Pourquoi

Le Ven 24 Avril 2015, 04:29  sur La déclaration d'amour, 0 commentaire
Pourquoi on devrait faire une déclaration quant on peut aussi le faire de manière extraordinaire sans le dire


si je te dis que je voudrais vivre avec toi
alors ça veut tout dire
si je te dis que j’ai envie de toi
alors ça veut tout dire

car jamais je ne pourrais le dire sans le cœur plein de toi
sans le cœur tel un volcan
où brûle le feu de ton soleil

nos yeux se croisent sur cette page
mais ce que j’aime c’est le croisement partout
ici, ailleurs, là-bas, peu importe le lieu si nous sommes Nous

si un jour tu as perdu tes yeux trop loin de moi
j’inventerai un biais pour te les redonner
que tu puisses à nouveau nous regarder
les yeux dans les yeux
partout où nos cœurs amoureux battent
et ça veut tout dire

Beau

Le Jeu 04 Déc 2014, 15:36  sur Mille choses, 0 commentaire
c’est très beau jime, je pense qu’elle saura l’entendre, et qui sait, si les mots touchent autant ils peuvent changer les choses...j’y crois moi...

Passion

Le Mar 02 Sep 2014, 13:09  sur La déclaration d'amour, 0 commentaire
Longtemps je me suis demandée ce qu’était la passion,
je cherchais dans tous les dictionnaires une définition,
je regardais partout et je n’en voyais que l’illusion,
la duperie de ceux qui croient que ce mot leur appartient,
de ceux qui croient savoir et connaître ce qu’est ce lien,
de celles qui posent le mot amour au premier venu,
de ceux qui en bon parti se mettent très vite à nu.

Longtemps je t’ai attendu.
Priant seule mais jamais perdue.
Comme un naufragé cherchant sa moitié,
prêt à tout pour enfin pouvoir la retrouver.
Sans condition, et outre passant le temps.
Outre la distance, outre marées et vents,
outre toute circonstance et tous faits.
Seule pour mieux savoir qui me manquait.
Seule pour laisser une place à qui le méritait.

Alors cette place t’appartient et te revient,
dans l’instant et pour l’éternité,
cette place pour hier et pour demain,
elle est à toi, qui sait m’aimer.

J’habite là où je te vois,
dans chaque recoin de tes parois,
dans tous les coins de ta voie,
Je t’aime c’est ma seule voix,
lorsque je parle passion:
le seul langage qui soit.

L’hypocrisie nous montre le bien,
le chemin à ne pas prendre,
l’ignorance qui ne mène à rien,
la mauvaise foi à méprendre.
Le mensonge, de ces couples sans passion,
qui n’ont qu’un seul horizon:
le vite bâti, le vite détruit,
rien de tout ce qui longtemps se construit.

Ces femmes qui ne cherchent qu’un intérêt,
ces hommes qui ne pensent que sexualité,
ces relations toutes faites,
un soir où ils avaient trop bu,
pour s’unir lors d’une fête,
où l’alcool leur dicte leur vue;
bien plus qu’aveugles ou aveuglés
ils s’inventent une histoire sensée,
une passion qui n’existera jamais.

Tandis que je t’aime de plus en plus,
que ton corps m’appelle en surplus,
que l’envie grandit à titre gratuit,
notre désir demeure intact à vie.

Du jour au lendemain
certains s’inventeraient
un coup de foudre à retardement,
tandis que moi au premier instant
où je t’ai lu je t’ai aimé
depuis ce jour et pour tout lendemain.

Je haie ces femmes intéressées
qui remplacent plus que vite fait
leur amour pour être privilégiées:
pour l’argent, soyons éclairés.
Puis elles jouent et prônent jusqu’à leur innocence,
imitant la passion, dont elles ignorent jusqu’au sens.
Si ces hommes les testaient ce serait vite prouvé.

Je haie ces hommes intéressés
qui remplacent une femme comme un objet,
cette même femme qui se voilant la face,
oubliant que seul le sexe puisse compter,
se déshabille la première nuit qui se passe.
Puis ils jouent les hommes innocents,
imitant la passion et la fidélité,
le dévouement et l’équité.

Je suis rassurée, car je nous en sens bien éloignés.
Car même si j’essayais de t’oublier,
même si j’essayais de contrôler,
et de toi me priver: tu resterais,
dans mon cœur, à tout jamais;
ne laissant aucune place pour un autre,
je demeurerais de toi passionnée,
préférant la solitude à quelqu’un d’autre,
qui ne puisse t’égaler,
préférant l’abstinence plutôt qu’imiter:
cette passion de toi qui m’envahit,
cette passion de toi pour la vie.

Alors qu’est-ce que la passion?
c’est ce que j’éprouve pour toi:
c’est alors bien cette définition;
chaque finition de toi et moi,
chaque perdition avant toi.


La passion c’est de me dire que je ne vis que pour ton bonheur,
c’est de me dire que je pourrais t’attendre heure par heure,
patientant, sans jamais aimer comme je t’aime, mon cœur.
C’est t’aimer comme nul ne peut imaginer,
comme on ne peut le concevoir, juste aimer,
autant et tellement que moi-même je n’aurais pensé.
C’est tomber amoureuse de toi et me dire
que tu es ma vie, que je suis ton seul sourire.

Éperdument magnifique

Le Dim 03 Août 2014, 21:16  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
ÉPERDUMENT MAGNIFIQUE

Vie maritale

Le Jeu 20 Mars 2014, 01:02  sur Histoires d'amour, 0 commentaire
Je suis comme un bateau à la dérive
sauf que je ne peux échouer

Je ferai tout pour que l’on navigue
jusqu’à bon port nous retrouver

Pour que l’amour entre nous vive
que pair et mer ne soient dissociés

d’un "mariage" hors convention
sans divorce possible

Je ferai tout pour que nos digues
rejoignent le ciel ensoleillé, étoilé

Pour que notre bonheur survive
sans nulle peine pour l’arrêter

d’une page ni salie ni brouillon
sans fin perceptible...

La beauté du silence et son cerveau!

Le Sam 15 Mars 2014, 11:22  sur Mille choses, 0 commentaire
CE SILENCE TEXTUEL EST INTELLIGIBLE
ET cette poésie est loin de toute idiotie
très beau texte merci

Exquis

Le Sam 22 Fév 2014, 18:10  sur Histoires d'amour, 0 commentaire
c’est divinement exquis

Un régal

Le Sam 22 Fév 2014, 18:05  sur Mille choses, 0 commentaire
un régal oui aime

Merci du partage

Le Dim 05 Jan 2014, 09:57  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
encore bravo!!!

Bravo pour ces poèmes

Le Dim 05 Jan 2014, 09:55  sur L'amour en vrac, 0 commentaire
Très beau texte merci du partage!!! aime aime

De ta bouche à moi

Le Dim 08 Déc 2013, 14:24  sur Parler d'amour, 0 commentaire
J’étais allongée dans le noir.
Je dormais.
Soudainement je sentais ta chaleur réveiller mes rêves.
Mes yeux d’un coup ouverts dans le noir de la nuit, tu étais là dans mon lit introduit sous les draps à me caresser tes lèvres contre mes lèvres.
Je te serra très fort dans mes bras quand tes mains m’entouraient tendrement.
INSISTANT à me montrer que tu m’aimais,
j’ai imaginé tes traits et j’ai imaginé en premier lieu quel serait pour moi le visage de l’amour, même si je devais me tromper.
J’en devins aveugle.
DEVIN DE TOI.
DE VIN DE TOI.
QUI? QUI pour moi aurait le sourire idéal de l’amour de ma vie?
Tel un nuage entre mes songes des idées me viennent, un nom aussi, un seul d’abord, celui qui pour moi était celui désiré.
Pour me surprendre, tu retournes mes pensées.
Tu criais tout ton amour comme pour réveiller les sourds et j’ai aimé Tes cris D’amour fou.
T’écris d’amour fou.
Tu avais envie et tu me faisais craquer.
Tu m’excitais volontairement, souhaitant me charmer, me séduire et tu faisais tout pour ça.
Tu faisais tout pour et tu y arrivais extatique.
Je devais deviner ton visage dans les pénombres de ma chambre à présent.
Je devais sentir ton odeur, reconnaître ton parfum parmi mille, celui que tu laisses sur mon cœur, celui qui est tien, celui qui est ta trace.
Mon corps et mon cœur s’emballaient au fur et à mesure.
Au contact de tes gestes, au contact de tes formes, de tes muscles à présent contractés, de ton cœur palpitant si fort qu’il dressait en moi une musique, un battement.
Il battait de plein bruit et je colla mon oreille pour l’entendre comme tu envahissais mes pensées désormais.
Rien ne comptait plus dans ma vie que tes mots murmurés qui m’épousaient.
RIEN ne comptait plus que ce que tu chantais en mon âme enchantée de toi.
Tu fredonnais notre vie, tu l’inventais en un souffle imaginé, et tu la nommais désir.
Nos cœurs battaient tellement forts que la peur ressemblait à l’amour, que l’amour, que notre amour était notre VIE.
Nous ne pouvions plus laisser quoi que ce soit nous séparer.
De ta bouche tu glissais dans la mienne ta langue douce et sauvage, et j’embrassais ta lumière.
Tu dessinais au plafond un ciel, une galaxie, une voie lactée d’étoiles où nous pouvions nous reposer en paix, où l’ardeur était le signe que nous tombions d’amour.
Je sentais ton être de plus en plus, révélé au grand jour,
et je t’ai aimé.
J’ai appris à te lire, j’ai appris à t’aimer,
J’ai appris toi, je t’ai appris,
j’ai appris qui tu es.
Je ne peux l’oublier.
On n’oublie pas, on avance avec nos souvenirs,
et nos bonheurs.

Notre osmose orgasmique

Le Sam 30 Nov 2013, 15:31  sur Les liaisons sulfureuses, 0 commentaire
Ton approche est cosmique
étoile de nuit, de mer,
tu sais comment faire
notre osmose orgasmique...

Auteur de mon coeur.

Le Ven 29 Nov 2013, 20:36  sur La vie à deux, 0 commentaire
C’est vrai je ne m’attendais pas à toi
je ne m’attendais pas au miracle
je ne m’attendais plus à tomber d’amour pour toi.
Et pourtant un beau JOUR tu es venu avec ta plume sur le dos, comme une robe qui t’enrobe.
Je t’ai trouvé vaillant et courageux, dans ton être que tu portes si bien, je t’ai trouvé drôle et ton imagination a vite pris mon esprit.
Je me laissais glisser entre tes mots, je me sentais devenir tienne appartenant à tes mains d’écrivain.
Tu inventes l’histoire de nos rêves, et tu joues si bien ton rôle, entre drame et comédie.
Le bonheur, c’est quand le drame laisse sa place à notre jouissance.
Tu es le maître de mon cœur en bel entrepreneur.
Tu es le MARI dont j’ai toujours rêvé, et si je te fais à nouveau croire au grand amour c’est tout autant mon cas, sous ton regard.
Tu es beau car ton sourire charmeur est une comète dans mes nuits.
Ce jour je me dis que si je pouvais arrêter le temps je l’aurais arrêté pour nous faire prisonniers de cet instant où l’on s’est aimés.
Je ferai tout pour te garder près de moi, voir ton bonheur, et pour ne jamais nous perdre.
Je n’aurais pas pensé un jour t’aimer autant, et pourtant,
je me vois bien à présent épouser ton corps, dans une vie à deux, où nous serions heureux.
Tu es comme un idéal, l’idéal ACTEUR et AUTEUR de mon cœur.

L'être à lettres

Le Sam 09 Nov 2013, 01:45  sur La vie à deux, 0 commentaire
Ces mots, je voudrais,
j’aurais voulu les faire tiens,
allant de l’avant alités
comme un cœur en son sein.

Je n’ai jamais rencontré la beauté
à croire que je ne l’ai jamais lésée
sinon je l’aurais épousée.

Sein qui aime,
élément-substance ciel
les chiffres sont des lettres
l’être à l’être
l’instant éternel
d’un poème.

Lettres à l’être
lettre à lettre
ouvertes
vers,
ou vertes:
vert comme le bleu de tes yeux
de tes yeux noirs comme la nuit
qui éclaire ma vie.

Que dire de plus

Le Jeu 31 Oct 2013, 20:34  sur Histoires d'amour, 0 commentaire
merci très chère timide aime
Page 2 sur 8 Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante

inlove

Cet utilisateur n'a pas encore rédigé sa présentation. Vous pouvez lui suggerer de le faire.

Tout à propos de inlove

Inscrit le:  21 Oct 2011
Messages:  115 [2.59% du total / 0.05 messages par jour]
Emploi:   
Rang:  Rivière de charme
Rivière de charme

Activité

Forums Activité % Forum % total
Citations 21 sur 609 3.45 % 18.26 %
La déclaration d'amour 19 sur 132 14.39 % 16.52 %
L'amour en vrac 17 sur 813 2.09 % 14.78 %
Histoires d'amour 16 sur 320 5 % 13.91 %
Mille choses 10 sur 726 1.38 % 8.7 %
Parler d'amour 7 sur 415 1.69 % 6.09 %
La première fois 6 sur 94 6.38 % 5.22 %
La vie à deux 5 sur 185 2.7 % 4.35 %
Les liaisons sulfureuses 4 sur 274 1.46 % 3.48 %
Articles 3 sur 36 8.33 % 2.61 %
Amour internet 2 sur 128 1.56 % 1.74 %
Un monde parfait 1 sur 247 0.4 % 0.87 %
La séduction 1 sur 210 0.48 % 0.87 %
Annonces 1 sur 41 2.44 % 0.87 %

Partagez, si vous aimez

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017, 15:20
  • Nos membres ont écrit un total de 4435 textes
    Nous avons 1232 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Maria1996
  • Il y a en tout 19 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 19 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs enregistrés : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite