Une é-toile noire (suite)

Sur la toile, ma vie se construit,
Au détour d’une fenêtre, ¨
Par l’intermédaire d’un salon,
Une amitié se noue, une complicité se créé

Sur la toile, une surgit,
Et si tout cela ne devait jamais être?
Si tout n’était qu’une illusion?
Si les phrases cachaient une autre idée?

Sur la toile, un amour naquit
Nous n’avons rien voulu laisser paraître,
Se protéger par la dérision
Préférant se réfugier dans la nuit, craignant la clarté

Sur la toile, ton nom s’éteignit
La raison, je pensais la connaître
Un coup de tête, une bonne résolution
Tu n’as pas voulu m’avouer que c’était moi que tu fuyais.

Sur la toile, je t’ai détruit
Voulant t’apaiser par mes lettres
Je t’ai condamné, volé ta raison
Séduit, tu t’es abandonné à m’aimer


Peu importe s’il est trop tard
Tant pis si je me perds
Tu restes mon compère
N’aies pas , offre-moi encore une petite part



La marquise... aveugle sans doute... :(
Ven 26 Mars 2004, 17:54 par la marquise de sade sur Amour internet

Comme un oiseau...

Comme un oiseau sans aile,
Il se sent triste sans elle.
Comme un arbre sans fruit,
Elle est perdue sans lui.

Cette amitié immense
Commencée comme une danse,
Renait sous un nouveau jour
Evolue peu à peu vers l’Amour

Jamais ne se sont touchés
Par la fenêtre se sont aimés,
Trouver l’âme soeur sur la toile
Dans ses yeux brillent ses étoiles

Peur de s’être si souvent trompés,
Angoissés, réapprendre à aimer.
Amour amitié, bonheur; tous sentiments mêlés,
Ils vont enfin se rencontrer !

Se servir du passé, sans du lendemain,
S’apprivoiser en se prenant la main.
Elle veut croire qu’Il est son miroir,
Il a de se retrouver dans le noir.

L’aime-t-Il ? Elle n’en sait rien
L’aime-t-Elle ? Il n’en sait rien.
Au bout se trouve peut-être le bonheur
Et ce jour-là, Ils n’auront plus ...

hug aime coeur
Ven 26 Mars 2004, 08:03 par Mout sur L'amour en vrac

Quand l'amour nous attend ...

Je me lance à mon tour.....

Depuis le temps que je tchat sur le net, jamais je n’avais encore rencontré quelqu’un à qui j’aurais pu m’attacher amoureusement... Je trouvais même ça complètement idiot moi aussi

Et puis vlan ! Ca m’est tombé dessus sans prévenir !... Ca fait deux mois que ça dure. Oh! c’est pas bien vieux, mais j’ai vraiment le sentiment d’avoir enfin rencontré "l’âme soeur"...
Oui , je sais qu’il faut être prudent, ne pas se lier trop vite. Prudents, nous le sommes et liés aussi aime

Notre première rencontre se fera dans 15 jours. Nous sommes nous aussi passés par le doute, la du lendemain, la de se tromper encore une fois et souffrir pour une énième fois. Maintenant, la nous tenaille un peu moins et l’impatience de se voir enfin se fait de plus en plus sentir...

L’amour, je dois le vivre à fond ou pas du tout, donc ces quelques jours de bonheur seront très intenses...

Le lendemain ? L’éloignement géographique ?
J’ai envie de dire que ce n’est rien tout ça ! Si nous sommes faits l’un pour l’autre, les choses se feront sans précipitation et tout naturellement... De toute façon, je ne crois pas aux coïncidences ni au hasard...

Et Odyyyy, ton histoire ressemble tant à la mienne que ça m’encourage !!! Merci clin

Je viendrai vous dire si vraiment "Il" est l’homme de la suite de ma vie bientôt...

Bises à toutes et tous, ce forum est merveilleux, thanks Petit Prince !
Mer 24 Mars 2004, 02:05 par Mout sur Amour internet

Errance sur les rives de l'incertitude

4h est loin encore,
demain c’est déjà aujourd’hui,
moins loin, mais encore si loin d’attendre encore un peu.
Le sommeil toujours fini par l’emporter,
et d’hier, aujourd’hui et demain
il ne fera plus qu’un.

4h est loin encore,
demain est déjà aujourd’hui,
d’incertitudes il demeure,
d’inattendu il aurait pu être.
Les cartes n’ont peut être pas de valeur identique
suivant qui les tient en main.

4h est loin encore,
si proche pourtant,
mais si inconnu, si insondable.
4h et Paris dormira encore un peu,
au loin, si loin de tout autre destination.

4h c’est bientôt,
1h, 60mn, 3600 secondes,
et de temps au détail s’agrandit alors sa distance,
d’interrogation sans réponse,
de pourquoi et de non.
4h c’est du rêve,
4h n’est peut être pas réalité,
4h sera peut être éphémère de ce jour.

4h et toujours 4h, qui,
telle une horloge de ses tic tac,
éloigne obsessionnellement le sommeil.
4h et le temps qui passe,
4h et la fuite peut être,
4h et les je veux,
mais les pourquoi aussi qui agressent.

4h et ce sera l’instant alors,
d’affronter ou de sombrer.

4h et s’il n’est pas trop tôt,
il pourrait être trop tard.

4h et je ne sais plus,
4h s’il l’était déjà,
4h de temps écoulé,
4h de temps perdu,
4h de rapprochement,
4h aussi l’éloignement.
4h le risque se paie
4h ne vaincra pas pour autant.

4h, 4h, 4h,
un chiffre,
une lettre,
et tout semble tenir à ce fil.

4h, 4h, 4h,
telle une montagne à gravir,
et d’une falaise à plonger.

4h, 4h, 4h,
pourquoi pas,
soyons fous et osons.

4h, 4h, 4h,
le temps s’égraine encore et toujours,
irrémédiablement.

4h, et le sommeil l’emporte,
4h, si proche du temps,
4h, la au ventre,
4h, la fuite en avant,
4h, affronter est trop dur,
4h, le doute sera-t-il alors vainqueur?

4h, je vous quitte,
tous les dormeurs ne seront pas présents,
sur les heures qui s’en suivront,
les distances glisseront,
le temps s’ecoulera encore,
et les questions s’envoleront.

4h, Paris dort encore,
4h, je m’endors.
Sam 20 Mars 2004, 15:45 par Ri1kedesBêtises sur L'amour en vrac

Une é_toile

Sur la toile, ma vie se construit,
Vivant au rythme de leurs mots,
Attendant que son nom résonne,
Que ses sourires éclairent mon écran noir.

Sur la toile, mon coeur se meurtrit,
Se gonflant d’espérance, souffrant trop
Bien souvent il s’emballe pour un rêve, un homme
Qui me dira que je suis belle, comblera mes espoirs.

Sur la toile, une envie jaillit,
Le désirant, me laissant submerger par le flot
De ses promesses, de ses morsures d’autres lionnes.
Que je panse l’espace d’un soir.

Sur la toile, le temps m’anéantit,
Repoussant le moment où tout s’arrêtera, mort
Réalisant que la distance et l’imaginaire assomment
Que le moment a passé, qu’il ne fallait pas y croire...


Peu importe si j’ai tort
Tant pis si je me noie
Tout ça peut être si joli des fois
Je n’ai pas , peut-être juste un remord...


La marquise... et si je n’étais qu’un être virtuel... oh
Ven 19 Mars 2004, 22:54 par la marquise de sade sur Amour internet

Stare piu viccino...

Ferme tes yeux, écoute...
Tu entends? Ce temps qui passe coûte que coûte
Les jours qui s’égrènent goutte à goutte
Les kilomètres qui déjà nous déroutent

Ferme tes yeux, rappelle-toi…
Tu te souviens ? Ces mots, ce premier émoi
Une piscine et un maillot à pois
Un soupir, un sourire, on se noie

Ferme les yeux, envole-toi…
Tu vois ? Ce monde dont tu es le roi
Tous ces pays montre-les moi
Ton univers au bout de mes doigts

Ferme les yeux, respire…
Tu sens ? Cette que je veux bannir
Mon passé qui me fait fuir
Mon âme qui ne cesse de souffrir

Ouvre tes yeux, regarde-moi…
Tu comprends maintenant ? Je ne veux plus que toi
Mon passé, ma , mes excès, je les oublierai dans tes bras
Ma joue, mes lèvres, mon ventre, prends-moi

Entends, retiens, regarde, respire
Que tous tes sens deviennent mon empire…


La marquise .... CTOG .... aime
Lun 08 Mars 2004, 20:03 par la marquise de sade sur L'amour en vrac

La solitude

Cette nuit là je dormais chez toi …

Tu avais tout éteint dans l’appartement. Tu t’es couché près de moi, je faisais semblant de dormir. Timidement tu passas ta main sur mon dos avant de te retourner.

Ta présence me manque parfois (je soupire). Ton silence me fait souffrir mais surtout ton passé me fait souffrir, le manque de confiance que tu portes aux femmes te rend méfiant.

A l’intérieur de toi, il y a quelque chose qui est mort et que je ne peux pas réanimer. Tu ne veux plus aimer, tu ne veux pas m’aimer ! De d’avoir mal.

Je ne peux pas t’aider, parce que la porte est fermée. Le passé compte-t-il pour toi tellement plus que le présent et le futur ? C’est si facile de renoncer par nostalgie, quelle formidable douleur passive, quelle admirable mort lente.

Aux premiers jours de notre rencontre tu me racontais tes rêves, tes envies, j’ai cru que tu m’appelais, je suis venue et toi tu es resté prisonnier de ta , de l’amour que tu appelles solitude.

Que faire pour que tu m’aimes, te dire que mon amour pour toi est infini, que je t’aimerai pour la vie, que tu es l’homme avec qui je veux avoir des enfants…

Je te fais de la peine à ce point là ?

Beaucoup plus. Il n’est de pire solitude que celle que l’on éprouve quand on est deux. J’ai voulu te quitter alors que je t’aime, quelle incroyable incohérence!



Que faut-il faire ? Laisser faire les choses ? Je ne sais pas, je ne sais même plus si j’en ai envie.
Seul Dieu le sait !!!!

muse
Sam 06 Mars 2004, 10:23 par Muse sur L'amour en vrac

le grand cirque

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs
Bienvenue au spectacle dont vous êtes les acteurs !...

Acrobate, passer les obstacles en souplesse
En toute occasion faire preuve d’adresse
En contorsions de l’esprit, dépasser ses faiblesses
Plier ses malheurs en 4, se pencher vers la tendresse

Troubadour, avoir dans son sac suffisamment de tours
Pour se jouer de la vie comme d’un mauvais public
Jongler avec des coeurs épris, aimer sans détours
Sentir dans sa main que viendra bientôt le déclic

Clown , sourire rayonnant sur la piste aux étoiles
Seul dans les coulisses, la souffrance se dévoile
Derrière un nez rouge cacher aux autres son intérieur
Ce monde dont ils ne soupçonnent pas la lourdeur

Dompteur, de pensées agressives, d’envies carnassières
Maîtriser ses passions, résister à la folie meurtrière
Dominer sa et cet instinct de tueur
Pour ne voir dans ces yeux qu’une douce lueur

Trapéziste de l’amour, s’envoyer en l’air, s’effleurer
S’envoler, se lacher pour mieux se rattraper
Se faire en défiant le vide ...ô misère !
Parfois se rater...s’écraser, chagrin contre terre

Equilibriste des sentiments, jouant sur la corde raide
Maudire son âme, à son coeur demander de l’aide
Aux vertiges des sens, opposer les lois de la gravité
Mais nous finirons plus bas que nous avons commencé...

La tulipe noire ...9 juin 2003
Dim 29 Fév 2004, 14:22 par la_tulipe_noire sur L'amour en vrac

Sur ta piste aux étoiles

à V.

Sur ta piste aux étoiles.

En équilibre sur ton fil,
Souvent tu me contes les phobies
De ce chemin si difficile
Qui encombre ta vie.

De pas en pas, de ne pas... en ne pas...
Tu luttes puis baisses les bras.
Ta perche touche le sol
Redresse-toi et vole.

Mes filets te recueillent
Ma douceur pénètre ton deuil
Ton costume se déchire
Prends et respire.

J’ai souvent d’en faire trop...
D’entrer dans la loge interdite
De violer ton âme, tes mots
De ne pas comprendre cette vie maudite.

Toi ... tes sarcasmes, ton grimage
Ton spectacle d’illusionniste
Ton esprit sans visage
Qui se cache au centre de la piste.

Moi... spectatrice de ton desespoir
Assise au milieu du public
J’attends que tu reviennes un soir
Que tu me rejoues la scène du comique
... celle du petit clown noir

La marquise de sade ... une étoile dans la nuit
Sam 28 Fév 2004, 17:03 par la marquise de sade sur Un monde parfait

à venir ?

L’avenir est aux femmes signifiait peut-être tout simplement que nous avons beaucoup de choses à faire nous, les femmes... alors que les hommes ont déjà gaspillé durant ces millénaires leur avenir... confiant

Sur le même thème, Aragon disait :
Citation:
La femme est l’avenir de l’homme


Renaud a amélioré cette phrase en ajoutant que :
Citation:
La femme est l’avenir des cons et l’homme n’est l’avenir de rien...



PetitPrince quant à lui a dit :
Citation:
Une humanité composée exclusivement de femmes ? Si je dois être le seul homme qui reste au milieu de cette horreur, laissez moi un revolver avec une seule balle, de grâce.


J’ai un peu de mal à croire qu’être le seul mâle a pouvoir satisfaire les désirs d’autant de femmes te fasse PetitPrince... cling Où sont toutes ces belles promesses??? Fini le Dieu du sexe?? grin Ah lalala... ces hommes... toujours de belles promesses, mais à l’arrivée, il ne reste plus personne.... Diable

La marquise ... madame Irma prie
Mer 25 Fév 2004, 12:18 par la marquise de sade sur Citations

In the muddy banks

à I.

Sur les rives boueuses de mon âme...


Souvent je traîne dans l’océan du malaise...
Alors que d’autres me laissent dans mes pensées vaseuses,
Spontanée, tu me rejoins pour partager l’ivresse,
d’un fragile retour vers des mers plus joyeuses

De je de maux en jeu de mots...
Tu tends la main, me lances des bouées de tendresse
D’histoires d’hauts en histoire d’Ô,
Tu me remontes à la surface de la vie

Quand toi aussi tu sombres dans la tristesse...
C’est moi qui me jette alors à l’eau,
Qui poursuis tes fusées de détresse
Pour te faire croire en un monde plus beau

J’ai souvent d’en faire trop...
Tout voile dehors, encore plus paraître idiot,
Grisé par les embruns de ton esprit sucré/salé,
Cet enfant de sale eau te faire oublier

Toi...ton sourire de pirate,
Tes yeux en perle des mers profondes,
Ta voix de siréne qui appâte,
Les marins aux amours trop fécondes

Moi...ma fragile barque,
Face aux récifs, mes envies de noyade,
J’espère que toujours tu m’embarques,
sur mon esquif en belles promenades,
...sur ta rivière d’amour



La tulipe noire ...20 000 lieues sous les mers
Jeu 12 Fév 2004, 21:40 par la_tulipe_noire sur Un monde parfait

Re: Et ?

lune inspirée a écrit:
Nous sommes le 8 Février 2004. Aujourd’hui, il fait froid gris dehors. triste2 Qu’en est-il de ton amour ? Cette rencontre fut-elle la seule et unique ou, au contraire, le début d’une relation véritable et durable ? amuse


Et .. la suite je l’ai racontée dans un post précédent...

Il est reparti comme il est venu, sur son cheval blanc ( ici il s’agit d’un bleu métalisé ...) cheveux au vent me laissant avec des étoiles plein les yeux et quelques mots qui raisonnaient ...

Le conte s’est prolongé une nuit encore pour moi, le temps qu’il me dise le lendemain qu’il n’était pas prêt à vivre cette distance entre nous, qu’il ne voulait pas que ces semaines deviennent des comptes à rebours entre nos rencontres, qu’il ne se sentait pas prêt à subir de nouveau des douleurs amoureuses, qu’il n’était pas fait pour vivre avec quelqu’un et qu’il voulait qu’on reste ensemble... dans le virtuel...

A ce jour, nous nous parlons peu, un malaise tacite s’est installé, nous n’osons plus aborder certains sujets de de frustrer l’autre ou de le culpabiliser. Nos mp se font plus rares, plus superficiels. Nos confidences n’existent plus, nos peurs et nos joies ne sont plus partagées. Le telephone a encore marché les quelques jours qui ont suivi la rencontre, sans doute plus pour m’apaiser moi que lui, les sms se sont éteints.

Et ce soir, pour la première fois depuis la rencontre, il est en mp avec moi, un soir, juste en tête à tête... Ca fait bizarre...
Peut-être ressent-il ce meme manque de l’autre finalement...

La marquise... eternelle fleur bleue malgré les apparences aime
Lun 09 Fév 2004, 21:56 par la marquise de sade sur Amour internet

En route pour le doute

Samsonite va me faire un procès pour le modèle que j’exhibe sous mes yeux et qu’ils n’ont pas à leur catalogue !

Une absence prolongée et pas vraiment justifiée m’a malheureusement contraint à explorer toutes les interprétations possibles. Certaines sont douloureuses. Très. Quelle que soit la raison, il est nécessaire que je prenne du recul, que je me mette d’autres sujets de préoccupation à l’esprit. Ca me permettra d’y voir plus clair.

Je crois qu’il faut se rendre à l’évidence : je suis amoureux.

J’ai , j’ai horriblement . Je viens de m’en apercevoir juste maintenant !
La dernière qui m’a rendu amoureux, elle à tout cassé, tout brûlé. Il a fallu des années pour tout reconstruire et c’est encore de guingois.
Mon Papillon ne m’a rien réellement donné, mais quand je l’aperçois, j’ai l’estomac qui se noue et une grosse douleur mélancolique s’empare furtivement de moi. J’ai envie de la faire progresser, de la protéger, de l’entraîner dans des plaisirs sans nom, j’ai envie qu’elle s’occupe de moi, qu’elle m’aime aussi. Et je n’ai pas envie d’utiliser toute cette panoplie d’artifice, ceux de la séduction, de la manipulation sentimentale pour arriver à mes fins.

J’ai de l’intelligence qui brille dans son regard et qui pourrait servir de bien mauvaises intentions. Je ne comprends pas son manque de volonté, de curiosité. Je ne comprends pas cette manie de tout cacher, de ne rien dire, ne rien montrer. Tout ce que je sens c’est qu’elle a , constamment, de tout. La engendre la haine, inhibe l’action selon, Mr Laborit. Mais sans indication, comment la rassurer. Je suis capable de la rassurer, je le sais. Mais ça demande l’énergie de son amour. Impasse.

Je suis tombé amoureux d’un potentiel, d’un éclat que j’ai vu briller un furtif instant. Choisir de l’aimer et de m’engager dans une vie qui ne me satisfasse pas, parce que je n’ai aucun élément pour estimer tout ça. Juste pour cet éclat ? Voilà le genre de pari dont je suis tout à fait capable.
Et qui m’a déjà détruit plusieurs fois dans le passé.

Le passé, le passé. Celui qui a modelé notre désir et façonné nos s, celui là qui nous permet de rêver et d’appréhender ce patrimoine fantastique et lourd, ce sac à main où cette valise, cette gloire, cette honte, cette énergie, ce frein ... Son passé l’a blessée aussi.

Avec un ami, on disait qu’à tomber amoureux on prend des risques. Ca c’est quand on se fait surprendre. Aujourd’hui, la question est :"veux-je prendre ce risque ?" Enfin peut-être. Peut-être suis-je simplement en manque affectif, peut-être me suis-je fait manipuler. Peut-être aussi que ce n’est pas une fille, que dis-je, une femme pour moi. Je manque cruellement de discernement au moment où j’en aurais le plus besoin. Le calcul et la raison se retrouvent les bras ballants, estomaqués par le cri étourdissant de ces sentiments fatiguants. Mais mon coeur ne m’a jamais trompé, pourtant.

Il faut que je prenne du recul que je cesse de ressasser. Si seulement je savais méditer ! Où ils sont tous ces beaux concepts Zen qui ont fait la gloire de ma spiritualité. Les ai-je déjà oubliés, moi qui quelques temps avant de la rencontrer les mettaient en pratique à ma plus grande surprise. La force et la solution sont en moi.
Mer 04 Fév 2004, 13:02 par PetitPrince sur L'amour en vrac

Proverbe japonais - Demander

Citation:
Demander est un instant d’embarras,
Ne pas demander c’est être embarrassé toute sa vie.


Cela ne vous evoque-t-il pas, dans le contexte sentimental bien sur, les maints trépignements, doutes et insomnies, lorsque transit d’amour pour la personne qu’avait choisi votre coeur, vous n’osiez aller le lui dire ? De qu’elle vous dise non, ou de vous sentir bête, ou je ne sais quoi d’autre d’abosument pas raisonable, mais furieusement incontestable ... amuse

Tellement mignon, mais tellement douloureux. Si j’avais eu cette phrase medicinale sous la main à l’epoque, je me serais évité des mois d’insomnies content
Lun 02 Fév 2004, 12:13 par PetitPrince sur Citations

ZE QUESTION

dench a écrit:
J’aimerais savoir quels sont les sujets que les filles aiment aborder quand on les rencontre pour la première fois.
Est-ce que vous préférez un mec qui se livre ou plutot -comme moi- un peu mystérieux.
J’en ai marre des "kestufaisdanslavie?", des eventuels "blancs" dans la discussion. Ca peut gacher une belle rencontre.
J’ai plein de choses à raconter mais j’ai d’ennuyer mon interlocutrice

ALORS,REPONDEZ TOUTES ! DONNEZ MOI LA LISTE DES SUJETS QUE VOUS AIMEZ QU’ON ABORDE, OU TOUT SIMPLEMENT QUI VOUS INTERESSENT.

MERCI POUR VOS REPONSES


Donnez une liste des sujets intéressants cling il est bien plus facile de donner la liste des sujets à "éviter" ... en tout cas, avec moi !

Par exemple :

1) le sport :
- évitez les commentaires sur le match de l’OM de la veille! D’instinct la vision du mec entouré de ses copains vociférant contre l’arbitre devant la télé va surgir dans mon esprit!
passur3
- passez nous les souvenirs avec les copains dans les douches après le match de rugby
baille
- ne nous racontez surtout pas comment vous avez dragué plus d’une minette quand vous étiez capitaine de l’équipe de basket colere

2) les voitures :
- on sait que vous avez acheté le dernier modèle turbo, pas la peine de triturer votre porte clé comme ça...
lunettes
- on n’est pas trop moteur, échappement, jante alu, et autres tuning... baille à la limite, montrez-la nous en nous raccompagnant, faites-nous écouter son moteur en nous emmenant en ballade, confiant mais pas de fiches techniques siouplé!

3) vos conquêtes :
sujet sensible s’il en est! Evitez de nous faire partager vos plus belles croupes, vos plus gros châssis, vos "bonnes" copines ou vos "thons" ohhh On est pas là pour savoir comment vous êtes avec les autres, mais comment vous seriez avec nous...

4) vous :
vous êtes mignon, vous êtes sympa, on a accepté le rendez-vous, alors soyez vous... juste vous, avec vos faiblesses et vos forces, vos envies et vos peurs, vos passions et vos ennuis ... aime

ne nous lassez pas, soyez doux et fort, soyez attentif mais pas envahissant, soyez mystérieux mais pas secret, soyez simple ... c’est souvent là que vous nous touchez ... avec pour moi personnellement une petite touche d’humour et de second degré ... amuse


La marquise ... où qu’il est mon doux, fort, attentif, mystérieux et spirituel à moi?? cling
Mar 27 Jan 2004, 02:17 par la marquise de sade sur Le grimoire d'amour
Page 25 sur 27 Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 24, 25, 26, 27  Suivante

Ecrire sur peur

Ecrire sur peur Une é-toile noire (suite), Comme un oiseau..., Quand l'amour nous attend ..., Errance sur les rives de l'incertitude, Une é_toile, Stare piu viccino..., La solitude, le grand cirque, Sur ta piste aux étoiles, à venir ?, In the muddy banks, Re: Et ?, En route pour le doute, Proverbe japonais - Demander, ZE QUESTION,
Il y a 394 textes utilisant le mot peur. Ces pages présentent les textes correspondant.

Bonne lecture !

Derniers textes

Livres recommandables

ITINERAIRE D UNE SCANDALEUSE
CLARA BASTEH
Pocket
Des désirs et des hommes
Francoise Simpère
Pocket
Infidèles : Nouvelles érotiques
Martin Laliberté
J'ai lu
Journal intime de mon sexe
ANONYME
Pocket
Le Parfum
Patrick Süskind
Le Livre de Poche
Cinquante nuances de Grey (Fifty Shades, Tome 1)
E L James
JC Lattès
Les Principes d'Erthy
Olivier Le Marque
Editions le Cercle
Éloge des femmes mûres: Les souvenirs amoureux d'András Vajda
Stephen Vizinczey
Folio
Grammaire érotique
Laurin Jacques
La Musardine
LE JOYAU
Jacques Monfer
Blanche


Retrouvez toutes nos bonnes lectures sur : La boutique des âmes tendres

La citation d'amour

Ils ne pèchent pas, ceux qui pèchent par amour.

Oscar Wilde.

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Sam 26 Mai 2018, 10:44
  • Nos membres ont écrit un total de 4435 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est brancher
  • Il y a en tout 21 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 21 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite