Un lapin?

Le Mar 02 Mars 2010, 15:08  sur Mille choses, 0 commentaire




Pas encore la
Je regarde ma montre pour la troisième fois
Tout est prêt
Il n’y a plus que toi que j’attends;
Une occasion de se retrouver seulement toi et moi
Un repas comme tu les aime
Ton vin préféré................
j’en suis à ma troisième "clope"
Les minutes tournent,
Mon portable ne sonne pas
Je fais les cents pas
Tu n’est toujours pas la.Jje m’inquiète, car tu n’est pas l’homme à être en retard
J’en ai des palpitations soudainement
Des angoisses qui remontent à la surface
Je bois un verre de vin
Petit vilain , tu m’as posé un lapin!

CARESSEDESYEUX

La biche et l'homme

Le Mar 02 Mars 2010, 07:06  sur L’amour fantastique , 0 commentaire
J’avais acheté un terrain "sauvage", enfin si on pouvait appeler cela un terrain. Personne ne le connaissait, car il était impossible d’y pénétrer, mais il possédait une propriété, avec un moulin à eau, entouré d’orties, de fleurs champêtres, de ronces et d’un bois recouvert de fougères. J’avais besoin d’un endroit comme cela pour y vivre en paix et méditer. Je vivais de mes rentes et je n’avais nul besoin de travailler. J’étais toujours occupé et je ne connaissais pas l’ennui, car j’étais un solitaire. Dans un vieux four qui marchait encore très bien je faisais mon pain, je prenais plaisir à lire à la lueur d’une bougie, bien que j’avais fait installé l’électricité. Je possédais un garde-manger rempli de légumes et la chance d’être entouré d’arbres fruitiers. J’aimais beaucoup lire et dévorais une quantité de livres ahurissante, parfois je jouais du piano.
Je ne possédais pas de téléviseur, ni de "radio", à croire que j’étais un vrai sauvage ! Je me réveillais chaque matin fenêtre ouverte, avec le bruit d’une rivière dont l’eau s’écoulait lentement : un pur moment de bonheur. Un matin, j’avais décidé de prendre ma serpe, et d’aller voir ce qui se passait de l’autre coté, mon sac à dos, quelques provisions et je parti... Je traversai des endroits très boisés et marécageux. Une biche s’était empêtrée dans cette boue et elle n’arrivait pas à en sortir. Elle ne semblait pas avoir peur de moi, lorsque je m’approchai. Je n’étais pas chaussé pour y aller, mais tant pis ; mes chaussures de marche feraient l’affaire.
J’entrai dans ce marécage boueux, elle ne se débattit pas et se laissa faire. Ses yeux semblaient m’implorer en disant "sauvez-moi".
Elle ne prit pas la fuite, même si je lui dis de partir. Je continuais mon chemin, sans me retourner. Elle me suivait. Je ne pouvais pas l’empêcher et je sentais sa présence. Je m’assis sur un talus et sortis mon repas. Elle avait cette audace légère de s’approcher de moi avec son museau et sa petite langue, je voyais bien qu’elle avait faim. Elle fit honneur au maigre repas que je partageais avec elle. La nuit commençait à tomber et je me résignais à faire demi-tour. Elle me suivait toujours et cela jusqu’à chez moi.
Je refermais ma porte, mais soudain, plein de remords, je lui permis de s’installer dans la petite remise d’à côté ; sans me retourner, j’allais me coucher...
La nuit était bien entamée et quelques chose était sur le point de changer. La belle créature était en train de se transformer en une magnifique femme, à la chevelure couleur de braise et ses yeux étaient bordés de longs cils dont la pupille était d’un bel iris noisette. Nue comme un ver, se tenant debout. Elle avait décidé d’aller explorer cet endroit magnifique et elle en fit le tour. Puis, elle alla rejoindre son "maître", l’homme qui l’avait sauvée. Elle l’observa sans faire de bruit et tous les soirs elle recommença, recommença... Les mêmes images qu’elle connaissait par cœur, ce corps qui dormait paisiblement, sur le dos, son sourire, à quoi rêvait-il ? Son odeur aussi qu’elle connaissait, "sa couche" avec ses draps en coton qui sentaient bon la lavande.
La journée, il vaquait à ses occupations et la biche le suivait partout. Il s’habituait à elle et elle à lui...
Mais une nuit, il se réveilla trempé de sueur, il avait encore fait ce rêve étrange ; il décida d’aller boire un grand verre de jus de fruit et en ouvrant la porte du frigidaire, un reflet s’imposa à lui. Il se frotta les yeux et il se dit :"ce n’est pas possible, je suis en train de rêver !" Il se retourna si vite qu’elle n’eut pas le temps de disparaître, surprise de voir son regard fixé sur elle.
"Qui était donc cette femme?" Et d’où elle venait?"
Je ne savais pas quoi lui dire, alors elle me parla la première. Il fallait que je m’assois...
Après son récit, je n’avais même pas vu qu’elle était nue, tellement j’étais plongé dans son histoire, et là, j’étais vraiment gêné, je me levais soudainement, mal à l’aise et j’allais chercher de quoi la vêtir. Avec des gestes un peu rapide, à savoir que je ne possédais pas de vêtement vraiment appropriés. Elle était si menue et ils étaient trop grands pour elle. Un grand tee-shirt ferait l’affaire...
Je revins, mais elle avait disparu. Où était-elle passée? Je suis allé dans la remise, mais elle n’était pas là. Je n’avais pas pensé à ma chambre, je "tournais" encore et encore. Il ne restait donc plus que cette pièce et je la vis endormie dans mon lit.
Mon cœur se mit soudain à palpiter, je ne connaissais pas cette émotion et cela me fit peur. Je ressentais des choses à travers mon corps et dans mon cœur, dans mon âme. Je m’avançais, près d’elle sans faire de bruit, je la regardais. Elle était sublime, magnifique, j’avais envie de la protéger, de la chérir et de l’aimer.
J’avais subitement des doutes, car cet amour qui grandissait, jour après jour, n’était pas peut-être pas réciproque. On passait beaucoup de temps ensemble, sans même se toucher, juste quelques regards qui devenaient de plus en plus brûlants, de plus en plus intenses. Une envie de goûter à ses lèvres, si douces, si sucrées, si rouges comme le fruit de la cerise....
Elle le sentit, d’elle même, elle s’approcha de ma bouche et "cueillit" mes lèvres d’un baiser si doux. Elle recommença, mais cette fois-ci elle chercha ma langue, et l’aspira ce qui me donna l’envie d’aller plus loin... Je la sentais fragile, je n’avais jamais été aussi patient. Pour elle je le serais, car je l’aimais comme un fou. On se côtoyait de plus en plus, mais sans aller plus loin que des baisers ; cependant, elle devait bien sentir mon ardeur à travers mon pantalon, car je la serrais dans mes bras. La journée elle se retrouvait en créature (la biche) ; qui me tenait compagnie, j’attendais avec impatience, qu’elle retrouve sa forme humaine...
De bon matin, alors que je péchais, elle se pencha pour voir le joli spectacle qui se passait sous l’eau ; émerveillée de voir les petits poissons danser pour essayer d’attraper mon appât. En se penchant trop, elle tomba.
Je lâchai subitement ma canne à pêche, car elle ne savait pas nager, j’entendis son cri perçant raisonner si fort à mes oreilles...
C’est à son moment-là que nous avons fait l’amour pour la première fois. Ce n’était pas vraiment banal, pour une première. Le tee-shirt lui collait à la peau, je voyais sa poitrine se dessiner sous l’étoffe, l’aréole était couleur café au lait et le bout rose. Je titillai les tétons qui durcirent et elle se mit a gémir ; je pris un sein dans ma bouche, tout en effleurant l’autre du bout des doigts. Puis, j’enlevai son tee-shirt collant et l’attrapais par la taille, en soulevant ses hanches, j’ôtai mon pantalon et sa petite culotte. Je posais une main sur son ventre juste au dessus de la toison dorée. Elle desserra les jambes, et je pus glisser mes doigts entre ses plis intimes. Elle était déjà humide de désir, prête pour l’amour...
Mais je voulais l’exciter d’avantage. Elle se cambra, ma main caressa son bouton rose dans l’ultime but de la faire jouir, j’y parvins facilement. Puis elle prit mon sexe dans sa main et le guida dans son "trésor". J’étais au bord de l’explosion, mais je me retins, j’avais envie de la lécher, de poser ma bouche sur ses lèvres au goût de miel...
Je faisais aller et venir ma langue sur son sexe, elle soupira, haleta...
Gémissante, en criant de plus belle, elle s’abandonna à l’orgasme avec une ferveur qui me surprit, puis, à son tour, elle s’empala sur mon sexe et ondula ses hanches pulpeuses, je ne mis pas longtemps à jouir.
Puis je la pris dans mes bras et l’emmenai chez nous. Depuis, je ne l’ai plus jamais laissée repartir.

caressedesyeux

Le rendez-vous

Le Dim 28 Fév 2010, 20:25  sur Mille choses, 0 commentaire


Elle a cette classe que les autres n’ont pas,
De par son charme et son élégance.
Un brin sensuel,
Un chic naturel.
Laissant entrevoir ses jambes longues et sublimes à la vue des passants.
Une touche de rouge colore ses lèvres,
Elle se sent si belle, si femme
Que les hommes donneraient leurs cœurs.
Elle attise tous les regards,
Une convoitise de tendre bêtise.
Le souffle du vent caresse son doux visage,
Et la voilà plongée dans ses pensées,
Son "bien-aimé"
Son ami
Son amant.
Il traverse le pont pour lui donner un baiser avec volupté.
Elle se sent beaucoup mieux
Ils se regardent dans les yeux,
Et une étincelle surgit soudainement ;
Ils s’en vont main dans la main
En se promettant de meilleurs lendemains.


caressedesyeux




Une amitie affectuesue

Le Dim 28 Fév 2010, 18:19  sur La séduction, 0 commentaire

Je vis dans un monde bien cruel, si dur, si intolérant et incompréhensible,
Je dois être fort et ne dois avoir aucune faiblesse
mais parfois, je me réfugie dans un monde imaginaire
Où il n’est que douceur et tendresse
Là où est ma vraie personnalité.
Que j’aime et m’entoure de petits froufrous
Qui me rappellent tant de souvenirs
Vous qui comprenez si bien
Nous serions si bien ensemble
Sans penser à nous "aimer d’amour"
Mais seulement d’amitié et de complicité

caressedesyeux

Un carnaval

Le Dim 28 Fév 2010, 18:16  sur La séduction, 0 commentaire


LE CARNAVAL DE VENISE
LA VILLE DES AMOUREUX
OU NOUS SERIONS QUE TOUT LES DEUX
JE T’ATTENDS DANS CETTE GONDOLE
OU TU M’ENLÈVERAS.
LE TEMPS D’ENFILER MA ROBE DE PERLE ET BROCART
ET D’AJUSTER MON MASQUE
SOUS DES DESSOUS AFFRIOLANTS...
ALORS ALLONS FAIRE LA FÊTE
ET AMUSONS NOUS COMME DES "FOUS"
CHAMPAGNE ! IL EN PLEUVRA !
MUSIQUE ! IL Y EN AURA!
GOURMANDISE ON LES DÉGUSTERA !
J’EN VEUX ENCORE ET ENCORE...


CARESSEDESYEUX




Une envie

Le Dim 28 Fév 2010, 18:13  sur La séduction, 0 commentaire


UNE AMBIANCE FEUTRÉE ET CHALEUREUSE RÈGNE DANS NOTRE MAISON
DEVANT UN BON FEU DE CHEMINÉE.
UN MOMENT RIEN QUE POUR NOUS DEUX
NOS DEUX CORPS EN PARFAITE HARMONIE
CETTE ENVIE DE PRENDRE LE TEMPS DE TE FAIRE L’AMOUR
ET DE SURTOUT EN MÉMORISER CHAQUE INSTANT PASSÉ AUPRÈS DE TOI ;
J’OUVRE DÉLICATEMENT LES BOUTONS DE TA CHEMISE
ET J’EMBRASSE TES LÈVRES
MA MAIN PARCOURT TA PEAU SI CHAUDE
ET MES DOIGTS S’AMUSENT A TE "TITILLER" LE MAMELON
UNE DOUCE TORPEUR TE GAGNE.
NOUS SOMMES EN "NAGE"
ALORS PRENONS LE TEMPS DE NOUS "DÉVORER"...

CARESSEDESYEUX

L'avarice

Le Dim 28 Fév 2010, 18:05  sur Mille choses, 0 commentaire

Je ne partagerai pas cela avec toi
Et je garderai cela pour moi
Tu aimerais pourtant que je partage
Mais tu peux toujours y croire
Je n’en ferai point.
Je sens cette "bonne odeur" qu’est l’argent
Et qui me rend si puissante.
J’en aimerais encore, et encore,
Mettre cela dans mon coffre-fort
Empilés, et jamais rassasiée,
je ne peux m’en séparer.
Belle odeur de "l’or"
Un si beau trésor...

caressedesyeux

La jalousie

Le Dim 28 Fév 2010, 18:02  sur Mille choses, 0 commentaire

Elle s’insère en moi
Comme un poison, dans mon sang.
Elle est pleine de colère, de peur... ;
peur de te perdre
Et de sentir que tu vas m’échapper.
Mais je ferai tout ce que je peux pour te garder près de moi,
Sans t’étouffer.
Malgré touts ces hommes qui te convoitent.
Chaque jour, je lutte sans cesse
de voir ce bonheur si fragile se briser.
Et chaque jour, je te prouverai que je t’aime et t’aimerai toujours.
Car tu es une fleur "naïve"
Qu’il faut prendre soin.
Et profiter, à chaque moment, de nos vies


caressedesyeux



L'envie

Le Dim 28 Fév 2010, 17:58  sur Mille choses, 0 commentaire
Je sens la douceur de ta peau
Et j’en frissonne déjà
Tu en fais chavirer mon cœur
Et je suis bouleversé de tant de beauté d’où émane ton charme si naturel
Tu es si belle.
Toujours cette envie qui devient de plus en plus forte chaque jour
Et qui me donne l’envie de continuer avec toi.
Mes ailes poussent un peu plus chaque jour.
Mon cœur cogne d’amour
Cette envie toujours d’aller plus loin ,encore
Cette envie qui ne passe pas d’ailleurs.

CARESSEDESYEUX

La paresse

Le Dim 28 Fév 2010, 11:25  sur Mille choses, 0 commentaire





Ne plus envie de me lever ,
Et de faire une longue grasse matinée
Allez je téléphone , et je dis que je suis malade
Ce sera bien la première fois.
Paresser sous ma couette
Journée rien que pour moi
Les doigts des pieds en éventail
M’étendre de tout mon long
Hum que c’est bon!
je ne me lèverais pas même si le téléphone sonne
Et ma porte restera muette.
je plonge dans des rêves,qui n’en finiront pas..........

caressedesyeux

La couseuse

Le Dim 28 Fév 2010, 11:20  sur Mille choses, 0 commentaire

De ses doigts si fins,
Elle passe de fil en aiguille
Pour finir "son" chef-d’œuvre.
Et compte bien le terminer ce soir.
Habile et surtout minutieuse
Elle est envieuse de cette étole à qui la portera.
Elle se "régale" à chaque nouvelle création
S’imagine dedans , et nous invente des scénarios à l’eau de rose.
Elle aime particulièrement les dentelles, les perles, et la belle soie.
Ferait une belle Scarlett o’ Hara .
Ou une si jolie impératrice sissi.
Elle offre sa main pour un baise-main
Accepte d’un mouvement de sa tête cette danse qu’est la valse;
Et ne s’en lasserait jamais..........................
"Virevolte" toute la nuit et jusqu’au petit matin.

caressedesyeux




Un charleston

Le Dim 28 Fév 2010, 11:16  sur Mille choses, 0 commentaire
La musique bat son plein,
L’orchestre a déjà entamé la mélodie
Place au charleston!!
Mademoiselle Agathe est en retard.
Et met toujours un temps pour s’habiller.
Elle préfère prendre son temps
Pour être la plus belle.
Car elle sait qu’ils ne regarderont qu’elle
Cette petite pointe de malice dans ses yeux qui brillent......................
Car elle s’est qu’elle fait son effet.
Les autres femmes l’a dédaignent
Mais elle s’en fiche!
Son jeu de jambe en vaut le détour
Trémousse son petit derrière
Et , en joue aux regards envieux de ces gentes messieurs.


caressedesyeux



Une starlette

Le Dim 28 Fév 2010, 11:12  sur Mille choses, 0 commentaire

Bip, Bip,Bip,
Elle a oublié de raccrocher le téléphone
car elle n’en revient toujours pas.
On vient de lui proposer
Un rôle, dont elle sera l’interprète principale
Dans une comédie musicale
mais pas n’importe laquelle.
Le rôle de Marilyn Monroe
Dans un de ses film.
Elle s’est préparée a celui-ci
Depuis des semaines, jours et nuits,
A répéter sans cesse
Et voila qu’elle se voit déjà et se projette...............
CLIC-CLAC! MOTEUR! ÇÀ TOURNE!

CARESSEDESYEUX

Une leçon de piano

Le Sam 27 Fév 2010, 18:05  sur Histoires d'amour, 0 commentaire






Elle avait rendez-vous, avec un professeur de piano, et elle s’imaginait déjà que ce serait un vieux monsieur qui allait lui donner son premier cours.Un quartier mal éclairé en ce jour et très tard le soir, car en hiver , il faisait nuit de bonne heure.Elle arrivait essoufflée, d’avoir monté ces trente marches;Une seule porte sue ce pallier si usé par le temps elle se mit à sonner.Pas de réponse;Elle se demandait si elle ne s’était pas trompée.,et jetait de nouveau un coup d’œil sur la porte.Non c’était bien ici, pas de doute! Elle entendait des talons et elle se disait finalement que son professeur devait être une femme.........
La porte s’ouvrit.Une petite "vieille"coiffée d’un chignon blanc et très ridée me souriait et me fit entrer.Elle me pria
de m’assoir dans une salle d’attente qui n’avait pas l’air d’en être une.Un salon douillet,avec un canapé moelleux de part sa texture, et de ses coussins aux couleurs chatoyantes.J’attendais , et je regardais ma montre.Cette fois-ci elle était en retard..........
La porte s’ouvrit; "MERDE"! c’était pas une femme .Un homme, un bel homme et pas "vieux " du tout.je dirai , très grand, une beauté glaciale à m’en donner des frissons, des yeux gris cheveux ébène,pas d’alliance , mais de nos jours les hommes ou femmes mariés ne portaient pas d’alliance.Il se présentait, me serrait la main et je m’introduisais dans une pièce très claire , avec un magnifique piano, un bouquet posé sur un guéridon à coté.
Appréhension palpitation, "gauche" des sueurs.Je ne me reconnaissais pas.Il me demandait si je savais ce qu’était une portée, et si je savais en jouer.Oui avec deux doigts lui répondis-je;
Je revenais trois fois par semaine, et je m’améliorais très vite.j’ai même eu droit à toutes les félicitations de mon professeur.Une grande tendresse, s’était instaurée entre nous puis de la complicité.
Puis des désirs inavoués et une envie folle, et réciproque de faire l’amour sur ce piano.Nous l’avons fait finalement tellement de fois que je ne suis jamais repartis après.

caressedesyeux

S'envoyer en l'air

Le Sam 27 Fév 2010, 17:58  sur Mille choses, 0 commentaire

T’envoyer en l’air à l’air de te plaire
Gouter à ce jeu d’antan
Tout cela est tentant
Rire à gorge déployée
ON va bien "s’amuser"
je te pousse
Te repousse, un peu plus fort
Et tu as peur
Vertige de ton cœur qui s’emballe
Tu vas pas pouvoir te faire la malle.
Je me marre comme un adolescent
Et te pousse encore plus haut.
Adrénaline qui monte soudain
Ta respiration en perd le contrôle
Tu es vraiment drôle
J’en profite de voit la tête que tu fais
Et je partage ce plaisir de te voir blêmir.
Tu ne me dis pas encore et encore........
Promis mon cœur , je ne recommencerais plus!!

caressedesyeux



Page 26 sur 28 Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 25, 26, 27, 28  Suivante

caressedesyeux

Cet utilisateur n'a pas encore rédigé sa présentation. Vous pouvez lui suggerer de le faire.

Tout à propos de caressedesyeux

Inscrit le:  06 Fév 2010
Messages:  415 [9.34% du total / 0.11 messages par jour]
Emploi:   
Rang:  Océan de plaisir
Océan de plaisir

Activité

Forums Activité % Forum % total
Mille choses 200 sur 731 27.36 % 48.19 %
L'amour en vrac 138 sur 813 16.97 % 33.25 %
Histoires d'amour 23 sur 320 7.19 % 5.54 %
Les liaisons sulfureuses 17 sur 276 6.16 % 4.1 %
La séduction 10 sur 210 4.76 % 2.41 %
Parler d'amour 9 sur 415 2.17 % 2.17 %
La déclaration d'amour 7 sur 132 5.3 % 1.69 %
Annonces 4 sur 41 9.76 % 0.96 %
La première fois 2 sur 94 2.13 % 0.48 %
Exercices de style 1 sur 22 4.55 % 0.24 %
L’amour fantastique 1 sur 14 7.14 % 0.24 %

Partagez, si vous aimez

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Lun 21 Sep 2020, 19:12
  • Nos membres ont écrit un total de 4442 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est brancher
  • Il y a en tout 37 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 37 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs enregistrés : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite