Sentir les printemps

Le Mar 17 Mars 2020, 13:45  sur Mille choses, 0 commentaire
Sentir le printemps


Il arrive bientôt celui qu’on attend
Depuis déjà un bon moment,
Son air a changé aussi,
Le temps est un peu moins gris
Un peu plus doux, un peu plus fleuri
Parfois on le sent jusque dans notre lit.
Lorsqu’on laisse la fenêtre ouverte
Et qu’il s’invite d’un pas alerte
Chargé d’effluves de parfum
Surtout au petit matin.
Quand quelques timides rayons de soleil
Viennent hardiment nous dire bonjour,
Que même la grisaille n’est plus pareille
Car la nature chante l’amour
Les premières fleurs pointent le bout du nez
On a envie de les respirer
Et de mélanger leurs belles couleurs chatoyantes
Avec ces bonnes odeurs enivrantes.
Dans mon jardin , un peu sauvage
Le Printemps laisse un sillage
Il y a déjà des crocus qui se hissent,
Des perce-neige qui persistent
Puis ,quelques narcisses et des primevères,
Égayent des coins un peu sévères.
Et dans leurs mauves éclatants,
Les violettes, que j’aime tant
Et les timides pâquerettes
Qui semblent vouloir faire la quête...
Un peu, beaucoup, pas du tout
Les amoureux leur tordront le cou.
Quant aux jolis coquelicots, Mesdames
C’est encore un peu trop tôt, Messieurs
Mais admirez, de ceux -ci, la belle âme
Ils seront bientôt là, sous vos yeux.

caressedesyeux

Haiku

Le Sam 08 Fv 2020, 15:10  sur Mille choses, 0 commentaire
Printemps précoce

Bourgeons en fleur

soleil , safran


caressedesyeux

Délivrance( suite du texte je m'en vais)

Le Mer 11 Dc 2019, 14:29  sur Mille choses, 0 commentaire
Enfin la mort est venue me chercher; Un 23 décembre, 2015, au petit matin Mais avant, elle m’a fait un cadeau M’a montré, comme un film au ralenti Mon enfance, entourée de ma mère, mon père, et mes trois frères. Les rires, les nombreux Noëls, les vacances au soleil, à la neige Puis à 16 ans, ou je suis partis en Inde Et les autres voyages que j’ai faits... Puis, les sorties avec les plus belles filles À boire, à fumer, à séduire... à coucher... Mon fils qui a aujourd’hui 23 ans D’une première union Ma fille qui a aujourd’hui 16 ans D’une deuxième union Et qui continue sa vie auprès de sa mère... Ma foi, j’ai eu une enfance heureuse; Une adolescence, pleine de rebondissement Une vie d’adulte avec ses hauts comme ses bas! Mais je serais toujours là! dans le coeur et l’esprit de ma famille Et de mes amis... La mort est enfin venue me libérer Tel un pansement cicatrisant mes douleurs... Je n’ai plus peur... De mourir... Je vous aime tant aussi....

caressedesyeux

Les roseaux

Le Ven 05 Avril 2019, 18:24  sur Mille choses, 0 commentaire
LES ROSEAUX


La nature a toujours eu ses hosties
Les roseaux sont du nombre
Souffre-douleur de ces pies
Auxquelles ils font de l’ombre
Elles sont tellement bavardes
Ces pronnelles qui n’arrtent de jacasser
Qu’on souhaiterait qu’on les canarde
Pour entendre un silence planer
Malgr leurs beaux plumages
Du noir tnbreux d’un corbeau
Elles accablent de leurs bavardages
Ces pauvres roseaux ont bon dos;

Voleuses de tout objet qui brille
Elles survolent constamment le dcor
Un clat, les voil plongeant en vrille
Rcuprer le prcieux trsor
Sous le soleil qui caresse leur ventre
Elles vont , viennent et agacent
Mais jamais ne pensent rendre
Tous les bijoux qu’elles amassent
Ces pies ramassent tout ce qui leur plat
Ces petites chipies sont si mauvaises
Que tre la plus belle est leur seul sujet
Dont elles se dlectent et se plaisent

Leur vie ne serait que paresse et agrment
S’il n’y avait, pour leur barrer le passage,
Ces grandes tiges se balanant mollement
Et qui font, leur vol, un vritable barrage
Charges de tous ces bibelots clinquants
Des verres colors aux pices argentes
Des chanettes dores aux cailloux brillants
Ces chapardeuses sont lourdement charges
Elles doivent ainsi changer de direction
Plouf ! Voil les bijoux tombant l’eau
Alors, menteuses, elles vous diront : Que c’est la faute aux roseaux !

caressedesyeux

Se froler du regard

Le Dim 25 Dc 2016, 19:42  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
Se frler du regard,
A un croisement; A une gare
Un hasard, ou une vidence
Alchimie, en transe ...
Se coller, pour une danse
Se frler du bout des doigts
S’attarder sur une peau de soie!
Se frler, et se sparer
Pour mieux se retrouver
Pour des baisers non rassasis
Se frler, pour jouer
Ton regard accrocheur
J’aime lorsque tu fais ton dragueur!
Se frler pour flirter encore!
Pour sduire et tre sduite
Se frler pour s’aimer...

Pour en perdre la raison .

Ses cheveux longs

Le Ven 11 Nov 2016, 16:05  sur Les liaisons sulfureuses, 0 commentaire
Il aimait ses cheveux longs, bien qu’il ne les trouvt pas assez long son got. Alors, un matin aprs lui avoir fait l’amour, il lui dit
Tu sais, les cheveux longs sont digne de fminit

J’aime les dtacher lorsque tu les mets en chignon , j’aime les voir retomber en cascade sur tes blanches paules

J’aime aussi ces mches qui s’chappent lorsque tu fais une queue de cheval et j’aime dfaire l’lastique qui les retient, pour les voir s’envoler au vent lger.

J’aime quand ta main essaie de les repousser lorsqu’ils viennent dans tes yeux
J’aime par dessus tout te voir nue, les cheveux relchs, recouvrant tes seins lourds comme pour les cacher
Et j’aime aussi tirer tes cheveux lorsque tu me supplies de te prendre comme une "chienne " ...

Le champs de tournesol (duo)

Le Ven 30 Sep 2016, 19:16  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
Le soleil dispense gnreusement ses rayons
Les tournesols prennent de belles couleurs,
Et n’attendent qu’ tre cueillis
Par les agriculteurs
Ils sont beaux et de belle hauteur
Cela me donne des ides.
Faire une partie de cache-cache avec toi.
Dans ces magnifiques champs
Qui s’tendent perte de vue,
Devant nos yeux merveills
Je n’ai pas encore fini mon boniment
Que dj tu plonges subitement
Parmi ces tournesols majestueux
Car tu ne crains pas de te perdre
Dans ce labyrinthe immense,
O les insectes, surpris et curieux
S’amusent nous observer.
Tu cours trs vite pour une femme
Je n’arrive mme pas te suivre,
Je me demande o
Tu as bien pu aller te cacher
Dans ce gigantesque ddale
Pourtant ton merveilleux rire cristallin
Qui tel une musique s’tale
Vient percuter mes oreilles
Rsonnant d’une douce mlodie
Il te situe parfois si prs de moi,
Et pourtant si lointaine, tout la fois.
L, par terre, une trace, un indice
Ton foulard un croisement
C’est un signe qui ne trompe pas
Je pourrais te suivre les yeux ferms.
Plus loin... Encore une bifurcation
Encore une autre pice de lingerie fine
Ah, la petite coquine !
Ton petit mange bien je devine
Nue, dans ce champ, je t’imagine...
Si belle, si douce et si fminine...
J’en ai une monte d’adrnaline...
Une ombre a boug !
L !!
Hop !
Je t’ai enfin rattrape !
Et je serre fortement contre moi,
Cette merveilleuse femme dont je ne saurai me passer
Pour tendrement l’embrasser.

caressedesyeux/ inconnu

Ma sage , pas sage

Le Lun 29 Fv 2016, 11:31  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
On dit de ma sage pas sage, qu’elle aurait un beau plumage,qu’elle fait des ravages, que ses yeux ptillent, comme des bulles de champagne, que sa frimousse est pleine de tache de rousseur que le marchand de sable aurait parsem, chaque soir dans son lit... pour la rendre un peu plus jolie...

On dit que ma sage chipie se pare d’une petite robe noire
Laissant entrevoir des bas couture noirs en nylon
Qui en ferait perdre plus d’un la raison
Perche sur des hauts talons
Couleur noir charbon....

On dit que ma sage , coquine
Est une mutine assoiffe de visiter le monde
Ne sait pas tenir en place!
N ’essayant mme pas de la retenir
Sinon elle risque de partir.....

On dit que ma sage , aime la vie
Que trs souvent elle rit
Qu’elle se transforme en femme fatale
Ou bien se la joue garon...
Trois p’tits tours et puis s’en vont....

Dlivrance

Le Jeu 24 Dc 2015, 11:47  sur L'amour en vrac, 0 commentaire


Dlivrance...

Enfin la mort est venue me chercher;
Un 23 dcembre, 2015, au petit matin
Mais avant, elle m’a fait un cadeau
M’a montr, comme un film au ralenti
Mon enfance, entoure de ma mre, mon pre, et mes trois frres.
Les rires, les nombreux Nols, les vacances au soleil, la neige
Puis 16 ans, ou je suis partis en Inde
Et les autres voyages que j’ai faits...
Puis, les sorties avec les plus belles filles
boire, fumer, sduire... coucher...
Mon fils qui a aujourd’hui 23 ans
D’une premire union
Ma fille qui a aujourd’hui 16 ans
D’une deuxime union
Et qui continue sa vie auprs de sa mre...
Ma foi, j’ai eu une enfance heureuse;
Une adolescence, pleine de rebondissement
Une vie d’adulte avec ses hauts comme ses bas!
Mais je serais toujours l! dans le cœur et l’esprit de ma famille
Et de mes amis...
La mort est enfin venue me librer
Tel un pansement cicatrisant mes douleurs...
Je n’ai plus peur... De mourir...
Je vous aime tant aussi....

Je m'en vais...

Le Mer 23 Dc 2015, 16:32  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
je m’en vais....

Goutte goutte, raccord , un cathter
L’aiguille s’enfonant dans ma chaire , dans mon bras
Morphine, qui soulagera mes maux...
Je n’ai plus mal
Je n’entends presque pas, et mes yeux sont douloureux
Je n’arrive plus les ouvrir
J’attends la mort...
Il y a du bruit tout autour de moi
S’en doute que je ne suis pas seul
La dans mon lit....
Pas de place l’hpital!
Mourir chez soi, avec les miens tout autour de moi.

L’infirmier vient me laver,
Des que je geins ! il augmente les doses!
Quel jour sommes nous?
Je suis si fatigu, je n’ai plus de force!
Je ne veux plus lutter
Je voudrais simplement m’endormir
Je voudrais vite partir...
Et surtout ne plus faire "souffrir" les miens...

Je n’ai plus d’aiguille enfonce dans le bras
Mais des patchs ...
Un tuyau oxygne, dans mes deux narines,
Pour mieux respirer....
Mon chat ,dort cot de moi chaque nuit ....

Je ne ressens plus la faim
Ni la soif,
Je me sens bien dans mon lit
Je n’ai plus mal....
Je n’ai plus froid
Ni mal aux bout des doigts...

Je voudrais m’en aller.... vite....

Le baume cicatrisant

Le Mer 07 Oct 2015, 15:14  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
Le baume cicatrisant....

Venez prs de moi, mon tendre ami,
Dposez votre tte au creux de mon paule
Mon bras vous servant de douce tole
Entourant votre taille de sa vigueur
Vous entendrez les battements de mon cœur
Vous chuchoter ces tendres rconforts
Qui par magie, cicatriseront ces plaies.
Enfermes dans votre me
Apaisant ces angoisses
Qui parfois ressurgissent...
Ces dmons, envahissants, et tourmenteurs
Que je chasserai, juste en posant mes mains
Sur ces blessures ouvertes
Qui te cause tant de chagrin...

Elles te feront tant de bien
Car je serai caresse, sur ces cicatrices
Qui sont invisibles,
Qui sont indlbiles,
Comme d’autres sont volubiles...
Je serai le baume rparateur
De ces maux, qui causent pleurs
Telle une amie...
Je les "aromatiserai" de douces saveurs mielles
Tel un pansement rgnrant ...

La rencontre tant attendue ( modification)

Le Lun 05 Oct 2015, 18:06  sur Histoires d'amour, 0 commentaire
On s’est enfin donn rendez-vous, au parc de la tte d’or, depuis le temps que j’attends ce moment. Mais avant, il me faut conter l’histoire et revenir sur mes pas.



C’tait il y a si longtemps. Quinze longues annes s’taient coules depuis notre dernire rencontre, lorsque par un jour de chance ou de mystre je ne saurais jamais, j’ai pu admirer la photographie d’une magnifique blonde en couverture d’un clbre magazine de mode pos sur la table basse d’une salle d’attente, celle de mon mdecin traitant plus prcisment. Je sursautais Mais ce n’est pas possible elle ressemble tant Emma : m’tais-je dit, alors. Intrigu et pour en avoir le cœur net, j’ai appel l’agence de mannequinat o elle travaillait et dont le nom tait inscrit en bas de page.

Ce fut trs difficile de convaincre la rdactrice en chef qui rtive ne voulait pas me transmettre ses coordonnes. Je dus donc lui proposer de lui transmettre les miennes allant pour cela jusqu’ la supplier. Par bonheur elle cda devant mon regard de chien battu et mes explications dsespres, et conclut en me promettant qu’elle lui communiquerait mon numro de portable.



Je me souviens toujours d’Emma au temps o nous frquentions le mme collge, avant que ses parents ne dmnageassent. C’tait une adorable blondinette dont j’tais l’poque profondment amoureux. Elle avait de magnifiques yeux gris ardoise, et deux nattes superbes qui pendaient longuement de chaque ct de son joli minois. Elle tait espigle, une vraie petite chipie, mais toujours prte dfendre les plus faibles.



Un matin o la chance se trouvait au rendez-vous de mes attentes, le portable sonna. C’tait elle ! Comme d’un coup de tonnerre mon cœur ce mit battre tout rompre. Je perdais presque pied, mais ayant gard encore un peu de lucidit, je pus lui parler sans trop bafouiller. Au tout dbut de la conversation, elle marqua sa surprise et me demanda comment j’avais fait pour la retrouver. Je lui expliquais alors le magazine et ma surprise devant la photo, puis je dveloppais la suite. Par contre je fus sensible au fait qu’elle se souvenait toujours de moi et cela m’enchanta. Alors nous nous mmes voquer les annes passes, ces annes d’enfance o l’on s’tait si bien connu. Puis chemin faisant, s’installa une conversation plus intime durant laquelle mon cœur ne cessait de palpiter si fort que j’en suffoquais. Ce n’tait pas bien grave, puisque par chance, cela ne transparaissait au tlphone. Elle se mit alors me raconter sa vie qui n’avait pas t si facile ses dernires annes et bien moins que l’on et pu l’imaginer. Qu’elle n’avait pas pu avoir d’enfant la suite d’un cancer de l’utrus heureusement totalement guri, puis un divorce douloureux d’avec un pervers narcissique qui lui avait pourri la vie cinq ans durant. Bref elle se confiait moi et ne s’arrtait plus tant et tant que j’eus cet trange sentiment qu’elle serait ma future femme. De mon ct je ne savais par o commencer. Que ma vie tait morne et calme, que j’tais toujours clibataire et sans enfants. Elle avait l’air tonn, et me confia tout de go qu’ l’poque, elle avait t amoureuse de moi, et je l’entendis qui en rigolait sans en tre aucunement gne. Non l jamais ! Mais jamais je n’aurai pu imaginer entendre cela. Il est vrai que j’tais l’poque un garon plutt timide qui rvait d’elle secrtement tout en m’inventant des romans, du style prince charmant sauvant la princesse aux nattes blondes.

Aprs de longues, elle me dit qu’elle a des choses faire qu’elle tait au regret de me laisser. Alors avant de raccrocher, je parvins lui demander s’il l’on pouvait se rencontrer. Elle me rpondit pourquoi pas ? Rendez-vous fut pris au parc de la tte d’or.





Et aujourd’hui, je suis arriv au lieu du rendez-vous. J’apprhende, un peu, et je pense qu’elle aussi. Enfin on verra bien. Afin de nous reconnaitre, nous avions convenu que je tiendrais une fleur dans ma main... Et pas n’importe quelle fleur. La reine des fleurs. Une rose. Une rose d’une belle robe fonce, tirant presque au noir. Elle pour sa part devait s’habiller en rouge



prsent j’attends assis sur un banc assis, regardant droite puis gauche, puis en scrutant au loin

Je regarde ma montre, dj cinq minutes de retard. J’aime la ponctualit, ne supporte pas les personnes qui ne le sont pas, mais malgr tout je patiente souhaitant vraiment la revoir.

Elle arrive enfin, avec ce sourire charmeur, ses cheveux couleur miel, qui flottent librement sur ses paules, mais je ne me rappelais plus qu’elle tait aussi grande, comme quoi les photos et les souvenirs sont trompeurs. Elle me tend les bras, la premire, et j’accepte volontiers son geste en la serrant contre moi



Elle porte comme convenu une magnifique robe rouge clatante........ Une beaut en couper le souffle.

Au parc de la tte dor

Le Lun 05 Oct 2015, 16:32  sur Histoires d'amour, 0 commentaire




On s’est enfin donn rendez-vous, au parc de la tte d’or, depuis le temps que j’attends ce moment. Mais avant, il me faut conter l’histoire et revenir sur mes pas.



C’tait il y a si longtemps. Quinze longues annes s’taient coules depuis notre dernire rencontre, lorsque par un jour de chance ou de mystre je ne saurais jamais, j’ai pu admirer la photographie d’une magnifique blonde en couverture d’un clbre magazine de mode pos sur la table basse d’une salle d’attente, celle de mon mdecin traitant plus prcisment. Je sursautais Mais ce n’est pas possible elle ressemble tant Emma : m’tais-je dit, alors. Intrigu et pour en avoir le cœur net, j’ai appel l’agence de mannequinat o elle travaillait et dont le nom tait inscrit en bas de page.

Ce fut trs difficile de convaincre la rdactrice en chef qui rtive ne voulait pas me transmettre ses coordonnes. Je dus donc lui proposer de lui transmettre les miennes allant pour cela jusqu’ la supplier. Par bonheur elle cda devant mon regard de chien battu et mes explications dsespres, et conclut en me promettant qu’elle lui communiquerait mon numro de portable.



Je me souviens toujours d’Emma au temps o nous frquentions le mme collge, avant que ses parents ne dmnageassent. C’tait une adorable blondinette dont j’tais l’poque profondment amoureux. Elle avait de magnifiques yeux gris ardoise, et deux nattes superbes qui pendaient longuement de chaque ct de son joli minois. Elle tait espigle, une vraie petite chipie, mais toujours prte dfendre les plus faibles.



Un matin o la chance se trouvait au rendez-vous de mes attentes, le portable sonna. C’tait elle ! Comme d’un coup de tonnerre mon cœur ce mit battre tout rompre. Je perdais presque pied, mais ayant gard encore un peu de lucidit, je pus lui parler sans trop bafouiller. Au tout dbut de la conversation, elle marqua sa surprise et me demanda comment j’avais fait pour la retrouver. Je lui expliquais alors le magazine et ma surprise devant la photo, puis je dveloppais la suite. Par contre je fus sensible au fait qu’elle se souvenait toujours de moi et cela m’enchanta. Alors nous nous mmes voquer les annes passes, ces annes d’enfance o l’on s’tait si bien connu. Puis chemin faisant, s’installa une conversation plus intime durant laquelle mon cœur ne cessait de palpiter si fort que j’en suffoquais. Ce n’tait pas bien grave, puisque par chance, cela ne transparaissait au tlphone. Elle se mit alors me raconter sa vie qui n’avait pas t si facile ses dernires annes et bien moins que l’on et pu l’imaginer. Qu’elle n’avait pas pu avoir d’enfant la suite d’un cancer de l’utrus heureusement totalement guri, puis un divorce douloureux d’avec un pervers narcissique qui lui avait pourri la vie cinq ans durant. Bref elle se confiait moi et ne s’arrtait plus tant et tant que j’eus cet trange sentiment qu’elle serait ma future femme. De mon ct je ne savais par o commencer. Que ma vie tait morne et calme, que j’tais toujours clibataire et sans enfants. Elle avait l’air tonn, et me confia tout de go qu’ l’poque, elle avait t amoureuse de moi, et je l’entendis qui en rigolait sans en tre aucunement gne. Non l jamais ! Mais jamais je n’aurai pu imaginer entendre cela. Il est vrai que j’tais l’poque un garon plutt timide qui rvait d’elle secrtement tout en m’inventant des romans, du style prince charmant sauvant la princesse aux nattes blondes.

Aprs de longues, elle me dit qu’elle a des choses faire qu’elle tait au regret de me laisser. Alors avant de raccrocher, je parvins lui demander s’il l’on pouvait se rencontrer. Elle me rpondit pourquoi pas ? Rendez-vous fut pris au parc de la tte d’or.





Et aujourd’hui, je suis arriv au lieu du rendez-vous. J’apprhende, un peu, et je pense qu’elle aussi. Enfin on verra bien. Afin de nous reconnaitre, nous avions convenu que je tiendrais une fleur dans ma main... Et pas n’importe quelle fleur. La reine des fleurs. Une rose. Une rose d’une belle robe fonce, tirant presque au noir. Elle pour sa part devait s’habiller en rouge



prsent j’attends assis sur un banc assis, regardant droite puis gauche, puis en scrutant au loin

Je regarde ma montre, dj cinq minutes de retard. J’aime la ponctualit, ne supporte pas les personnes qui ne le sont pas, mais malgr tout je patiente souhaitant vraiment la revoir.

Elle arrive enfin, avec ce sourire charmeur, ses cheveux couleur miel, qui flottent librement sur ses paules, mais je ne me rappelais plus qu’elle tait aussi grande, comme quoi les photos et les souvenirs sont trompeurs. Elle me tend les bras, la premire, et j’accepte volontiers son geste en la serrant contre moi



Elle porte comme convenu une magnifique robe rouge clatante........ Une beaut en couper le souffle.

La clape

Le Mar 29 Sep 2015, 14:20  sur Mille choses, 0 commentaire
La clape...

Dans la clape, les cigales se posent sur les troncs et les branches des grands pins... Leur chant incessant, nous casse les oreilles... Au pied des arbres secs, poussent le thym et le romarin sauvage, et moi au soleil je suis en nage... les tables et les bancs en bois, n’attendent plus que les touristes pour un pique -nique en famille ou entre amis, et les amoureux, s’embrassent allongs sur un tissu bariol, tandis que d’autres font la sieste, et s’endorment au chant des cigales envoutantes... Puis il y a les randonneurs, qui auront le choix de plusieurs parcours... deux heures, quatre heures, ou six heures...ils transportent leur sac dos , munis de bouteilles d’eau, les lunettes de soleil, et leur casquette...sans oublier la crme solaire... il est 14 heures, et je suis en nage... Il ne manque pas de coin l’ombre, et je dcide , d’y aller.

Pour toi mon unique amour pour la vie de inlove

Le Sam 29 Aot 2015, 15:22  sur La dclaration d'amour, 0 commentaire
waouh! il est bon parfois d’entendre de telles paroles! l’amour est beau ! puissant! et parfois il faut bousculer les habitrudes! et communiquer
Page 1 sur 28 Aller la page 1, 2, 3 ... 26, 27, 28  Suivante

caressedesyeux

Cet utilisateur n'a pas encore rdig sa prsentation. Vous pouvez lui suggerer de le faire.

Tout propos de caressedesyeux

Inscrit le:  06 Fv 2010
Messages:  415 [9.34% du total / 0.11 messages par jour]
Emploi:   
Rang:  Ocan de plaisir
Ocan de plaisir

Activité

Forums Activité % Forum % total
Mille choses 200 sur 731 27.36 % 48.19 %
L'amour en vrac 138 sur 813 16.97 % 33.25 %
Histoires d'amour 23 sur 320 7.19 % 5.54 %
Les liaisons sulfureuses 17 sur 276 6.16 % 4.1 %
La sduction 10 sur 210 4.76 % 2.41 %
Parler d'amour 9 sur 415 2.17 % 2.17 %
La dclaration d'amour 7 sur 132 5.3 % 1.69 %
Annonces 4 sur 41 9.76 % 0.96 %
La premire fois 2 sur 94 2.13 % 0.48 %
Lamour fantastique 1 sur 14 7.14 % 0.24 %
Exercices de style 1 sur 22 4.55 % 0.24 %

Partagez, si vous aimez

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Dim 31 Mai 2020, 19:53
  • Nos membres ont crit un total de 4442 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrs
    L'utilisateur enregistr le plus rcent est brancher
  • Il y a en tout 15 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistr, 0 Invisible, 15 Invits et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modrateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs enregistrs : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces donnes sont bases sur les utilisateurs actifs des cinq dernires minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement chaque visite