Des mots courageux pour toi,

Si je t’écris aujourd’hui c’est parc que je n’ai pas trouvé l’occasion de te dire les choses en face et même en étant caché derrière ce bout de papier, j’ai l’impression que j’aurai du mal à m’exprimer et à trouver les mots justes pout te signifier toute ma sincérité et ma volonté à ce que tout soit clair, je te vois déjà surprise en lisant ces premiers lignes qui ressemblent à un aveux d’un homme envers une veille connaissance alors que ce n’est pas le cas, mais rassure toi, cette lettre ne t’apportera que du bien parc que je l’ai souhaité subtile et courtoise et avant de toucher à l’essentiel, j’aimerai que tu respect l’ordre des lignes et que tu t’impatientera pas à découvrir les mots de la fin, j’aimerai que tu apprécie mon effort à vouloir te présenter des propos agréables à parcourir, je le sais, le début te parait un peu long mais comprend moi c’est peut être la ma seule et unique chance de te faire part de mon ressentiment de la meilleure manière qui soit. Voila, j’ai presque terminé sans vraiment commencer et il est temps que je me lance dans mon véritable discours en espérant être le moins maladroit et le plus court possible.

Cela fait maintenant quelques temps que je t’observe derrière mon visage imperturbable et mes yeux ne cessent de s’intéressés à toi et au moindre de tes gestes, ton petit sourire exquis, ton charmant visage et l’indescriptible beauté de tes yeux me font plonger dans une ivresse infinie, mais face à toute la splendeur du paysage que tu m’offre généreusement tous les jours je me sent pourtant démunie à cause de la distance et le silence qui m’empêchent de tout savourer pleinement, alors et pour ne plus faire perdurer mon impatiente et avant que ces plaisirs ne se transforment en des tourments, j’ai décidé et avec beaucoup de courage d’aller au delà de ma timidité et de t’adresser ces quelques mots pour que tu sache que je pense à toi et que j’aimerai tellement te connaitre.

Je reste convaincu que tu es une personne formidable et que tu mérite toute l’attention du monde et même si j’ignore ce que tu ressens pour moi, ma démarche vers toi était un devoir et je ne terminerai pas cette lettre sans t’offrir ce petit poème dont tu es la source d’inspiration.

Je t’ai aperçu un beau jour de printemps
Déjà mon cœur te devins dépendant
C’était sans doute le jour le plus important
Quand le temps c’est arrêté pendant un instant
Ton visage parfait te donnait l’allure d’un enfant
Le regarder n’était plus une envie mais une obsession
Après, ma vie s’est en un feuilleton
Toujours la même image, toujours la même passion
Quand tu parle, moi je cris pour que tu m’entendes
Quand tu marche, moi je cours interminablement
Rien que pour sentir ton odeur de femme charmant
Je serai ton esclave enchaîné dans ton rêve insolant
Avec ton regarde aussi vaste que l’océan
Ainsi que ton sourire brodé comme un feston
Tu m’as fait renaître de ce corps de charbon
Et avec tes flammes tu l’as brûlé tel un volcan
Le vent d’été souffle et me prive de la belle saison
Ou jadis te revoir était ma seule raison
Aujourd’hui ta présence me manque terriblement
Et le charme de ton visage rayonnant
Sache que mon cœur t’appartient éternellement
Toi qui l’as libéré de tous ses tourments
Mer 30 Nov 2011, 11:28 par Radski sur La déclaration d'amour

S'effacer

De sa jolie main, Romain me dessine avec une craie blanche
Sur le tableau noir, avant que la maitresse n’arrive,
Va donc savoir pourquoi il me dessine comme cela.
Il a déjà des rêves plein sa tête
Et s’est crée un joli personnage fictif,
Il m’a crée moi : Marilyn
Marilyn qui prend plusieurs identités
Qui le font bien rigoler
Il me met soudain un nez rouge,
Et me fait jongler, auprès des enfants
NON ! NON ! CELA NE VA PAS ! IL EFFACE !!
Des chaussons de danses à mes pieds,
Me voila en petit rat d’opéra
Auquel il aura coupé les cheveux si court..........
NON ! NON ! IL M’EFFACE ENCORE !
Déguisée en immense lapin doté des piles Duracel qui ne s’arrêtent plus
Tel un ressort sur pattes qui va à la rencontre de monsieur Pollux....
Et qui prend la place du manège enchanté...
NON ! NON ! IL M’EFFACE ENCORE !
Il me fait pousser une aile, une aile d’ange qui veille sur son berceau
Je veille sur l’enfant à qui je raconte mes plus beaux écrits
Il se sent si bien dans son lit, et s’y endort paisiblement...
Puis soudain il me dessine des bras immenses,
Pour s’y réfugier rapidement
Il s’y sent si bien qu’il ne veut plus les quitter
.Alors il me transporte avec lui sur son effaceur
Et me pose sur son cœur....

caressedesyeux
Jeu 10 Mars 2011, 16:03 par caressedesyeux sur Mille choses

Je m'efface



De sa jolie, main Romain me dessine avec une craie blanche sur le tableau noir,avant que la maitresse arrive.
A savoir pourquoi il me dessine comme cela.
Il a déjà des rêves pleins la tête et s’est crée un personnage fictif;il m’a crée moi Marilyn
Marilyn qui prend plusieurs identités qui le font bien "rigoler".
Il me met soudain un nez rouge,et me fait jongler, auprès des enfants.
NON NON CELA NE VA PAS! IL EFFACE.
Des chaussons de danse à mes pieds , me voila en petit rat d’opéra,
Et dont il aura coupé mes cheveux si court...
NON! NON! IL M’EFFACE ENCORE.
Déguisée en immense lapin et dont les piles "Duracel" ne s’arrêtent plus, tel un ressort sur patte qui va à la rencontre de monsieur Pollux,et qui prend la place du manège enchanté...
NON! NON! IL M’EFFACE ENCORE.
Il me fait pousser une aile, une aile d’ange qui veille sur son "berceau" et dont je lui raconte mes plus beaux ecrits.
Il se sent si bien dans son lit, et s’y endort paisiblement...
Puis soudain il me dessine des bras immenses, pour se réfugier dans ceux-ci.
Il se sent si bien qu’il ne veut plus les quitter.
.Alors il me transporte avec lui sur son effaceur et le pose sur son cœur...
Jeu 11 Nov 2010, 10:15 par caressedesyeux sur Mille choses

C’était le printemps

Je t’ai aperçu un beau jour de printemps
Déjà mon cœur te devins dépendant
C’était sans doute le jour le plus important
Quand le temps c’est arrêté pendant un instant
Ton visage parfait te donnait l’allure d’un enfant
Le regardait n’était plus une envie mais une obsession
Après, ma vie s’est en un feuilleton
Toujours la même image, toujours la même passion
Quand tu parle, moi je crie pour que tu m’entend
Quand tu marche, moi je cour interminablement
Rien que pour sentir ton odeur de femme charmant
Je serais ton esclave enchaîné dans ton rêve insolant
Avec ton regarde aussi vaste que l’océan
Ainsi que ton sourire broder comme un feston
Tu ma fais renaître de ce corps de charbon
Et avec tes flammes tu la brûlé tel un volcan
Le vent d’été souffle et me prive de la belle saison
Qu jadis te revoir était ma seule raison
Aujourd’hui ta présence me manque terriblement
Et le charme de ton visage rayonnant
Sache que mon cœur t’appartient éternellement
Toi qui l’as libéré de tout ces sentiments
Jeu 12 Nov 2009, 09:45 par Radski sur Parler d'amour

A TE REGARDER GRANDIR

A TE REGARDER GRANDIR


*INTRO SOLO : PIANO.

Comme le soleil aspire la rosée
En ton cœur absorbe mes pensées
Nourris mon corps de pain
Et mon esprit de tes mains

Si j’avais pu, je t’aurais donné le sein
Collée tout contre moi
Ce que je te sentais si bien
Blottie, entre mes bras

*REFRAIN X1 :

*Depuis que tu es née
Je ne peux pas le renier
Ma vie, s’est vraiment
Personne, ne peut rien y changer
Ni les regrets de ta mère
Ni moi, l’amour de ton père
Je prends vraiment plaisir
A te regarder grandir…

Ton amour, m’apporte ce rêve merveilleux
Ou tout le monde, serait heureux
Je pense à toi, souvent
A vrai dire, c’est tout le temps

Chaque jour j’admire tes sourires
Chaque jour, se dessine des je t’aime
Ma petite fleur des îles
Mon bébé, ma petite fille

*REFRAIN X1 :

*Depuis que tu es née
Je ne peux pas le renier
Ma vie, s’est vraiment
Personne, ne peut rien y changer
Ni les regrets de ta mère
Ni moi, l’amour de ton père
Je prends vraiment plaisir
A te regarder grandir…

Mais aujourd’hui, ma faible raison se trouble et se confond
Comme pour pardonner, l’instinct répond
Du fruit que la vie a apporté
D’une frêle espérance, qu’un père peut donner

Et c’est mon cœur qui s’aiguise
Au biseau de ton âme
Et c’est ton cœur qui s’aiguise
A m’éviter une larme

*REFRAIN X1 :

*Depuis que tu es née
Je ne peux pas le renier
Ma vie, s’est vraiment
Personne, ne peut rien y changer
Ni les regrets de ta mère
Ni moi, l’amour de ton père
Je prends vraiment plaisir
A te regarder grandir…

Poussé vers de nouveaux rivages
De nuit comme de jour
Jamais sur l’océan des sages
On a vu jeter l’encre, d’un si bel amour

D’une sanglante lumière
Sillonne une horrible prière
Entre un passé qui s’évapore
Et un avenir qui s’ignore

*REFRAIN X1 :

*Depuis que tu es née
Je ne peux pas le renier
Ma vie, s’est vraiment
Personne, ne peut rien y changer
Ni les regrets de ta mère
Ni moi, l’amour de ton père
Je prends vraiment plaisir
A te regarder grandir…

Et c’est bien parce que le bonheur est si fragile
Qu’il se façonne comme de l’argile
A ce lien qui nous unis
A jamais, je te promets ma vie

Et si ce banal encens, qui brûle mes mains
Se mesure au méprit, qu’on a fait des humains
C’est qu’avec l’effort, de l’orgueil en souffrance
On n’a jamais su, sortir ces mots du silence

*PETIT PONT SANS MUSIQUE : EN PARLANT.

*Je t’aime… Anaïs

*REFRAIN X1 :

*Depuis que tu es née
Je ne peux pas le renier
Ma vie, s’est vraiment
Personne, ne peut rien y changer
Ni les regrets de ta mère
Ni moi, l’amour de ton père
Je prends vraiment plaisir
A te regarder grandir…

*LE FINAL : SOLO VIOLON.

leslarmesducoeur
Jeu 20 Sep 2007, 08:02 par leslarmesducoeur sur Le grimoire d'amour

Chicco ti amo

Qui est cette fille? Est-ce la femme de ta vie? Elle est belle... Tu as de la chance. Tu vas plutôt bien avec. Tes yeux verts s’accordent bien avec ses yeux bleus. Tes cheveux noirs s’entendent à merveille avec son blond soyeux. Elle est marrante, tu es sympa. Elle est belle, tu es mignon. Vous êtes fait l’un pour l’autre. Mais ce n’est pas aussi simple que ça. Par quoi êtes-vous passés? Quelle est votre histoire? Tu sais, le coup de foudre, on ne le rencontre qu’une seule fois.
Elle t’a déclaré sa flamme pour la première fois sur le mur de ta maison à Florence. Lorsque tu es passé à côté de son inscription, tu as tout de suite reconnu son écriture. Vous êtes allés à l’école ensemble, depuis la maternelle. Tu l’as croisée et elle t’a pris dans ses bras. Tu lui as dit: “ Ti amo Elsa”, et tu lui as posé un doux baiser sur ses jeunes lèvres, pour la première fois.

Tu te souviens de ces années où tu parcourais ces ruelles avec elle, main dans la main. Enfant inconscient de l’avenir. Insouciant de L’amour. Tu l’aimais pourtant.
L’autre jour, tu as fait l’amour pour la première fois avec elle. Vous avez savouré ce moment avec une intensité telle que vous saviez qu’il ne pourrait se reproduire. Ensuite, elle s’est blottie tout contre toi et s’est endormie, sa tête contre ta tête, ta main sur son sein. C’est tellement beau une femme qui dort. Vous ne connaîtrez plus jamais pareil moment dans votre vie, celui où vous vous êtes donnés l’un à l’autre pour la première fois.
Tu l’aimes car elle te parle, te comprend. Tu l’aimes parce qu’elle ne se soucie pas du petit tracas quotidien. Elle t’aime car tu est le seul qui parvient à la faire vibrer. Elle t’aime car tu n’es pas un autre. C’est tellement beau l’amour!
Le lendemain quand tu te réveilleras, elle dormira encore. Sa tête sera toujours sur ton épaule, et elle aura remis ta main sur son sein. Tu lui glisseras un baiser dans le cou et tu te lèveras doucement pour ne pas la réveiller. Puis tu viendras t’asseoir sur le rebord du lit, à quelques centimètres d’elle et tu contempleras le miracle de sa beauté. Tu admireras sa grâce, son corps jeune et nu, la splendeur de ses formes et la pureté de son visage. C’est tellement beau un ange qui dort!
Elle s’apercevra de ton absence auprès d’elle et ouvrira les yeux. Tu te pencheras vers elle, culpabilisant son réveil, et tu l’embrasseras, de toute la tendresse dont tu es capable. Elle te rendra ton désir et vos corps s’entremêleront de nouveau. Vous voilà drogués pour l’éternité, vous voilà dépendants l’un de l’autre. Vous avez refoulé votre duplicité dans l’unité.

Elle t’a toujours aimé et tu l’as toujours su. Elle a vu dans tes yeux, dès le premier regard qu’elle a porté sur toi, que le destin vous réunirait. La première fois que tu l’as vue, tu as fondu en larmes. Tu ne savais pas que l’amour existait. Tu étais retranché dans ta solitude, ton désarroi. Plus pervers que ta colère contre ce monde que tu haïssais. Tu avais perdu tout espoir de rencontrer un jour ce qui te permettrais de sortir de ta déprime.
Elle t’as transformé. Tout comme tu l’as . Elle t’aime. Cela suffit. Il n’y a rien d’autre de plus important. Vous êtes identiques. Son visage est ton visage. Sa force est ta force. Tant que vous serez en harmonie l’un avec l’autre, dans la fidélité de votre amour, dans les liens de vos cœurs. Aime-là. C’est ton souhait, ton avenir.
Lorsqu’elle te prend dans ses bras, lorsque sa tête se pose sur ton épaule pour se reposer d’être immortelle, tu tombes dans les méandres divinement étourdissants de l’amour. Mais tout cela n’est rien comparé au baiser qu’elle te donne, si tendre, si beau... Des lèvres si douces, un parfum si envoûtant. A ce moment où son visage est collé au tien, sans un frein, sans un soupir, dans une mélopée de désir si intense qu’enlever tes lèvres serait synonyme de blasphème.
Et quand vient le jour où elle t’arrive toute triste, toute fatiguée. Lorsqu’elle te prend dans ses bras, et que des larmes coulent le long de ses joues si innocentes, c’est comme si d’un coup brusquement le soleil cessait d’exister, comme une fleur qui fanerait, comme une guerre briserait la paix. Alors, sous ses sanglots, le ciel se couvre, la terre se fâche et la vie se meurt.

Alors, te dis-tu, pourquoi prendre un tel chemin? Pourquoi chercher ailleurs ce que l’on a déjà? La complexité est inutile et ridicule. La simplicité est là et ton amour fera le reste.
Regarde le monde et dis-toi que tu aurais pu en faire parti. Tu est face à lui. Tes amis passent à tes côtés pour basculer dans la conformité de l’adulte, cet univers où la routine a remplacé l’amour. Et zou… entrez dans la danse! Tu ne veux pas de cette vie. Elsa et toi êtes en parfaite harmonie. Ta gloire s’allume en elle. Votre amour est-il commun? Sans doute, car vous vous aimez à en mourir. Tu tiens à elle plus que tout, par ta main qui se pose sur son sein, par sa tête qui se trouve sur ton épaule. Tu te plais dans la chaleur de ses yeux bleus. Embrassez-vous! Votre amour, lui, embrasse votre humilité.
Jeu 15 Juin 2006, 10:34 par Neus sur La première fois

Appetitanesque...

Puisque d’institutriste vous m’avez en gourmandine
Dandydote de mes nuits semainambules,
Poursuivons sans faim ce jeu de satiété.
Les âmes tendres, mailington de nos experditions,
Nous explobservent fleurter et nous ambrehumer l’esprit.
Mon dictionnerf de rimes, chérurbain vous malmenez,
Mais ces exercices orgasismiques me rejouissent.
Attentation, si le kharma-sutra nous piège,
notre rendons-nous sera plus que de la solhilarité
Mais bel et bien une rencontre virtréelle...
Mar 22 Juin 2004, 17:47 par la marquise de sade sur Les liaisons sulfureuses
Page 1 sur 1

Ecrire sur transformée

Ecrire sur transformée Des mots courageux pour toi,, S'effacer, Je m'efface, C’était le printemps, A TE REGARDER GRANDIR, Chicco ti amo, Appetitanesque...,
Il y a 7 textes utilisant le mot transformée. Ces pages présentent les textes correspondant.

Bonne lecture !

Derniers textes

Livres recommandables

Ecrire, un plaisir à la portée de tous : 350 techniques d'écriture créative
Faly Stachak
Editions d'Organisation
L'Ile des Gauchers
Alexandre Jardin
Gallimard
La Reine des lectrices
Alan Bennett
Folio
L'eau à la bouche
Anne Bert
Pocket
On ne badine pas avec l'amour
Alfred de Musset
Pocket
Extases de femmes
Collectif
Pocket
Celle qui couche avec les autres
Catsig
J'ai lu
Le baton et la carotte
Esparbec
La Musardine
Proposition perverse
Guillaume Perrotte
Pocket
Le bandeau
Jean-François Mopin
J'ai lu


Retrouvez toutes nos bonnes lectures sur : La boutique des âmes tendres

La citation d'amour

Le sourire, c'est l'amorce du baiser.

Robert Sabatier.

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Jeu 02 Fév 2023, 13:22
  • Nos membres ont écrit un total de 4446 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est brancher
  • Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 5 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite