Dans le train

Le Mer 26 Oct 2016, 17:44  sur La vie à deux, 0 commentaire
Elle lit. Absorbée.
Il la regarde. Il s’imprègne d’elle. Il avale son image. Il s’en nourrit. Il s’en abreuve . A croire qu’il n’a rien bu ni mangé depuis longtemps.
Elle, ne se doute de rien. Absorbée par sa lecture. Parfois son pied bouge. A peine. Parfois, elle lève les yeux. Les perd dans le paysage qui défile. Toujours revient à son livre. Elle est si loin.
Pourtant, il la dévore. Férocement. Sa bouche est pleine de salive. Les crampes clouent son estomac. Il ne mâche pas. Il avale. Voracement . Il n’est jamais rassasié . Il a la faim du monde.
Elle, elle lit. L’indifférence du monde.
Soudain, une brève secousse fait trembler le train. Puis une autre. Crissement de frein. Les lumières s’éteignent . Une dernière vision : un regard de surprise et d’effroi. Noir absolu. Dense. Il sent dans sa gorge à elle, la peur qui enfle. Dans les mots murmurés, une terreur blanche.
Enfin, se presse contre lui un corps chaud, animal. Instinct primitif. Peu lui importe. Il est heureux. Incroyablement heureux.

Dans le train

Le Mer 26 Oct 2016, 17:41  sur La vie à deux, 0 commentaire
Elle lit. Absorbée.
Il la regarde. Il s’imprègne d’elle. Il avale son image. Il s’en nourrit. Il s’en abreuve . A croire qu’il n’a rien bu ni mangé depuis longtemps. Elle, ne se doute de rien. Absorbée par sa lecture. Parfois son pied bouge. A peine. Parfois, elle lève les yeux. Les perd dans le paysage qui défile. Toujours revient à son livre. Elle est si loin.
Pourtant, il la dévore. Férocement. Sa bouche est pleine de salive. Les crampes clouent son estomac. Il ne mâche pas. Il avale. Voracement . Il n’est jamais rassasié . Il a la faim du monde.
Elle, elle lit. L’indifférence du monde.
Soudain, une brève secousse fait trembler le train. Puis une autre. Crissement de frein. Les lumières s’éteignent . Une dernière vision : un regard de surprise et d’effroi. Noir absolu. Dense. Il sent dans sa gorge à elle, la peur qui enfle. Dans les mots murmurés, une terreur blanche.
Enfin, se presse contre lui un corps chaud, animal. Instinct primitif. Peu lui importe. Il est heureux. Incroyablement heureux.

Dans le train

Le Mer 26 Oct 2016, 17:41  sur La vie à deux, 0 commentaire
Elle lit. Absorbée.
Il la regarde. Il s’imprègne d’elle. Il avale son image. Il s’en nourrit. Il s’en abreuve . A croire qu’il n’a rien bu ni mangé depuis longtemps. Elle, ne se doute de rien. Absorbée par sa lecture. Parfois son pied bouge. A peine. Parfois, elle lève les yeux. Les perd dans le paysage qui défile. Toujours revient à son livre. Elle est si loin. Pourtant, il la dévore. Férocement. Sa bouche est pleine de salive. Les crampes clouent son estomac. Il ne mâche pas. Il avale. Voracement . Il n’est jamais rassasié . Il a la faim du monde. Elle, elle lit. L’indifférence du monde. Soudain, une brève secousse fait trembler le train. Puis une autre. Crissement de frein. Les lumières s’éteignent . Une dernière vision : un regard de surprise et d’effroi. Noir absolu. Dense. Il sent dans sa gorge à elle, la peur qui enfle. Dans les mots murmurés, une terreur blanche.
Enfin, se presse contre lui un corps chaud, animal. Instinct primitif. Peu lui importe. Il est heureux. Incroyablement heureux.

Dans le train

Le Mer 26 Oct 2016, 17:20  sur La vie à deux, 0 commentaire
Elle lit. Absorbée. Il la regarde. Il s’imprègne d’elle. Il avale son image. Il s’en nourrit. Il s’en abreuve . A croire qu’il n’a rien bu ni mangé depuis longtemps. Elle, ne se doute de rien. Absorbée par sa lecture. Parfois son pied bouge. A peine. Parfois, elle lève les yeux. Les perd dans le paysage qui défile. Toujours revient à son livre. Elle est si loin. Pourtant, il la dévore. Férocement. Sa bouche est pleine de salive. Les crampes clouent son estomac. Il ne mâche pas. Il avale. Voracement . Il n’est jamais rassasié . Il a la faim du monde. Elle, elle lit. L’indifférence du monde. Soudain, une brève secousse fait trembler le train. Puis une autre. Crissement de frein. Les lumières s’éteignent . Une dernière vision : un regard de surprise et d’effroi. Noir absolu. Dense. Il sent dans sa gorge à elle, la peur qui enfle. Dans les mots murmurés, une terreur blanche.
Enfin, se presse contre lui un corps chaud, animal. Instinct primitif. Peu lui importe. Il est heureux. Incroyablement heureux.

Peinarde !

Le Mer 22 Juin 2016, 00:36  sur Histoires d'amour, 0 commentaire
Aujourd’hui, j’ai entendu chanter le coucou. Enfin il me semble. J’étais complètement à l’ouest. J’avais pas mal fumé la moquette faut dire !
Il parait que quand t’entends chanter le coucou, si t’as du fric dans ta poche, ça rapporte gros. Peu de temps après tu te trouves pété de thunes.
Moi, ça m’est jamais arrivé. Je suis souvent plutôt raide côté pognon. Pourtant j’en rêverais d’être pleine aux as pour pouvoir enfin me dorer la pilule au soleil des tropiques !
ça me rappelle Marcel. J’avais le béguin pour ce mec. Seulement, j’en tenais une couche pour ne même pas voir qu’il était méchant comme la gale.
J’ai compris le jour où il s’est radiné avec une gonzesse maquillée comme une voiture volée. J’ai voulu lui demander des comptes à cette perruche mais elle s’est mise à faire sa mijaurée. Et le Marcel, il m’a dit :
- Dégage, c’est pas tes oignons !
En vraie soupe au lait, je me suis mise en pétard, puis je me suis dégonflée. Je suis partie en chialant.
Heureusement que notre histoire elle a fait pschitt ! J’étais pas de taille à me tirer la bourre avec d’autres femelles, surtout pour un type comme Marcel !
Aujourd’hui, je suis peinarde, j’écoute le chant du coucou.

Un sourire

Le Mer 02 Mars 2016, 19:46  sur Mille choses, 0 commentaire
J’ai reçu un sourire
Le miel d’une friandise
Il s’est posé sur moi
Caresse de soie
Il m’a pris mes soucis
Il m’a pris mes ennuis
Et donné un baiser
Eclatant et sublime
Je ne l’ai pas gardé
Je l’ai renvoyé
A qui me l’a donné
Puis chacun a emporté
Le miroir qu’on lui tendait

Chose qui fait battre le coeur

Le Mer 02 Mars 2016, 12:12  sur Mille choses, 0 commentaire
Elle a un cœur mécanique
Qu’elle fait contrôler chaque année
On se sert d’un boitier électronique
Pour lire les données enregistrées
Sur un grand écran informatique
Deux érudits vérifient la normalité
Des battements de cœur
De son pacemaker
Elle a un cœur mécanique
Pour les coups de cœur lunatiques
C’est automatique
Ils sont décryptés
Par un boitier magique
C’est vraiment pratique

La ballade des saisons

Le Mar 01 Mars 2016, 19:11  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
Tu es mon printemps
Ton rire tes yeux clairs
Tes rêves tes idées
Mon amant

Tu es mon été
Tes voyages tes certitudes
Ton pas pressé tes projets
Mon aimé

Tu es mon automne
Tes cheveux gris tes regrets
Ta raison tes passions
Mon homme

Tu es mon hiver
Tes cheveux blancs ton passé
Ton pas fatigué tes rides creusées
Mon mystèr’

Tu es mes saisons
Tu es mes chansons
Tu es ma maison
Mon compagnon

Impossible amour

Le Dim 28 Fév 2016, 16:25  sur Histoires d'amour, 0 commentaire
Pourtant il avait été prévenu. Rester à sa place, dans son camp. Ne pas voir plus loin qu’il ne pouvait. Ne pas faire comme les autres attire toujours des ennuis. Mais il n’avait pas pu s’en empêcher. Aller chercher fortune ailleurs. Inverser le sens de la pente quoi!
C’était au printemps . Un Dahu Gauche était allé jusqu’au bout du chemin , là où la montagne s’arrêtait , où ses pattes ne pouvaient plus continuer.
Il était revenu en marche arrière , émerveillé. Abasourdi par le spectacle. Un troupeau de Dahus Droits ! Et dans cette foule, une beauté à couper le souffle. Il avait laissé ses coordonnées à l’entrée du camp et était reparti plein d’espoir.
Quelques jours avaient passé puis les rendez vous avaient été pris. Au bout du chemin, ils se regardaient, face à face , en miroir. A la nuit tombée, chacun repartait en marche arrière , les yeux dans les yeux.
Leur idylle fut vite découverte et un grand émoi parcourut les deux camps.Tous tentèrent de les décourager. Rien n’y fit. Les deux amoureux ne pouvaient plus renoncer l’un à l’autre. Ils décidèrent de s’enfuir.
Une nuit de pleine lune, face à face , ils se regardèrent intensément puis dans un même élan ils se retournèrent et tombèrent ensemble dans l’abîme.
Leur histoire devint une légende: Dahu Gauche - Dahu Droit- NO FUTURE.
En réalité ils avaient survécu. Ils furent recueillis , les pattes brisées. Des chirurgiens se penchèrent sur eux et opérèrent. La science amoureuse de la symétrie aligna leurs pattes.
Après une rééducation intense et douloureuse , ils purent enfin s’élancer dans la plaine. Ils consommèrent leur amour, délivrés de tout obstacle . Ils eurent des enfants que les chercheurs étudièrent. Des manipulations génétiques rendirent leur descendance conforme à la norme. On oublia leur différence.
Page 1 sur 1

FB

Cet utilisateur n'a pas encore rédigé sa présentation. Vous pouvez lui suggerer de le faire.

Tout à propos de FB

Inscrit le:  28 Fév 2016
Messages:  9 [0.20% du total / 0.02 messages par jour]
Emploi:   
Rang:  Tendre lecteur
Tendre lecteur

Activité

Forums Activité % Forum % total
La vie à deux 4 sur 185 2.16 % 44.44 %
Histoires d'amour 2 sur 320 0.63 % 22.22 %
Mille choses 2 sur 726 0.28 % 22.22 %
L'amour en vrac 1 sur 813 0.12 % 11.11 %

Partagez, si vous aimez

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Ven 18 Août 2017, 21:20
  • Nos membres ont écrit un total de 4435 textes
    Nous avons 1229 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Ztatj
  • Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 16 Invités et 4 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs enregistrés : Aucun
    Bots : Google (2), MSN (2)
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite