Ce qu'il aurait fallu savoir ...

Le Mer 10 Mars 2010, 21:31  sur Edito, 0 commentaire
Ce qu’il aurait fallu savoir, avant d’en arriver là, n’aurait finalement servi à rien.

Tu es là, moi aussi. Allez, au lit.

Un bon saint...

Le Dim 31 Jan 2010, 19:44  sur Edito, 0 commentaire
Finie la fête de beaux nénés, il est bientôt l’heure de voir ce que les seins valent en teint. Aucun jeu de maux ce jour-ci il ne faudra faire, pas plus que de jeux de mot laids, avec des gens bêtes.

Je préconise plutôt les jeux de mollets, avec des jambettes ! Et vos cris, mesdames, vos soupirs de plaisir dans cette nuit aux cloisons de papier.

Par une pluvieuse nuit d'hiver

Le Dim 03 Jan 2010, 20:43  sur L’amour fantastique , 0 commentaire
Lorsque je rencontrai Cornelia pour la première fois, il pleuvait. Et j’avais froid. J’avais froid sous mon grand manteau, bien que je ne voulus rien en laisser paraître.
- Bonsoir, vous êtes Philémon ?!
Elle aussi semblait transie. Mais son manteau est bien plus court que le mien, me dis-je in peto. Sceptique dès le début par l’opportunité de cette rencontre, je le demeurai, comme un vieux con blasé, avec cette pensée acerbe. Un vieux con, grelotant dans un manteau mal taillé, sur une place de l’Opéra dont le faste ne l’émerveillait plus depuis bien longtemps. Je répondis en claquant des dents malgré moi.
- C’est moi...Et, vous, vous êtes ?
Elle ne répondit pas immédiatement. Ces yeux verts, ronds comme des billes, me firent l’effet de deux radars perçant la pluie et mon âme en un instant. Un peu comme si sa réponse allait être conditionnée par ce qu’elle semblait chercher dans l’abîme de mon regard blasé.
- Moi, je suis Cornelia. Et oui, je suis nue sous mon manteau, ainsi que vous l’aviez souhaité. Et à vrai dire je me demande pourquoi je me pèle les miches pour vous devant cet opéra de mes deux.
Son regard me sortit de la torpeur où j’avais sombré. Ses yeux avaient cessé de me scruter et dardaient d’une fureur sortie tout droit des abîmes.
- Excusez-moi, je crains de ne pas comprendre. Je ne vous ai jamais demandé de venir. Et encore moins nue sous votre manteau, répondis-je interloqué, sincère et à vrai dire embarrassé au point d’en perdre ma superbe.
Elle ne répondit pas tout de suite. Elle me réexamina le temps d’un simple regard, puis fit demi tour dans un volte face aussi léger qu’imprévu.
Le temps de réagir, elle s’engouffrait dans l’entrée du métro, laissant sur les marches l’image de sa silhouette chaloupée.
- Attendez ! m’écriai-je.
Je me surpris à courir vers cette personne inattendue, me débrouillant tant bien que mal avec ces marches, cette rampe, mon foutu manteau trop long et mes dents qui claquaient. Je voulais la rejoindre, lui demander. Commencer. Recommencer. Recommencer à désirer, en somme. Enfin... je crois.
Lorsque je poussais enfin les portes battantes du métro presqu’en trébuchant, cherchant du regard cette Cornelia qui ne devait pas être bien loin dans le carrefour déserté, je ne la vis pas.

Baissant les yeux, je butai sur son manteau.

Cet hiver.

Le Mar 29 Déc 2009, 20:37  sur Edito, 0 commentaire
Quelques flocons d’amour tombent par la fenêtre. J’étais ton bonhomme de neige et toi ma mère Noël. Comme l’hiver fut doux cette année.

Avis à la description

Le Mer 25 Nov 2009, 20:27  sur Edito, 0 commentaire
Eh bien, pour des écrivains en herbe, beaucoup ne tentent pas le premier exercice de la description sur le profil. Ne parlons pas de l’avatar, bandes de petit(e)s flemmard(e)s, dont quasiment tous et toutes laissent le hasard faire.

Allez, à vos plumes.

Pas cool du tout

Le Dim 15 Nov 2009, 20:04  sur Edito, 0 commentaire
Je viens de nettoyer le site de tous les textes de deux membres qui n’ont rien trouvé de mieux que de saccager tous leurs textes en remplaçant les titres et leurs contenus par des "...". Vraiment triste. De grâce ne soyez pas égoïste quand vous partez du site et laissez d’autres internautes se régaler de vos beaux mots.

Réflexion sur l'amour.

Le Dim 27 Sep 2009, 11:15  sur Edito, 0 commentaire
Aimer ou désirer ? Vibrer ou ronronner ? Le rêver sans le vivre, le chercher sans relâche, l’écrire, le chanter ou le taire. Et quel drôle de sentiment finalement, celui qui nous entraîne d’espoirs en désillusions.

Draguer dans le métro, le rer ou le train.

Le Mar 11 Août 2009, 20:11  sur Le grimoire d'amour, 0 commentaire
Histoires vécues, conseils de pro, fantasmes, racontez-nous comment vous abordez une femme - ou un homme - qui vous plaît dans le métro, le RER ou le train. Et plus, si affinités.

Dans la lignée de Rendre une femme amoureuse, qui n’est, finalement, qu’une recette risible, j’en appelle à vos témoignages et conseils où votre imagination sur le sujet de la rencontre en transport en commun.

Lettre d'été

Le Mar 23 Juin 2009, 20:32  sur Edito, 0 commentaire
Je vous propose lors de vos vacances d’été, de prendre un moment - au café, à la plage, dans un champ, n’importe où - pour laisser votre plume tracer quelques lignes que vous posterez à votre retour. Tout est permis, même si c’est chaud.

Souvenirs

Le Mer 27 Mai 2009, 21:21  sur Edito, 0 commentaire
Je ne me souviens plus très bien de nos rires... Mais de nos plus beaux moments de silence, je garde encore le goût de ta peau.

Le prince charmant

Le Jeu 16 Avril 2009, 20:21  sur Citations, 0 commentaire
Bon d’accord, je ne suis pas une fille. Ceci étant acquis, il ne faudra pas s’étonner si mes propos sont décalés par rapport au sujet qui nous préoccupe, enfin qui vous préoccupe, vous, les princesses, à savoir, Le Prince Charmant. Ou plutôt : quand est-ce que ce mufle va enfin se décider à venir frapper à votre porte, et qui, quand cette dernière s’ouvrira, se jettera sur ce qui est derrière, vous, en l’occurrence ? Il n’est donc pas question d’ouvrir la princesse... Et pourtant, quand on y pense, si je dois ouvrir quelque chose, ben une porte, c’est pas ça qui me botte. Mais bon, je ne suis qu’un PetitPrince.

Revenons à nos moutons, la princesse attend. Un prince. Charmant si possible, présent ce serait déjà bien. Le dernier prince, il est parti et ce n’était pas tant un prince que ça. Et sous ses airs un peu charmeurs, il n’était pas vraiment charmant non plus, tout juste aimant, enfin, quand il le voulait bien. Et quand il est parti, la porte, il l’a claquée. Si on ouvre une porte comme on imagine qu’une princesse s’ouvre, on ne ferme pas toujours une porte comme il conviendrait de fermer une princesse ...

Revenons encore à nos moutons que notre princesse compte peut-être maintenant sur sa couche endormie. Pas la couche, la princesse, question de grammaire. Le verbe, parlons-en, car de la porte, c’est souvent lui la clé. (hummm, on se comprend, hein !) "Belle demoiselle, d’émoi vos yeux me font pâlir, et de de ma passion je veux vous entretenir. Non ne rougissez pas, ou plutôt si, rougissez. Je ne sais plus ce que je dis, c’est vous ça." Patati, patata, et patatras, on se retrouve dans les draps, de sales draps (hummm, on se comprend toujours, hein ?!). Ah, le verbe, ca sert à conjuguer les draps.

Plus aucun mouton, la Princesse s’est endormie, elle rêve peut-être d’attendre encore, le charme d’un homme aux allures de prince qui bricolerait ses impossibles serrures (tiens, j’ai un roi qui pourrait coller), derrière lesquelles elle ne demande qu’à s’ouvrir.

Peut-être que parler pour ne rien dire, c’est aussi utile que d’attendre derrière un porte, pour s’ouvrir.

T'écrire

Le Jeu 09 Avril 2009, 18:46  sur Edito, 0 commentaire
Il me restait un peu d’encre, une plume, et plein de choses à te dire.

Pourquoi avoir tant attendu ?

Ma petite entreprise

Le Lun 02 Fév 2009, 20:09  sur Edito, 0 commentaire
Ma petite entreprise connaît pas la crise ! Ah, les sous, les sous ! Ce sont trop souvent eux qui font que l’amour prend le dessous. Les sous, c’est sûr, c’est ce qui rend le plaisir - facile - moins dur à atteindre. Les sous, c’est comme les jolis dessous, quand il y en a, c’est beaucoup plus doux, incroyablement plus fou...

A vos dessous.

Toi et moi.

Le Dim 04 Jan 2009, 21:01  sur La vie à deux, 0 commentaire
A deux, on est un de plus
Quand tout seul, on voudrait bien être un de trop
Mais tout seul, il manque une moitié
Or à deux on ne vit qu’à moitié
Plein d’autres sont à deux
Mais seuls ces deux là ne font qu’un
Toi et moi.

Haïku du matin

Le Dim 04 Jan 2009, 20:49  sur Parler d'amour, 0 commentaire
Le matin naissant
Aime les amants endormis
Sur leurs draps froissés
Page 2 sur 25 Aller à la page Précédente  1, 2, 3, ... 23, 24, 25  Suivante

PetitPrince

Cet utilisateur n'a pas encore rédigé sa présentation. Vous pouvez lui suggerer de le faire.

Tout à propos de PetitPrince

Inscrit le:  11 Oct 2003
Messages:  365 [8.23% du total / 0.07 messages par jour]
Emploi:  Consultant
Rang:  Administrateur
Administrateur

Activité

Forums Activité % Forum % total
Edito 88 sur 88 100 % 24.11 %
Citations 59 sur 609 9.69 % 16.16 %
L'amour en vrac 38 sur 813 4.67 % 10.41 %
La séduction 24 sur 210 11.43 % 6.58 %
Un monde parfait 22 sur 247 8.91 % 6.03 %
Les liaisons sulfureuses 20 sur 276 7.25 % 5.48 %
Le grimoire d'amour 20 sur 67 29.85 % 5.48 %
Parler d'amour 17 sur 415 4.1 % 4.66 %
La vie à deux 12 sur 185 6.49 % 3.29 %
Articles 11 sur 36 30.56 % 3.01 %
Exercices de style 10 sur 22 45.45 % 2.74 %
Histoires d'amour 9 sur 320 2.81 % 2.47 %
La première fois 8 sur 94 8.51 % 2.19 %
Messages d'accueil 7 sur 9 77.78 % 1.92 %
Amour internet 7 sur 128 5.47 % 1.92 %
Mille choses 6 sur 726 0.83 % 1.64 %
Textes à jalons 3 sur 3 100 % 0.82 %
Parutions 2 sur 2 100 % 0.55 %
Annonces 1 sur 41 2.44 % 0.27 %
L’amour fantastique 1 sur 14 7.14 % 0.27 %

Partagez, si vous aimez

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Ven 20 Juil 2018, 03:30
  • Nos membres ont écrit un total de 4437 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est brancher
  • Il y a en tout 21 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 20 Invités et 1 Bot   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs enregistrés : Aucun
    Bots : MSN
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite