Sapho - Amour, Désir, Passion ...

Je reste sans voix à ta vue,
Ma langue se brise, la fièvre me brûle.
Mes se brouillent.
Mes oreilles bourdonnent.
Je transpire, je frisonne.
Je verdis, je crois mourrir. Je vais jouir!

Poème de Sapho à son amante, VIIe siècle av JC
Lun 12 Jan 2004, 12:59 par PetitPrince sur Les liaisons sulfureuses

in "Aurore" de Jean Paul Enthoven (grasset)

J’aurais pu mettre ce post dans la catégorie "citations"
--> ben voilà c’est fait grin

Mais la dernière perle de Hugo offerte par Petitprince mérite à mon avis de rester plus longtemps en première page clin
--> ben ça aussi c’est fait amuse

Victor Hugo a écrit:
"Il faut s’aimer, et puis il faut se le dire, et puis il faut se l’écrire, et puis il faut se baiser sur la bouche, sur les et ailleurs"


Alors comme ici nous sommes dans le "monde parfait", (ben non on n’y est plus andouille va ! debile ) où l’on doit évoquer des gens croisés au hasard de notre vie, je voudrais remercier un écrivain pour des mots qui m’ont permis de comprendre que l’amour est chose compliquée.
Rien de nouveau là dedans me direz vous ...sauf que l’on a parfois l’impression d’être seul sur Terre à ressentir des sentiments que l’on juge inacessible au commun des mortels. A travers cette lecture, je me suis rendu compte que ce que j’avais pu ressentir n’était en fait que de l’amour (ou devrais je dire de la passion), et en tout cas, quelque chose d’apparemment bassement universel. Alors, grâce aux mots de cet auteur, qui décortique avec talent les tourments de l’esprit, je me sens moins seul ... et surtout moins fou passur2

Désolé enfin d’être toujours un peu sombre alors que certains s’évertuent ici à distiller de la bonne humeur. Mais j’espère que ceux qui manient avec habileté l’introspection trouveront là matière à cogiter. Désolé aussi d’être un peu long ....

Avant de rencontrer Aurore, je ne savais pas que l’amour était un long processus d’anéantissement. Et je ne savais pas davantage, avant qu’elle ne me l’apprît, qu’il y avait, au terme de ce processus, un miroir dans lequel le hasard impose de s’observer, puis de découvrir avec dépit qui l’on est. Ce fut, dans mon cas, une intoxication méticuleuse. Une noyade. Un enchevêtrement de chaînes mentales, de causes et d’effets, dont l’ensemble précipita des évènements où je me suis cru subjugué par un ennemi habile alors que j’y étais mon seul tyran.
Certains prétendent que, dans cette expérience, on meurt utilement, et afin d’accéder à un destin mieux accompli. Ils se trompent. Ou ils mentent. Car j’ai pu vérifier, à la faveur d’une histoire singulière, que l’amour n’impose que la compagnie d’une part inutile de soi-même. Et que l’on s’y mesure à une déchéance qui aurait pu, aussi bien, en choisir un autre.
Cette déchéance, que j’ai d’abord accueillie sans déplaisir, ne mérite aucun égard. Elle est cruelle, orgueilleuse, détestable. Elle trouve sa source dans des arrière-mondes où il vaut mieux ne pas s’attarder. C’est un mauvais maître dont le pouvoir tient à l’avidité de celui qui lui réclame sa dose d’humiliation. Est-il même indispensable, après tout, de découvrir qui l’on est ? Et n’y a-t-il pas plus de joie à se méconnaître, et à se perdre de vue ?
Avant de rencontrer Aurore, je n’avais de moi-même, qu’une perception vague mais heureuse. J’avançais à mon rythme. Je posais sur les êtres et les choses un regard indifférent. J’étais inachevé, mais une vie m’attendait dans cet inachèvement. Je ne savais pas, à cette époque, que l’amour dévore par prédilection ceux qui exigent chacun des supplices qu’il promet.


Bouquin à lire absolument pour ceux qui aiment ... l’amour aime
Sam 13 Déc 2003, 12:33 par la_tulipe_noire sur Citations

Victor Hugo - Il faut ...

Il faut s’aimer, et puis il faut se le dire, et puis il faut se l’écrire, et puis il faut se baiser sur la bouche, sur les et ailleurs.


Victor Hugo( Extrait d’une Lettre à Juliette - 7 mars 1834)
Ven 12 Déc 2003, 18:33 par PetitPrince sur Citations

Contes de séduction...

La séduction en retour de bâton…


Il était une fois un séducteur arrivant toujours à ses fins.

Fin joueur il usait et abusait de ce jeu qu’il maîtrisait bien plus que tout autre.
Comment pouvait il en être autrement, bel homme il était.
A dame qui voulait recevoir, tendre il était de ses , ouvert de geste doux, s’offrant de sourires enjôleurs. D’attention il n’était point radin, d’écoute et de compliments il donnait à ces dames.
Comment donc la gente féminine aurait elle fait pour ne pas sombrer sous le charme du Don Juan ?

Il était une fois, une Cosette peut être bien, qui croisa un jour les du charmant.

De ses rêves elle cru pouvoir enfin se libérer et goûter ainsi à ce qu’elle n’avait jamais pu imaginer être une réalité.
Elle s’offrit alors corps et âme au Don Juan.
Sa garde tombée, il prit d’elle tous les plaisirs dont il était si friand, de bonheur elle lui donna tout d’elle.

De plaisirs ainsi repu, le Don Juan disparu alors, laissant la pauvrette face à cette douleur que ses rêves ne lui avaient pas contée.

Etre fragile qu’elle pouvait être, elle avait au gré du temps passant appris les leçons que la vie enseigne, et ne s’avoua donc pas vaincue pour autant.
De temps elle avait alors besoin pour amener sa revanche à bien.

Humble elle demeura.
De larmes elle n’abreuva pas la satisfaction du séducteur. De son jeu des plaisirs il l’avait découverte à elle-même, elle se montra alors ainsi.
De se surprendre dans ce jeu de séductrice elle en surprit plus d’un.
Et le Don Juan, à son tour, se laissa prendre à ce jeu. Femmes passant entre ses bras, femmes sombrant sous son charme, il ne réussit point à faire fuir de son esprit la damoiselle obsédant ses nuits et ses jours.
Il se mourrait le temps passant, de ne pouvoir aimer sa belle, elle s’abreuvait de le voir sombrer de cette souffrance.....



Ne peut on tirer de moralité d’un tel conte qu’une réserve sur le retour de bâton que l’un ou l’autre ait eu à subir?
Qui donc eu le plus à souffrir de ce jeu de séduction ?
Le séducteur d’avoir été séduit par la séduite ?
La séduite de s’être laissée prendre au jeu de la séduction pour devenir séduction elle-même ?
Mar 02 Déc 2003, 01:39 par Ri1kedesBêtises sur La séduction

éternelles peuvent être les neiges...

Je ne sais encore mettre des mots sur ce que je suis, subitement au-dedans de moi, lorsque toi,
Je ne sais, mais je sais que ça m’envole sur les nuages
Je ne sais, mais je sais que la vie s’émeut en moi
Je ne sais, mais je sais que les rivières prennent naissance dans ma tête pour s’écouler doucereusement dans mes veines
Je ne sais, mais je sais que le vent, dans une douce bise, me visite des 4 saisons
Je ne sais, mais je sais que les secondes du temps, sur ma peau jouent les acuponcteurs
Je ne sais, mais je sais que tu me fais visiter des mondes nouveaux au-dedans de tes
Je ne sais, mais je sais que tes lèvres m’effleurant, comme Nills, attaché à toi, je te suis vers un autre univers
Sont-ce ces mots pour raconter la vie qui fleurie en moi lorsque toi ?
Je ne sais si ces quelques mots sont l’éternité, je sais désormais ce que peut être l’éternité.
Mer 26 Nov 2003, 23:52 par Ri1kedesBêtises sur La séduction

suite de l'épisode précédent

Un an passé d’amour intense qui ne cesse de s’enflammer
Chaque jour je me réveille à côté de cet être merveilleux
J’oublie tous ces matins où le reveil était si malheureux
Amertume d’être seule, tristesse de ne pas aimer.
Maintenant et à jamais tu es présent oh toi bonheur
L’Amour emplie ma vie de si douces senteurs
Qui font battre mon coeur au rythme de l’ivresse
Ivresse d’amour, d’attentions, de tendresse.
Plus d’un an que dans ma vie il est entré
Tel un ange tombé du ciel pour m’apporter,
Affections qui me comblent, voir m’étonnent
Moi qui n’ai pas l’habitude qu’on m’en donne ;
Jamais, comme lui, on ne m’avait regarder
Avec des emplient d’amour si étincellants
Jamais de ma vie on ne m’avait fait chavirer
Avec des tendres sourires si ensorcelants

Oh que oui amour et internet peuvent rimer,
Rimer avec échange de mp, rencontre plus si affinité..
Amour et internet peuvent rimer surtout
Avec cette si douce expression qu’est "pour toujours".
Mer 19 Nov 2003, 06:48 par odyyyyy sur Amour internet

première fois

La toute première fois ... Ahhhhhhhhhhhh ... Patastrophe !!!!!

Oh c’est pas vraiment la première fois. C’est la première vraie copine ..... Celle qu’on dit papa maman je vous présente "son nom". timide

Ohhhhh, que de honte surmontée et que de cigarettes fumées (alors que je ne fume pas) pour faire comme si !!!!!! avec des bières en plus. La séduction consisterait-elle à être ce qu’on n’est pas ? Au début peut être.

Un copain qui dit : "vient manger chez nous on te présentera "son nom"", moi qui dit : non non non pas question !!!! Veux pas de ton aide.

On a sa dignité.

Et puis on se retrouve en face à table et on mange sa premiere pizza au fromage alors qu’on déteste çaaaaaa ... On est difficile.

Et puis on se dit, encore une occasion qui me passe sous le nez, mais j’ai l’habitude. On est philosophe.

Et puis on se dit, encore l’autre mariol qui va en profiter à ma place. On est défaitiste.

Et puis... et puis, sais pas pourquoi, c’est tombé sur moi. Ouaaaaaaaaaaahhhhhhh !!!!!!!!!!

Et puis, un jour, on s’est tout fait voler dans la voiture et puis et puis. Ca a finit un matin, au réveil, dans mon lit douillet, plein de bisous et pas plus promis. On couche pas la premiere fois...

Quelle belle petite histoire, plein d’amour et de promesses, la premiere fois qu’une jolie fille pose sa trousse de toilette sur mon bureau d’étudiant et qu’elle vient avec moi dans mon petit lit (c’est un grand en fait).

Ca fait tout chose, je me suis dit "merci, mon dieu" (pardon aux athées et aux agnostiques). Houalalalaaaaaa... Puis on entends parler pour la premiere fois de potions inconnus jusqu’alors, JP Gaulthier, Angel... De bestioles dénommées Dim up...

Ca changeait des espaces vectoriels de dimension finie, des projections canoniques sur des groupes quotient, des isomorphismes classiques des théorèmes de Noether (Cf. Théorie des groupes de Josette Calais)!

Alors ca sents bon jusque dans vos chemises. Ca met du Cosmance partout...

Ca aime pas vos docks marteens, ca aime Georges Clooney...

Je dis "Ca" mais ce n’est pas péjoratif, c’est un style narratif...

Et moi j’aimais pas G.Clooney, j’aimais pas tout ca et si j’aimais bien Bruce Willis c’était pas pour son Q. Je préfèrais encore Beetle Juice et Mr Bean.

Un monde compliqué se révélait a moi. Celui de l’altérité :

triste2 Comment, pas de fusion ? Pas de moi c’est toi et de toi c’est moi ? Pas de nous nous ?

bete Pas de petites étoiles autour de nous lorsqu’on fait crac crac ?

confuse Pas de ressentis identiques ?

cling Pas les memes goûts cinématographiques ?

atteint Pas envie de faire crac-crac au meme moment ?

tsur Pas envie des memes choses ?

furax Beurk, aller bouffer au couic !!!!!!!

snif Comment je suis de la campagne et toi de la ville ? Meuh non ?

ouin Comment je m’habille pas en costume !!!!!!

passur2 Comment ca ??????

chut Comment tu parles de ma bistouquette a tes copines !!!!!!

oh Comment ca tu mattes les mecs !!!!!!

confuse Comment ca, comment ca ???

Et puis on s’interroge, on accepte... Premières incompréhensions, premiers pleurs. Suivi d’un cortèges pas fameux, on est sur le déclin.

Et puis arrive la fin. Un jour lorsque il y a plus d’eau que de gaz ... dans le gaz.

L’amour c’est ce que chacun amène, deux rêves qui se confrontent. Deux visions qui s’affrontent, une bagarre qui séparerait si les deux êtres ne s’aimaient... Et encore faut t-il qu’ils s’aimassent !!!!!

Bon en tout cas après une rupture, on a l’air con a écouter du Cabrel je vous jure grin.

(cf. J’ai croisé le mendiant qui a perdu sa route, dans son manteau de pluie je lui ressemble un peu, et puis j’ai ton image planté dans les etc.)


* Epilogue :

Merci a toi Coco de m’avoir appris ce que les mots "connasse" et "naif" voulais dire !!!!!!!!!!!!!!!

Merci de m’avoir appris que l’acharnement thérapeutique pour sauver une relation ne sert à rien.

Merci de m’avoir appris qu’on ne récolte que ce que l’on sème et qu’on ne supporte des autres que ce qu’on leur laisse nous faire.

Enfin, merci d’être partie.


* Morale de l’histoire :

La haine n’est jamais bien loin de l’amour.


* PS :

Pardon pour cette plainte narcissique, mais ca fait du bien.


* Bibliographie :

Comment rater sa vie en 11 leçons. D.Noguez (2002) chez Manuel Payot.
Mer 19 Nov 2003, 00:45 par Calimero,Steph & Cie sur La première fois

Ce que tu degages

Dans le metro, dans la rue, je me retourne sur de jolis , de jolies fesses, de jolies jambes, de jolis seins,bref je me retourne sur de jolies paires.

Si je suis pres de toi, je regarderai tes mains, et si nous sommes en été je regarderai aussi tes pieds. De jolies paires, toujours de jolies paires ...

Si je t’ai au teléléphone, alors ce sera ta voix qui me fera vibrer.

Mais ce qui fait qu’à un moment tu seras dans mes bras, plutot que juste dans ma tete, c’est que au delà de ce que j’ai vu, c’est ce que j’ai senti qui m’a attiré vers toi.

Le petit prince(celui de St Exupery hein) a dit, avec force raison, que l’essentiel etait invisible pour les et qu’on ne voyait bien qu’avec le coeur ... Je l’ai écouté.
Mar 18 Nov 2003, 20:54 par PetitPrince sur La séduction

hmmm!!! réflexion....

... de plus incongru...

je ne parlerai donc pas
- des mains, et pourtant...
- ni des qui parlent, vavavoummm!
- ni des gestes sensuels, hmmmmmmmm!
- ni des p’tits culs... hé hé
- ni de la taille... tsss vicieux ne vous trompez pas de taille!
- ni de la couleur des cheveux...

certainement pas plus :
- du portefeuille accompagnant... l’argent ne fait pas le bonheur
- encore moins de la voiture puissante... je préfère la marche à pied et n’ai d’ailleurs pas le permis
- la profession? non pas plus, ça n’est pas forcément les bac + X qui sont les plus interressants... en tout cas si rarement!
- la maison? blurps, il vaut mieux un petit chez soi qu’un grand chez les autres!

je sais ce qui m’a fait craquer de plus incongru chez un homme, mais j’essaie de vous faire patienter un peu, de vous mettre l’eau à la bouche peut être aussi...
y arriverais-je?

alors est-ce que je pourrais dire :
- ses mots? ça pourrait être le cas
- son originalité? ça va bien avec moi, mais...
- sa folie? ça oui mais non, pas ça non plus
- son côté mystérieux? ça y fait aussi, mais non plus

aller je vous dis,

l’aisance vestimentaire, quelles que soient les tenues, costumes, jeans, sports, RIEN A REDIRE, il était CRAQUANT!!! Même en clochard je suis sûre que je lui aurais trouvé encore de la prestance!

ça ne vous apparaîtra pas très incongru mais dans les souvenirs que j’en ai ça le restera toujours.
Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui ai autant de présence qu’il n’en avait quelle que soit sa tenue vestimentaire.
De plus, je n’étais pas la seule à avoir remarqué cette prestance, à l’unanimité ELU 1er DE LA CLASSE!

Le pire, c’est que je n’ai fait qu’admirer. Aussi timide que je peux être, je n’en ai aucunement profité.... je ne saurai jamais si en tenue d’Adam il avait autant de prestance......
Lun 17 Nov 2003, 23:19 par Ri1kedesBêtises sur La séduction

des mots pour séduire... peut-être...

...ébauche de doux mots....


Je voudrais être dans l’air que tu respires, dans l’eau qui te caresse, dans les fibres des tissus qui t’habillent.
Je voudrais être dans les aliments qui caressent tes lèvres et ta langue.
Je voudrais être un peu de ta peau, que tu aies envie alors de toucher des parcelles de toi et avoir la sensation que c’est ma peau qui effleure la tienne.
Je voudrais être ton téléphone, te détournant de ton correspondant, glisser à ton oreille un fragment de ma respiration pour te faire ressentir mon plaisir d’être aussi proche de toi.
Je voudrais être ta montre pour que tes pétillent lorsque tu la regardes dans ta course perpétuelle contre le temps.
Je voudrais être un peu de tes draps pouvoir caresser ta peau toute la nuit, t’envelopper, t’emmener et t’accompagner vers de doux rêves.
Je voudrais être sur le rebord de ton verre lorsque tu y poses tes lèvres pour boire.
Je voudrais être un peu dans toutes ces choses qui font ta vie, que le sourire naisse sur tes lèvres en songeant que peut être je suis là.
Que l’idée t’envahisse et te devienne alors peut être obsédante de n’être qu’une idée.
Que tu aies alors envie encore de moi de chair et d’os, de regards, de sourires, de caresses, de baisers, de mots glissés à ton oreille.
Que ton corps et ton esprit se révoltent contre ta raison et te rappellent les plaisirs que la folie nous a donné à vivre. ….
Sam 15 Nov 2003, 15:37 par Ri1kedesBêtises sur La séduction
Page 66 sur 66 Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 64, 65, 66

Ecrire sur yeux

Ecrire sur yeux Sapho - Amour, Désir, Passion ..., in "Aurore" de Jean Paul Enthoven (grasset), Victor Hugo - Il faut ..., Contes de séduction..., éternelles peuvent être les neiges..., suite de l'épisode précédent, première fois, Ce que tu degages, hmmm!!! réflexion...., des mots pour séduire... peut-être...,
Il y a 987 textes utilisant le mot yeux. Ces pages présentent les textes correspondant.

Bonne lecture !

Derniers textes

Livres recommandables

Le Parfum
Patrick Süskind
Le Livre de Poche
Grammaire érotique
Laurin Jacques
La Musardine
J'ai renoncé à vous séduire
Pierre Sansot
Desclée de Brouwer
Les Principes d'Erthy
Olivier Le Marque
Editions le Cercle
Cinquante nuances de Grey (Fifty Shades, Tome 1)
E L James
JC Lattès
ITINERAIRE D UNE SCANDALEUSE
CLARA BASTEH
Pocket
Journal intime de mon sexe
ANONYME
Pocket
Infidèles : Nouvelles érotiques
Martin Laliberté
J'ai lu
LE JOYAU
Jacques Monfer
Blanche
Des désirs et des hommes
Francoise Simpère
Pocket


Retrouvez toutes nos bonnes lectures sur : La boutique des âmes tendres

La citation d'amour

Soyez-vous l'un à l'autre un monde toujours beau, Toujours divers, toujours nouveau ; Tenez-vous lieu de tout, comptez pour rien le reste.

La Fontaine.

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Dim 27 Mai 2018, 14:55
  • Nos membres ont écrit un total de 4435 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est brancher
  • Il y a en tout 26 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 26 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite