Fiction

Flash-back sur les séquences de leur film, avec ses travellings, ses gros plans et ses mises en suspens. Aujourd’hui, elle réalise ce long métrage, nommé : Promesse.

Promesse ? C’est « l’assurance ou l’espérance que semblent donner certaines choses, certains événements».

Le scénario ? Un grand cliché revisité. Dans son film, il aurait visionné l’adaptation du roman d’Anna Gavalda : « Je l’aimais », pour le transformer en : « Je l’aimerai », parce que ce saut temporel lui aurait permis d’avoir un avant-goût de l’après-coup et de modifier la fin. Logique, elle est une inconditionnelle adepte des happy-end !

Candide ? Elle ne l’est plus depuis longtemps, mais elle connaît la force de son amour et sa capacité à tenir sa promesse, tant qu’elle croit qu’il est partagé.

Si elle s’est trompée ? Elle lui dira au revoir.

S’il s’est trompé ? Il la rattrapera pour écrire la suite, avant que le mot : « Fin » ne s’affiche sur l’écran…
Dim 07 Juil 2013, 10:15 par évènement sur Histoires d'amour

Tomber le masque (texte re-corrigé)


La journée se termine, le jour se fait sombre
La pièce est envahie par la pénombre
La lune s’illumine et le crépuscule tombe
Au loin, à l’horizon, le soleil succombe
Toute une féerie qu’elle ne perçoit pas
Occupée qu’elle est à lui parler
Une chanson mélancolique joue tout bas
La pièce plonge dans l’obscurité

Elle ne voit pas le temps passer
Quand elle est en discussion avec lui
La lumière éteinte, l’ombre qui se tasse
Seule la lueur de l’écran l’éclaircit .
La musique envahit son être tout entier
Elle s’en imprègne totalement, en l’assimilant
Un rêve prend forme, son se met sur pied
Elle rit à gorge déployée, tout naturellement

Soudain son coeur s’emballe. Les veines s’affolent
Les yeux pleins de désir, les tabous s’envolent
La retenue s’endort, la confiance s’installe.
Le volcan qu’est son corps, dans cette robe de vestale,
Lui rappelle son besoin d’être aimée
Elle se montre dans toute sa féminité
Sans penser au lendemain
Elle se sent si bien...

Leurs esprits sont en parfait accord
Vibrant au même rythme que leurs corps
La communion de leurs cœurs se fait déjà
Elle aimerait être dans ses bras
Si blottir et ne plus jamais en sortir
De ce beau rêve d’avenir.
Elle en est toute bouleversée ,
Elle est consciente et est toute bouleversée,
D e cette vérité qu’elle appréhende tout doucement:
Elle à, pour cet homme, plus que un tendre sentiment.
Finalement son masque d’indifférence est tombé.

Depuis le temps qu’il attend cela
Rien que pour lui , elle le fera
Parce que leur amour est resté le même
Aujourd’hui, comme hier : Elle l’aime
Malgré ses larmes, qu’elle lui offre en gage
En offrande pour ce rite de passage
De deux cœurs enamourés
Qui ne se sont jamais quittés...
Ven 14 Juin 2013, 15:15 par caressedesyeux sur Mille choses

Regrets!

Au beau milieu d’un rêve, je me suis réveillée...
L’interruption de ce scénario tourmenté
a provoqué un sursaut, qui m’a remis en
phase avec la réalité...
Dire que je pensais n’avoir pas de regrets...
Mensonge, ment-songe...
Oui, j’ai follement aimé fantasmé!
Oui, tu as habité mes rêveries!
Oui, j’ai mis fin à une relation amoureuse
avec un homme sincère, en pensant
à "Nous"...
Oui, je l’ai blessé.
Oui, j’aurais surement été plus épanouie
qu’avec toi, qui m’offre... du leurre!
Et, aujourd’hui?
Je me dis que ces créations imaginaires
étaient de belles illusions, des mi-rages...
Je ne suis plus dupe de ton jeu de séduction
et désire partager mon rêve avec Lui, celui
avec lequel nous en ferons une réalité...
Dim 27 Jan 2013, 17:51 par évènement sur L'amour en vrac

Je voudrais

Comment te décrire? Tu es l’être que j’attendais, sans ne plus l’espérer. Je ne t’attendais pas, je ne m’attendais plus, et ce fut impromptu.
Comment t’écrire Je t’aime sans le chanter? je voudrais danser, contre ton torse, la tête posée; tout près m’approcher. En musique, te dire, viens m’embrasser! Je voudrais que tu décides et que tu me guides avec tes bras limpides de clarté, sans vide... Je voudrais que tu me serres fort, jusqu’à me voir soumise à ton corps... Ton nom, qui se fait tant désirer, oui je voudrais le porter, le garder, l’adopter, puis surtout le partager. Je voudrais obéir à tes mains en ayant qu’un seul maître: mon coeur, je voudrais mélanger nos odeurs, dans la sueur du bonheur. Tu m’inspires un demain où nous irons à Rome, par tous chemins, un seul homme: me manque, et tout mon coeur est dépeuplé. Oui tu es parfait, un peu plus chaque fois que je peux te découvrir, pardonne moi, de te dévêtir.
Comment me retenir? Ai-je le droit de te recouvrir de moi? Si tu étais une pierre, tu serais précieuse, tu serais un diamant, recherché, rare, fier, digne, un aimant m’attirant, amoureuse. Un éclat, tu es sublime: brillant. T’admirant, bien plus je t’estime énormément. Je te respecte, tendrement, aveuglément, éblouie et muette, discrètement, je t’attends. Je te regarde, avec tendresse, et attachement, comme une princesse guette son prince charmant. Tu es si beau car tu dégages la beauté intégrale, car ton intérieur et ton corps débordent de charmes, car un peu plus chaque jour mes yeux t’avalent, car tu sais faire de moi la plus heureuse des femmes. J’aime ce film qu’on regarde, notre scénario, j’aime quand tu montes tout en haut, tu es droit, ferme et doux quant il faut, tu es pour moi de tous, le plus beau! Celui que je veux, que je voudrais, tu es tout ce que je voulais! tout ce que je veux! tout ce que j’aimerais. Tout ce que j’aimerai. Je t’aimerai toujours. Car, comment à présent, t’enlever de moi? où tu es entré, mon Amour. Mon présent. mon toujours.
Mar 25 Oct 2011, 21:07 par inlove sur La déclaration d'amour

Tomber le masque

. Le crépuscule tombe
Et elle ne s’en aperçoit pas.
Pas vu le temps qui passe avec lui.
La lumière éteinte
Et seule l’éclaircit .
La musique envahit son être tout entier
Elle s’en imprègne en le "glissant" dedans
Un prend forme , petit à petit...


Puis, naturellement à gorge déployée
La veine s’affole précipitamment
Les yeux pleins de "désir".
La confiance s’installe.
Elle se montre dans toute sa féminité
Car elle se sent soudainement aimée pour quelques instants sans penser au lendemain
Elle se sent si bien...



La" communion "se fait déjà
Elle aimerait être dans ses bras et ne plus en sortir.
Elle est bouleversée ,
Et fait tomber enfin son masque
Depuis le temps qu’il attend cela
Elle le fera , rien que pour lui ,
Parce que son amour est resté le même
Parce que ses larmes ,elle les lui offre en gage.
Parce que cela doit être comme ça
Parce qu’enfin ils ne se sont jamais quittés...

caressedesyeux
Mer 27 Oct 2010, 16:00 par caressedesyeux sur Mille choses

Sur le palier

Dans la série des Exercices de style je vous propose le scénario suivant.

Alors que vous arrivez sur le palier de votre porte, vous voyez dans le couloir de l’étage votre voisin/voisine essayer en vain d’ouvrir sa porte les bras chargé de commissions. Vous vous approchez pour l’aider, et là, la proximité aidant, un délicieux trouble s’installe. La suite sera encore plus délicieuse.

Idée : Et si ça vous arrivez vraiment ...


A vos plumes !
Mar 30 Sep 2008, 19:59 par PetitPrince sur Exercices de style

Texte à jalons, mode d'emploi

Un texte à jalons propose un série de moments d’une histoire entre lesquels vous devez écrire vous même des paragraphes rendant l’ensemble cohérent et interressant.

Afin d’exercer notre plume, je vous propose de faire pareil sur les âmes tendres.

Quelques règles de fonctionnement :

Pour lancer un scénario, il suffit de créer un nouveau sujet dans la Rubrique Jeux d’écriture. Le titre du scénario, doit être précédé de la mention TJ, car nous aurons d’autres jeux que l’exercice de style dans cette rubrique.

Pour rédiger une version du scénario, il suffit de faire « Répondre ». Toutes les réponses au sujet, les textes donc, doivent avoir un titre explicite sur la façon dont il est écrit. Le titre est la clef de lecture. La version que vous rédigerez ne doit pas être trop longue.

Le scénario comporte certes l’explication de la situation, mais aussi d’éventuelles contraintes d’écriture, et d’éventuelles pistes pour démarrer. Une piste n’est restrictive, par exemple on peut vous suggerer que le narrateur est un curé, mais il existe bien entendu mille façon de faire parler un curé! Les idées et les contraintes sont juste là pour vous aider à démarrer.

Vous pouvez poster autant de versions qu’il vous plait.


Dans un premier temps, seuls les modérateurs, les fameux "Maitres du jeu" créeront les scenarii.
Mer 13 Avril 2005, 22:40 par PetitPrince sur Textes à jalons

Le bus

Dans la série des Exercices de style je vous propose le scénario suivant.

Dans un bus, un homme et une femme sont assis l’un en face de l’autre, ils ne se connaissent pas. De coups d’oeil dérobés en sourire de connivence, la complicité s’installe. Le bus s’arrête, et l’homme se lève pour en descendre...

Idée : Vous pouvez écrire cette histoire, mais aussi sa suite.


A vos plumes !
Jeu 26 Août 2004, 13:41 par PetitPrince sur Exercices de style

Le bon et le mauvais amant.

Dans la série des Exercices de style je vous propose le scénario suivant.

Au lit, l’amant fougueux jouit avant sa compagne, celle-ci n’est pas contente, d’autant que l’amant s’endort. Elle téléphone à un copain pour lui raconter sa mésaventure, et celui-ci lui propose de venir combler les lacunes du précédent. Elle accepte.

Idée : Celui qui raconte est un voyeur, le copain du téléphone, l’amant.
Contrainte optionnelle : L’action s’est passée dans le passé.


A vos plumes !
Mar 24 Août 2004, 15:23 par PetitPrince sur Exercices de style

La femme à deux faces.

Dans la série des Exercices de style, je vous propose le suivant.

Dans la rue, une jeune femme en mini-jupe se penche pour ramasser son petit chien. Les clients à la terrasse du bar d’en face d’elles plongent dans son décolleté, tandis que les client à la terrasse du bar de derrière elle admirent ses fesses et ses jambes.

Idée : Celui qui raconte est un jeune, un vieux, le patron, un clochard, le petit-copain, etc.

A vos plumes !
Mar 24 Août 2004, 15:22 par PetitPrince sur Exercices de style

Exercices de styles, mode d'emploi !

Dans "Exercices de style", Raymond Queneau décide d’écrire la même histoire de 99 façons différentes : rêve, noms propres, botanique, injurieux, télégraphique, litotes... L’histoire est fort simple, pour ainsi dire banale.

Afin d’exercer notre plume, je vous propose de faire pareil sur les âmes tendres.

Quelques règles de fonctionnement :


    Pour lancer un scénario, il suffit de créer un nouveau sujet dans la Rubrique Jeux d’écriture. Le titre du scénario, doit être précédé de la mention ES, car nous aurons d’autres jeux que l’exercice de style dans cette rubrique.

    Pour rédiger une version du scénario, il suffit de faire « Répondre ». Toutes les réponses au sujet, les textes donc, doivent avoir un titre explicite sur la façon dont il est écrit. Le titre est la clef de lecture. La version que vous rédigerez ne doit pas être trop longue.

    Le scénario comporte certes l’explication de la situation, mais aussi d’éventuelles contraintes d’écriture, et d’éventuelles pistes pour démarrer. Une piste n’est restrictive, par exemple on peut vous suggerer que le narrateur est un curé, mais il existe bien entendu mille façon de faire parler un curé! Les idées et les contraintes sont juste là pour vous aider à démarrer.

    Vous pouvez poster autant de versions qu’il vous plait.

Dans un premier temps, seuls les modérateurs, les fameux "Maitres du jeu" créeront les scenarii.
Mar 24 Août 2004, 15:13 par PetitPrince sur Exercices de style

Se refuser pour mieux se donner...

Entrez. Prenez place… un peu de silence siouplé !! chut Allons, allons messieurs, calmez-vous que le cours puisse commencer ! doute
Puisque certains d’entre vous semblent intéressés par ce que nous aimons, nous les femmes, ou sur ce qui éveille en nous certains désirs ou nous donne beaucoup de plaisir, le cours d’aujourd’hui portera sur les jeux érotiques, et plus précisément sur « comment se refuser pour mieux s’offrir » Diable … ( le petit prince là bas, près du radiateur, avancez au premier banc et arrêtez de rire bêtement ! ) furax

Avant de commencer, je vous prierai de noter que les techniques qui vont suivre n’engagent que moi, pour la simple et bonne raison, que je ne les ai jamais testées avec mes congénères de même sexe … (notez également mesdemoiselles, que je serais ravie d’avoir vos commentaires ou impressions sur mes techniques … ).

Donc, commençons…
Se refuser pour mieux s’offrir… chacun a en soi une part de dominant et une part de dominé qu’il aime, tour à tour, selon son humeur mettre plus ou moins en avant. Malgré le nom que j’ai choisi, je ne suis en rien pratiquante des théories de mon prédécesseur, Donatien pour le citer, mais certaines douleurs peuvent apporter tant de plaisir… Je vous démontre cela de suite.

Imaginer : un sujet femme, soit Moi ( ben, oui, pourquoi allez chercher ailleurs quand on a quelqu’un sous la main ! ahmoui ) et un sujet homme … vous là, à gauche, oui, oui, vous avec vos cheveux foncés, et votre sweat vert, approchez … Votre nom ? tsur Tulipe … Allongez vous sur ce lit… (tu vas voir les aventures trépiDANTES siffle )

1) Commencez par attacher solidement votre partenaire, avec un lien doux, tendre, qui lui fera comprendre de suite que vos intentions sont pures et tout à fait honnêtes : un bas ( non Soleye, rangez cette chaussette, cling je parlais d’un bas « nylon » ! ) , un ruban, un foulard, un morceau de dentelle, … ( évitez mesdames le fil barbelé et les élastiques qui rendraient le jeu beaucoup moins sensuel ! ) Vous noterez le regard intrigué de la Tulipe, qui commence déjà à se faire un scénario de la mort ! grin
2) Déshabillez-le, en n’oubliant pas de passer la pointe de votre langue sur sa peau au fur et à mesure de l’effeuillage. Plus vous serez lentes, plus l’excitation montera, grandira, euh… enfin.. timide mieux c’est, quoi !! Les ongles passés délicatement, quelques morsures légères, les cheveux qui chatouillent, etc, n’agrémenteront que plus le supplice votre partenaire !
3) Le voilà nu devant vous, vous qui êtes encore vêtue, debout devant lui, conquérante devant votre « objet » lunettes … asseyez-vous sur lui, laisser la chaleur de votre corps se diffuser sur le sien, imbibez-vous de son odeur, de ses frémissements, de ses formes. Penchez vous vers lui… regardez-le tendre les lèvres, prêt à dévorer votre bouche… refusez-lui ! Ne lui accordez pas ce baiser, ne le laissez pas partager votre langue, mais passez-la sur sa joue, frôlez son oreille, avant de revenir près de ses lèvres pour les caresser à peine de votre langue… Regardez-le tenter de relever la tête pour se rapprocher de vous, tenter de desserrer un peu ses liens pour que son corps soit plus libre ! Reculez un peu, juste assez pour que votre bouche arrive à quelques millimètres de la sienne…
4) Déboutonnez votre chemisier, les premiers boutons seulement, juste assez pour glisser VOTRE main sur vos seins. Laisse-le deviner les caresses que vous vous prodiguez sans qu’il puisse y participer. Cambrez-vous, laissez glisser votre bassin, faites monter son excitation par quelques déhanchements, puis poursuivez le déboutonnage. Laissez malencontreusement tomber votre vêtement sur son visage.. cachez lui encore quelques secondes ses seins fermes et durs qu’il espère tant palper… laissez-les lui deviner en passant votre buste contre son torse, partez à la recherche de ses lèvres camouflées par ce morceau de tissu. Dégagez son visage peu à peu… et redressez vous.
5) Relevez-vous, glisser votre main le long de votre ventre, plus bas encore, voilà… faites les gestes qu’il aurait aimé faire. Dégrafez votre pantalon, laissez-le glisser le long de vos cuisses, et n’hésitez pas à frôler cet endroit qu’il n’aurait pas hésité à caresser s’il vous avait déshabillée…
6) Vous êtes en sous-vêtements, vous vous agenouillez au-dessus de lui, au-dessus de son cou, à proximité de sa bouche… pas trop près, attention, il ne doit pas pouvoir vous toucher … ( euh.. Tulipe ? ça va ? tu dis rien là … content ) glissez votre main entre vos cuisses, osez vous caresser devant lui, osez lui donner ce que chaque homme aime regarder. Laissez-le s’imprégner de vos effluves, laisse-le espérer goûter votre sexe, laisse-le vous désirer, envier vos mains, laisse-le.. timide et ne lui donnez rien… pas encore… Approchez-vous suffisamment de sa bouche pour que sa langue puisse toucher la dentelle de vos dessous, laissez-le espérer avant de vous reculez, de redescendre sur son corps, de vous caresser avec sa peau, avec ses muscles, avec son sexe, de le frôler, le caresser, le lécher, le griffer, le mordre,.. Faites-le tressaillir, gémir, frissonner, agoniser de ne pas encore avoir pu goûter une seule parcelle de vous, utilisez votre bouche, votre langue, vos mains pour que son excitation devienne insupportable puis…
7) Donnez-vous.. lentement, par petits morceaux… d’abord un baiser tendre, puis un peu plus profond. Offrez-lui vos seins à portée de sa bouche, votre peau à découvrir, votre sexe pour qu’il se repaisse. Profitez du plaisir qu’il vous offre et de celui qu’il se donne, et détachez-le, laissez-le à son tour profiter de vous, laissez-le vous utiliser, laissez-le combler les frustrations que vous venez de lui imposer.. ange

Variante : vous pouvez aussi décider de ne pas le détacher et continuer ainsi jusqu’à la fin… Diable


Voilà… il est l’heure, rangez vos stylos, essuyez le filet de bave au coin de vos lèvres confiant et interro au prochain cours… !!

La marquise … pro fesseuse …
Mer 21 Jan 2004, 15:21 par la marquise de sade sur Le grimoire d'amour

De quoi donc?

Grande question qui ne pourra être résolue par l’intervention que d’une seule et unique personne, mais qui peut effectivement ouvrir un débat avec l’avis que chacun, chacune, pourra donner sur le sujet.
Ceci ne sera certes pas plus une démonstration quant à une réponse certaine à cette question, trop de critères étant à prendre en considération.

Que puis je en dire, étant pour ma part, une fi-fille, depuis ma naissance hé oui!!!!

    • Qui ouvre le contact en premier, tout d’abord ?
    • Comment le contact se fait il ?
    • Dans quelles circonstances le contact a-t-il lieu?

Suivant diverses circonstances, ce contact peut se faire, mais de manières différentes?

Cette prise de contact revêtra une forme totalement différente suivant qu’elle aura lieu :
    • en boîte de nuit
    • sur un tchate
    • lors d’une soirée chez des amis

Les concernés adapteront, immanquablement, leur attitude suivant l’un ou l’autre des cas.

Je prendrais pour exemple, en tout premier lieu, un contact sur tchate.
Première chose à faire Messieurs, afin de vous rendre compte, inscrivez vous sous un pseudo FEMININ, vous comprendrez dès lors beaucoup de choses.
    • Tout d’abord la lassitude des messages que l’on peut dire "BATEAU"
    • le "zapping" incontournable de ces dames
    • quels sont les premiers mots à ne pas avoir

Ensuite, par pitié, faites preuve d’imagination, votre pseudo, cassez vous un peu la tête, faite dans l’originalité, la recherche, le commun déplait fortement.

Pour ma part, j’ai TRES RAREMENT pris des contacts directs auprès des pseudos en liste sur les tchates, en tant que "nana", pas le temps tant on est submergées de messages. Mais il m’est arrivé de prendre le temps de visualiser la liste des connectés. Toujours s’en sont suivi des prises de contact sur des pseudos TRES HORS DU COMMUN (clin d’oeil à qui sera se souvenir.....). De l’accroche des mots sont nés, parfois, des dialogues très interressants, mais surtout pas du genre :
    • "tu fais quoi dans la vie?"
    • "t’es mariée?"
    • "ASV"
    • "un ?"
    • "tu baises?"
    • "etc...?"

Messieurs, faites preuve d’originalité, d’immagination, d’inattendu. Etonnez, surprenez, et peut être les choses suivront elles alors un cours plus interessant.
Jeu 15 Jan 2004, 01:41 par Ri1kedesBêtises sur Le grimoire d'amour
Page 1 sur 1

Ecrire sur scenario

Ecrire sur scenario Fiction, Tomber le masque (texte re-corrigé), Regrets!, Je voudrais, Tomber le masque, Sur le palier, Texte à jalons, mode d'emploi, Le bus, Le bon et le mauvais amant., La femme à deux faces., Exercices de styles, mode d'emploi !, Se refuser pour mieux se donner..., De quoi donc?,
Il y a 13 textes utilisant le mot scenario. Ces pages présentent les textes correspondant.

Bonne lecture !

Derniers textes

Livres recommandables


Retrouvez toutes nos bonnes lectures sur : La boutique des âmes tendres

La citation d'amour

Aimer et être aimé sera la plus grande affaire de toute notre vie.

J.-. Rousseau.

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Jeu 24 Mai 2018, 11:09
  • Nos membres ont écrit un total de 4435 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est brancher
  • Il y a en tout 15 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 15 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite