Narcisse...

Le Lun 09 Mai 2011, 10:57  sur La séduction, 0 commentaire
Il était jeune, il était beau
le jour où il s’est vu dans l’eau
Pour lui la plus belle des images
Et de s’aimer son seul adage

Chaque jour il se contemplait
Pourvu que le plan d’eau fut calme
Et fasciné il s’y penchait
Tombé, noyé : paix à son âme

Les libellules, insectes ailés
De belles couleurs, habillés
Survolent les plans d’eau et mares
Rencontres amoureuses assez rares

La femelle couleur terne et grise
Des couleurs du mâle se grise
Mais lui dans l’eau, c’est ‘lui’ qu’il voit
Ce qu’il cherchait ! à ce qu’il croit…

En s’y posant l’eau est troublée
Grenouilles et carpes peuvent le gober
Expérience chèrement payée
Par son image trop concerné !

Jan

Journée de la femme...

Le Lun 08 Mars 2010, 17:59  sur La vie à deux, 0 commentaire

La journée de la Femme est un jour important
Et il faut le prouver pour Elles, en se battant
Pour que de par le monde enfin on les respecte
Qu’on ne les brime plus d’une façon abjecte

Trop d’hommes emploient la force espérant dominer
A ce qu’ils croient du moins, n’en étant plus aimés
Dans notre société trop de femmes battues
Amenant à la mort celles qui se sont tues

Valables en tous domaines, et elles l’ont prouvé
Supérieures parfois, ce n’est plus contesté
Pourtant l’égalité aux tâches du ménage
Pas toujours appliqué n’est qu’un vain adage…

Femmes que l’on aime d’abord comme Mamans
Vous qui savez faire le bonheur d’un amant
Mais ensuite enfanter : pivots de la Famille
Ne les querellons plus pour de simples broutilles !

J.R...

D'elle à lui...

Le Lun 01 Mars 2010, 15:35  sur Amour internet, 0 commentaire


Plaisir toujours en moi, je n’en ai pas l’oubli
Après nos apartés, chaque fois reparti
Pour aller rejoindre celle qui est ta femme
Mère de tes enfants, même si plus de flamme

C’était l’enchantement quand nous nous retrouvions
Pour un instant trop court et un embrasement
A tous autres fermée, pour toi épanouie
De notre nirvana je fus longtemps ravie

Je le savais déjà, tu n’avais pas menti :
« Ma famille avant tout, et c’est pour mes petits
Je ne veux surtout pas perturber leurs études… »
De cet amour total nous restions aux préludes

Je me croyais ‘froide’, de toi j’ai tout appris
Désormais toute à toi, je l’avais bien compris
Dés lors ont commencé tous ces moments d’attente
Pour moi très agités de fièvre récurrente

Le temps passait si vite, moi aussi je voulais
Avoir une famille, des enfants à aimer
Je t’en avais parlé, par toi encouragée
Ce fut sans mariage, par un ‘ami’ aimée

Je crois l’avoir chéri, de toi différemment
Mais punition divine, je n’ai pas eu d’enfant
Ça ne lui manquait pas ; je m’y suis résignée
Les années écoulées : pour moi pas de lignée !

Vilaine maladie, il fut longtemps soigné
Je ne pensais qu’à lui. Dieu peut en témoigner
Il ne pouvait guérir ; avec la peur au ventre
De ces jours de malheur, il était bien le centre… »

Quand à nouveau bien seule, à toi seul je pouvais
Parler de mes souffrances, et seul tu comprenais
Torturée de chagrin, ce fut sur ton épaule
Que j’ai pu m’épancher : tu as repris ton rôle

Mais tu as bien compris qu’il y avait danger
Avec mon gros chagrin comment me résister
De nouveau Pygmalion, années non oubliées
Retrouvant nos élans, passion multipliée

Et rares sont les jours sans être réunis
Retrouvant chaque fois notre ancien Paradis
Le temps passe à nouveau, l’habitude est reprise
Tu es toujours marié, je suis toujours éprise…

J.R...

Toi...moi...

Le Ven 15 Mai 2009, 14:55  sur Amour internet, 0 commentaire
Ce fut sur Internet que nous nous sommes connus
Je n’étais qu’amical et c’est ce qui t’a plu
Des échanges journaliers, une confiance instaurée
Les mots devenant tendres, l’amitié dépassée

Je te vois en photo, ça devient du délire :
Sourire malicieux, visage et jolis yeux
Un tel rayonnement qui fait penser aux cieux
A toi, toujours à toi, ce que chante ma lyre

Jour après jour tu es ma belle amoureuse
Une réalité que je ne connais pas !
Pourtant tu es si proche et je sais tout de toi
Une si belle osmose en devient fabuleuse

Pensées vagabondes, valse de tous les doigts
Ce que tu m’as écrit flotte toujours en moi
Instants privilégiés dans le jour qui s’écoule
Quand chacun tour à tour sur son clavier roucoule

Sous le regard des Anges et leur complicité
Les e-mails s’échangent dans la félicité
Purs moments de grâce et de mansuétude
Panacée de la vie et ses vicissitudes…

J.R...

Ses fesses...

Le Lun 20 Avril 2009, 16:25  sur Les liaisons sulfureuses, 0 commentaire
Elles sont si rondes, elles sont si belles
Un côté pile appétissant
Et chaque fois j’ai envie d’elle
Présentées si impunément

Devinez en quelle posture
J’aime à la voir s’installer
La ligne de son dos est si pure
Je commence par l’admirer

Puis à mon tour je m’accroupis
Ma bouche arrive sur sa nuque
Comme je ne suis pas eunuque
On s’emboîte : le Paradis !

Nous devenons bête à deux dos
Des va et vient en staccato
Font qu’elle frémit et qu’elle soupire
Bonheur total quand ça empire !

Elle dit : ça dure mais ça me plaît
Et dans les draps où j’ai le nez
Bien que prise comme une bête
J’ai tant plaisir que je m’y prête !

Jan

Après l'amour...

Le Ven 03 Avril 2009, 16:18  sur Les liaisons sulfureuses, 0 commentaire
Tout le jour au jardin tu as humé les fleurs

Et coupé la plus belle ouverte comme ton cœur

Tu as rêvé de lui qui se glisse dans l’ombre

Te rejoint dans la nuit pourvu qu’elle soit sombre



Tout comme cette fleur trop lourde qui défaille

Tu t’es abandonnée quand j’ai ployé ta taille

J’ai enlevé ta robe aux larges plis flottants

Tout le reste a suivi sous mes doigts caressants



Dans l’ombre de l’alcôve incliné sur tes yeux

Où je lis ton amour et mon désir s’enflamme

Je veux te posséder et t’emmener aux cieux

Dans une communion des corps, des cœurs, de l’âme



Il ne reste au matin que jolis draps froissés

Et toi qui rêve encore : corps à corps embrasés

Qu’importe ta journée, ce qu’il te faudra dire

Ce qu’il te faudra faire et supporter le pire…



Jan

Lumière et au delà...

Le Jeu 19 Mars 2009, 11:46  sur Histoires d'amour, 0 commentaire
On l’avait opéré, rien que de très banal
Mais ayant trop couru et fatigue installée
La baisse de tension, en chute signalée
On a dû arrêter car c’eut été fatal…

Mais lui n’en savait rien, univers fantomal
Impression de voguer en pleine voie lactée
Vers une belle lumière son image aspirée
C’est alors qu’il l’a vue un plaisir optimal

Elle lui tendait les bras tout comme au temps jadis
Quand il la retrouvait après une longue absence
Il en fut convaincu : c’était le paradis !

Mais sa voix mélodieuse lui murmurait déjà :
Pas encore, mon Chéri ! mais nous sommes tous là
Puis elle s’est éloignée en pleine évanescence…

Jan

Lumière et au delà...

Le Jeu 19 Mars 2009, 11:46  sur Histoires d'amour, 0 commentaire
On l’avait opéré, rien que de très banal
Mais ayant trop couru et fatigue installée
La baisse de tension, en chute signalée
On a du arrêter car c’eut été fatal…

Mais lui n’en savait rien, univers fantomal
Impression de voguer en pleine voie lactée
Vers une belle lumière son image aspirée
C’est alors qu’il l’a vue un plaisir optimal

Elle lui tendait les bras Tout comme au temps jadis
Quand il la retrouvait après une longue absence
Il en fut convaincu : c’était le paradis !

Mais sa voix mélodieuse lui murmurait déjà :
Pas encore, mon Chéri ! mais nous sommes tous là
Puis elle s’est éloignée en pleine évanescence…

Jan

Ils s'aimaient tant ...

Le Ven 02 Jan 2009, 12:20  sur La vie à deux, 0 commentaire
Citation:



C’était un beau matin, ils venaient d’arriver

Hier, en pleine soirée, ils l’avaient décidé

Paysage idéal ; tous deux la même idée

Pour un bonheur total, c’était la panacée


Tout d’abord Internet : discussions, amitié

Échanges sur un site et virtualité

Chaque jour attendu de l’autre un long message

D’une osmose amoureuse le plus doux des présages



Ils se sont concertés, Ils se sont rencontrés

En ce lieu de vacances dont ils avaient rêvé

C’est pas du tout gênés que dans cette montée

Main dans la main, heureux, leurs deux vies furent liées



Depuis c’est le mélange, virtuel et réel,

Une consécration sans passer par l’autel

Sans jamais oublier que la montagne est belle

Surtout montée à deux, l’Amour donnant des ailes…



Jan

Les amours...

Le Mer 31 Déc 2008, 18:14  sur Histoires d'amour, 0 commentaire
Les amours qui naissent sont des boutons de rose
Qui, comme des caresses, sur le cœur se posent.
Je les garde en moi, je ferme les yeux,
Flotte au dessus de moi un voile merveilleux.


L’amour ? Ne pas confondre, au delà des passions
Au delà du désir, il y a la raison :
La morale de la vie freine un peu les envies
La passion, elle, consume avec ses fantaisies !

Mais, pour ne pas blesser et aussi protéger,
Sa famille, ses enfants, ceux qu’on ne peut laisser,
Alors, les amours volées deviennent délétères
Mais sont-elles des amours ou passions éphémères ?

Les amours ? C’est si vaste ! Bien plus que l’amitié,
Ils remplissent les cœurs, ne sont pas limités
Et s’ils comblent les corps, ils grandissent les âmes :
Dès que je pense à elle, tout mon ego s’enflamme !


En effeuillant la rose on garde le parfum.
On voudrait qu’elle s’ouvre ; c’est le vœu de chacun !
S’il y a restrictions, la bouche devient amère
Aux yeux du souvenir ne reste qu’ombre chère.


A ces larmes qui coulent aux yeux du souvenir
Je ne sais que répondre qu’il n’y a plus d’avenir,
Et que pour l’amour vrai - le plus beau des spectacles -
Pour deux êtres qui s’aiment il faut un pur miracle ...

Jan

La balançoire

Le Mer 31 Déc 2008, 15:28  sur La première fois, 0 commentaire
Chère Dolce,

Il est difficile de compresser et surtout poétiser
cette triste histoire... réelle hélas ! et une belle jeune femme "marquée au fer rouge" comme tu l’as extrapolé.
Hélas ! encore, le ’bourreau’ (ô tempora ô mores)
n’ayant pas été dénoncé a dû continuer à jouer
les père noble auprès de ses trois enfants...
Il n’en est plus de même actuellement,
et souhaitons plus jamais ça en 2009...
Souhaits de bonne et heureuse année à tous

Jan

La balançoire...

Le Lun 24 Nov 2008, 12:03  sur La première fois, 0 commentaire
Il n’était pas gai ce Pays
En vacances chez sa Mamy
Quand celle-ci allait au village
Elle était seule cette enfant sage

Balançoire, petite tenue
A la fois belle et ingénue
Sans la conscience de sa beauté
Ni ce que l’élan révélait…

Et le voisin elle troublait
De son tracteur il l’observait
Ne voyant rien, toute à ses rêves

Il s’approcha, la lutte fut brève

Elle cria, mais il l’entraîna
Derrière la meule il la coucha
Main sur la bouche il la fit taire
Paralysée, elle laissa faire…

Devant ses larmes, lui, affolé
Pensait aux siens, les oubliés
Sans la plaindre, il l’a menacée :
La vie sauve ou être tuée…


Grand mal au ventre et grande peur
Elle s’est fermée sur son malheur
Longtemps après toujours marquée
Devant l’Amour est atterrée…


Moralité :

N’envoyez pas à une Mère-Grand
Un joli Chaperon-enfant
Le ‘loup’ rôde dans la campagne
Avec ses instincts et sa hargne…

J.R. Garou

Tenir ta main...

Le Mer 18 Juin 2008, 11:06  sur La déclaration d'amour, 0 commentaire
C’est mon passé qui me domine
Quand je marche par tous temps
Je voudrais oublier ces ruines
Traversées par tous les vents …

Ma main voudrait tenir ta main
Pour flâner seuls par les chemins
O qu’alors serait belle la vie
Celle dont nous avons envie

Je voudrais voir en tes yeux,
Toute la lumière des cieux.
Et pour rythmer notre harmonie,
Faire naître tes sourires à l’envie.

Si je sentais battre ton cœur,
J’oublierais toutes mes peurs,
Retrouver les plus belles images,
Qui ne seraient plus des mirages.

Ma main a besoin de ta main,
Pour retrouver le chemin
De la plus belle harmonie
"Corps et âmes" à l’envie...


Jan

Ma belle endormie...

Le Dim 01 Juin 2008, 18:46  sur Histoires d'amour, 0 commentaire
Je te contemple ma belle endormie
Tu es dans les bras de Morphée, partie
Une pose qui te creuse les reins
Et qui écrase un peu trop tes ‘tétins’

Reviennent les images de la nuit
Ces heures où avons pris notre déduit
Puis lovée contre moi et alanguie
Tu reparlais des malheurs de ta vie

Je sais à quel point tu en es marquée
Cet oncle qui ne t’a pas respectée
Puis l’étudiant qui ne savait t’aimer
Ralph ton professeur, toujours occupé

Un jour de vacances, une croisière d’été
A Porquerolles nous nous sommes aimés
D’une belle brune tu es le sosie
Vingt ans après : surprises de la vie !

J’avais mis le mot : fin, sur ce miracle
Mais nous revoir, tu t’en es fait l’oracle
Poste restante, ensuite ordinateur
Et maintenant tous ces jours de bonheur

Je me sens si seul, bien qu’accompagné
Tu t’es libérée ; tu as ton métier
Ta société te rend indépendante
Mais de ces vacances tu en fus mendiante

Tu dors ! moi sur l’océan des âges
Si loin de toi, immense décalage
Un jour viendra où tu me quitteras
Une vie de couple normale tu voudras…

J.R. Garou

Noir c'est noir

Le Sam 03 Mai 2008, 14:50  sur Mille choses, 0 commentaire
Nuit noire, lumière vacillante
Peur viscérale qui me hante
Déformée la réalité
Et toutes les peurs augmentées

Est-ce un vampire qui m’a frôlé
Dracula qui s’est échappé
Où une chouette envolée ?
Appréhensions déjà calmées

Aussi je me prend à rêver
Dés lors mon ciel s’est éclairé
Mon âme aussi est emportée
Vers de hautes sphères étoilées

Si loin les voyages en forêt
Pour aller placer des collets
Avec Papa dans ma jeunesse
Moqueur pour mon peu de hardiesse

Finies, les ombres sur les murs
Voyages du soir pas très sûrs
Vers ma chambre avec une bougie
Cœur en chamade, vraie folie

Le bateau tangue dans le noir
Horizon impossible à voir
Le pinceau lumineux du phare
A une distance dont l’œil s’effare

Plus tard, nuit noire dans le djebel
Flamme courte du fusil Lebel
Il faut continuer la marche
Sous un ciel fermé comme une arche

Le noir oubli qui doit venir
Dans un délai qu’il faut tenir
On n’en peut deviner la date
Un final que personne ne rate !

J.R...
Page 1 sur 2 Aller à la page 1, 2  Suivante

j.r.garou

lecture-écriture

Tout à propos de j.r.garou

Inscrit le:  24 Avril 2008
Messages:  17 [0.38% du total / 0.00 messages par jour]
Emploi:  retraité
Rang:  Petite chose délicate

Activité

Forums Activité % Forum % total
Histoires d'amour 5 sur 320 1.56 % 29.41 %
Les liaisons sulfureuses 3 sur 274 1.09 % 17.65 %
La première fois 2 sur 94 2.13 % 11.76 %
Amour internet 2 sur 128 1.56 % 11.76 %
La vie à deux 2 sur 185 1.08 % 11.76 %
Mille choses 1 sur 726 0.14 % 5.88 %
La séduction 1 sur 210 0.48 % 5.88 %
La déclaration d'amour 1 sur 132 0.76 % 5.88 %

Partagez, si vous aimez

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017, 07:54
  • Nos membres ont écrit un total de 4435 textes
    Nous avons 1232 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Maria1996
  • Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 11 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs enregistrés : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite