steph & Cie sur La première fois

J'en demandais pas tant ...

timide timide timide timide timide

Et bien.. là aussi c’est une première pour moi timide
Je ne m’attendais pas à être citée et décorée ainsi en place publique Confus

C’est la première fois qu’on me fait autant d’honneur et c’est aussi la première fois qu’on me dit que je suis .... fleur bleue euh

Deux premières fois en un seul jour et au même endroit, c’est limite si je vais encore pouvoir passer la porte maintenant lunettes va ptête falloir agrandir l’entrée petite prince content

Puis je te remercie pour ces si jolis en introduction ( hum.... timide ) qui m’ont beaucoup touchée... Si je suis si productive, c’est que je me sens très bien ici et que les sujets proposés me permettent d’entrer dans des délires et déboires littéraires que j’apprécie! Me reste plus qu’à trouver comment t’expliquer qu’on peut utiliser les dents, sans pour autant faire mal .... prise2tete

La marquise .... décorée de la fleur bleue du mérite rose
Mar 18 Nov 2003, 19:43 par la marquise de sade sur La première fois

hmmm!!! réflexion....

... de plus incongru...

je ne parlerai donc pas
- des mains, et pourtant...
- ni des yeux qui parlent, vavavoummm!
- ni des gestes sensuels, hmmmmmmmm!
- ni des p’tits culs... hé hé
- ni de la taille... tsss vicieux ne vous trompez pas de taille!
- ni de la couleur des cheveux...

certainement pas plus :
- du portefeuille accompagnant... l’argent ne fait pas le bonheur
- encore moins de la voiture puissante... je préfère la marche à pied et n’ai d’ailleurs pas le permis
- la profession? non pas plus, ça n’est pas forcément les bac + X qui sont les plus interressants... en tout cas si rarement!
- la maison? blurps, il vaut mieux un petit chez soi qu’un grand chez les autres!

je sais ce qui m’a fait craquer de plus incongru chez un homme, mais j’essaie de vous faire patienter un peu, de vous mettre l’eau à la bouche peut être aussi...
y arriverais-je?

alors est-ce que je pourrais dire :
- ses ? ça pourrait être le cas
- son originalité? ça va bien avec moi, mais...
- sa folie? ça oui mais non, pas ça non plus
- son côté mystérieux? ça y fait aussi, mais non plus

aller je vous dis,

l’aisance vestimentaire, quelles que soient les tenues, costumes, jeans, sports, RIEN A REDIRE, il était CRAQUANT!!! Même en clochard je suis sûre que je lui aurais trouvé encore de la prestance!

ça ne vous apparaîtra pas très incongru mais dans les souvenirs que j’en ai ça le restera toujours.
Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui ai autant de présence qu’il n’en avait quelle que soit sa tenue vestimentaire.
De plus, je n’étais pas la seule à avoir remarqué cette prestance, à l’unanimité ELU 1er DE LA CLASSE!

Le pire, c’est que je n’ai fait qu’admirer. Aussi timide que je peux être, je n’en ai aucunement profité.... je ne saurai jamais si en tenue d’Adam il avait autant de prestance......
Lun 17 Nov 2003, 23:19 par Ri1kedesBêtises sur La séduction

des mots pour séduire... peut-être...

...ébauche de doux ....


Je voudrais être dans l’air que tu respires, dans l’eau qui te caresse, dans les fibres des tissus qui t’habillent.
Je voudrais être dans les aliments qui caressent tes lèvres et ta langue.
Je voudrais être un peu de ta peau, que tu aies envie alors de toucher des parcelles de toi et avoir la sensation que c’est ma peau qui effleure la tienne.
Je voudrais être ton téléphone, te détournant de ton correspondant, glisser à ton oreille un fragment de ma respiration pour te faire ressentir mon plaisir d’être aussi proche de toi.
Je voudrais être ta montre pour que tes yeux pétillent lorsque tu la regardes dans ta course perpétuelle contre le temps.
Je voudrais être un peu de tes draps pouvoir caresser ta peau toute la nuit, t’envelopper, t’emmener et t’accompagner vers de doux rêves.
Je voudrais être sur le rebord de ton verre lorsque tu y poses tes lèvres pour boire.
Je voudrais être un peu dans toutes ces choses qui font ta vie, que le sourire naisse sur tes lèvres en songeant que peut être je suis là.
Que l’idée t’envahisse et te devienne alors peut être obsédante de n’être qu’une idée.
Que tu aies alors envie encore de moi de chair et d’os, de regards, de sourires, de caresses, de baisers, de glissés à ton oreille.
Que ton corps et ton esprit se révoltent contre ta raison et te rappellent les plaisirs que la folie nous a donné à vivre. ….
Sam 15 Nov 2003, 15:37 par Ri1kedesBêtises sur La séduction

Souvenirs inhabituels ...

Je suis sûre que tout le monde a lu le message, que chacun a compris la proposition, et que tout le monde attend que quelqu’un se jette à l’eau avec un premier message...
Malgré ma timidité légendaire (petit prince arrete de te marrer steuplé!!! ) , je vais faire le premier pas, enfin, je veux dire le premier message !

Les rendez-vous, je n’en ai pas fixés des dizaines ... Premièrement parce que je suis une fille et que les traditions veulent encore que ce soit généralement l’homme qui prenne l’initiative des rdv, ensuite parce que bien souvent les choses se font à l’improviste, au détour d’une conversation anodine, d’un coin de rue, d’un sourire échangé ...

Mais je me souviens des traditionnels rdv aux restos ou dans un bar agréable. Des quelques promesses de se retrouver dans une fête diverse, et de quelques longues minutes à patienter aux arrets de bus ou sur le quai d’une gare...

Les plus surprenants ne furent pas tant par le lieu, mais pas les difficultés à affronter avant de pouvoir enfin s’échanger un baiser. Mes plus beaux souvenirs ne sont pas ceux des lieux, mais ceux des ou des regards échangés dans ce lieu. Les lieux où se déroulaient les moments plus tendres sont plus surprenants ou inattendus pour ma part.. je vous les conterai quand la question sur ce thème arrivera...
Je garde en tête toutefois, ce petit garçon qui a traversé toute la France pour venir me donner un petit collier de perles alors que j’étais en colonie de vacances ... nous avions une dizaine d’années ... et j’ai toujours le collier ...

La marquise ... une timide qui s’ignore ...
Ven 14 Nov 2003, 12:11 par la marquise de sade sur La séduction

Le jeu

Séduire est d’abord un jeu. Ce jeu commence lorsque je décide de te courtiser. Il s’agit alors de te faire réagir, te faire rire, te plaire, te montrer des choses qui te surprennent, te dire des qui t’intriguent, te proposer de découvrir des endroits dans lesquels finalement naîtra notre complicité.

Le rythme de ce jeu effréné va lentement s’adoucir, et aux rires enthousiastes, aux sourires provocateurs, aux contacts insolents, vont se succéder une légère crainte, une délicieuse angoisse, un doute envahissant : je le vois bien que je te plait, mais j’ai tellement peur que ce ne soit pas le cas ... Alors, dans cette douceur naissante, je vais te parler plus profondément, profiter de tout ces moments que l’on a crée pour me permettre de me considérer plus proche. Etre intime avec toi, je le suis d’abord avec les , faute de ne pouvoir l’être avec le corps.

(à suivre ...)
Dim 09 Nov 2003, 15:24 par PetitPrince sur La séduction

De l'eau au moulin

Le dialogue, le désir, la rencontre, la fusion, l’entente. Voilà ici en quelques malhabiles, et peut être pas vraiment dans l’ordre, résumée la vie d’un "amour".

Que ce soit sur le net, par mail, ou en réel (oui, oui, je gouttes à tout grin , et même, je me ressert ), il y a finalement toujours eu ce parfum d’illusion qui embaumait la relation. Qui de moi ou de ma douce s’est imaginé un autre qui correspondait à ses désirs, ses critères : tantôt moi, tantôt elle. Et ce, j’insiste excusez moi, quel que soit le mode de communication employé.

J’en suis donc venu à ne plus me préoccuper du sentiment advice que notre monde nous imposait, à savoir l’Amour, pour me préoccuper d’un sentiment juste et équitable. Mon plaisir, pur, celui de l’instant, celui sincère et presque dur parfois, celui qui contrebalance le sentimentalisme gnangnan, mais celui que j’éprouve et que je donne...

Marquise, combien de fois je me reconnais en tes lignes, et combien je conclurais sagement comme toi que seul le plaisir compte, parce que c’est ton plaisir qu’attend l’autre.

Ri1, comme tu as raison d’évoquer la difficulté d’aimer, ces éternels problèmes qui consistent à trop réfléchir à ce que l’autre pense, et finalement se perdre, et lui mentir parce que on n’est pas soit même.
Mar 04 Nov 2003, 00:48 par PetitPrince sur Amour internet

une histoire exceptionelle... le meme rêve que tant d'autres

Des MP, j’en ai partagé des milliers, avec des gens de tout bord, de tout milieux, de toute profession, de tout âge, de tout pays. Au fil des conversations, des liens se lient, plus ou moins forts, plus ou moins intenses. Si mon humour les domine généralement, arrive souvent un jour ou un soir, où les langues se délient. On est plus nostalgique, on se pose des questions, et on raconte une histoire, une aventure. Combien de fois ai-je entendu cette même histoire. La rencontre de l’être complémentaire! Celui ou celle qui pense comme vous, ressent les mêmes choses, au même moment. La complicité parfaite. Cette histoire on me l’a raconté mille fois, et je l’ai vécue aussi mille fois.
Comment expliquer que chacun notre tour nous avons eu cette impression? La magie du net? Pourquoi pensons-nous tous avoir rencontré à quelques centaines de kilomètres de nous, celui qui nous est destiné? Moi je dirais ...l’imagination...le fantasme... le désir d’y croire.. le rêve... Nous recevons des et nous les transcrivons, les adaptons à ce que nous attendons. Nous imaginons sa voix, ses sourires, ses émotions, ses envies... comme nous les aimerions...
Puis arrive l’appel téléphonique tant attendu, le rendez-vous tant désiré ... et là... l’imagination fait place à la réalité... les rêvent deviennent moins intenses, la complicité se perd, les sourires moins tendres ... le rapprochement nous éloigne... irrémédiablement.
Pierre, Paul, Jacques, Elise ou Carine, tous ont vécu cette histoire qu’ils pensaient unique ... mais il restera une chose... tous ces mails, tous ces , tous ces instants de bonheur n’auront pas été vain, ils nous auront fait croire au bonheur, sourire à la vie, ils nous auront fait croire en nos rêves...

La marquise de Sade qui continue de rêver...
Dim 02 Nov 2003, 23:38 par la marquise de sade sur Amour internet

De la tête et du coeur

Certes je ne regrette rien de ces aventures qui m’ont conduit a rencontrer des amours que je n’aurais pas su vivre autrement.

Les sens s’émoustillent par la voix, par les , par l’odeur, par la vue d’un physique, par la sensation étrange que l’autre est "compatible", désirable.

Les mails, les mp, toutes ces façons de communiquer n’éveillent certes qu’un seul de ces sens, mais avec une intensité frisant le déraisonnable. La passion se suscite, aussi, avec que des .
Jeu 30 Oct 2003, 01:11 par PetitPrince sur Amour internet

Murmurer

Hmmmm, sobritish, je crois effectivement que ce sont ici des que beaucoup de femmes aimeraient entendre, surtout de la part de l’homme qu’elles ont choisi ! Je souhaite à toutes les dames de ce forum, seductrices où reservées, d’entendre un jour ces , et de vibrer tout entière de plaisir.

Ceci dit, en restant dans le ton de la citation, vouloir aimer quelqu’un "pour la vie" , n’est ce pas ici le mettre en laisse ? Dur, ces , pour autant que jolis sont les tiens...

Et si au lieu de vouloir demain, on ne goûtait que maintenant, et tout préoccupé de regarder les pas que l’on fait sur ce chemin, on arrive à la fin de notre vie en se cognant au mur; alors on se redresse, on regarde derrière, et on se dit "j’ai bien vécu, et je n’ai pas vu le temps passer" !
Jeu 30 Oct 2003, 01:04 par PetitPrince sur Citations

Séduire

Que l’on soit un homme ou une femme, il nous faut à un moment de notre existence faire comprendre à quelqu’un qu’on désire vivre avec lui des moments privilégiés. Ce peut être le début d’un amour éternel, ou le début d’une folle nuit sans lendemain qui succédera à cette "parade" amoureuse. A l’instar des pigeons de nos cités, véritables don juan bombant du torse et roucoulant de belles mélopées à leur futur donzelle feignant l’ignorance et le mépris comme des danseuses de Flamenco, nous déployons nous aussi quelques trésors de persuasion ....

Alors là, chacun ses armes. Qui va jouer sur l’apparence et soigner ce qui est visible en premier, qui va jouer sur l’esprit afin d’ensorceler de ses l’âme qui les écoutera, qui va jouer de son odeur, qui va jouer du son de sa voix, qui va jouer de sa démarche. Celui ou celle qui ne choisit qu’un seul de ces thèmes, n’est rien comparé à celui qui va tous les utiliser, créer une harmonie comme on fabrique un plat auquel on souhaite donner une saveur particulière.
Lun 13 Oct 2003, 14:50 par PetitPrince sur La séduction
Page 47 sur 47 Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 45, 46, 47

Ecrire sur mots

Ecrire sur mots La promesse, La première fois (et la dernière) ...., éternelles peuvent être les neiges..., Que c'est choupinet tout plein ca !!!, première fois, J'en demandais pas tant ..., hmmm!!! réflexion...., des mots pour séduire... peut-être..., Souvenirs inhabituels ..., Le jeu, De l'eau au moulin, une histoire exceptionelle... le meme rêve que tant d'autres, De la tête et du coeur, Murmurer, Séduire,
Il y a 705 textes utilisant le mot mots. Ces pages présentent les textes correspondant.

Bonne lecture !

Derniers textes

Livres recommandables

ITINERAIRE D UNE SCANDALEUSE
CLARA BASTEH
Pocket
Des désirs et des hommes
Francoise Simpère
Pocket
Infidèles : Nouvelles érotiques
Martin Laliberté
J'ai lu
Journal intime de mon sexe
ANONYME
Pocket
Le Parfum
Patrick Süskind
Le Livre de Poche
Cinquante nuances de Grey (Fifty Shades, Tome 1)
E L James
JC Lattès
Les Principes d'Erthy
Olivier Le Marque
Editions le Cercle
Éloge des femmes mûres: Les souvenirs amoureux d'András Vajda
Stephen Vizinczey
Folio
Grammaire érotique
Laurin Jacques
La Musardine
LE JOYAU
Jacques Monfer
Blanche


Retrouvez toutes nos bonnes lectures sur : La boutique des âmes tendres

La citation d'amour

Ils ne pèchent pas, ceux qui pèchent par amour.

Oscar Wilde.

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Sam 26 Mai 2018, 10:58
  • Nos membres ont écrit un total de 4435 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est brancher
  • Il y a en tout 24 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 24 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite