Le facteur.

Le Lun 06 Août 2007, 11:43  sur Mille choses, 0 commentaire
Le facteur.

Notre facteur, c’est le plus gentil des facteurs.
Toujours à l’heure, ou presque, je l’entends venir car il n’oublie pas
de faire résonner sa sonnette après le grand virage pour que je puisse
aller à sa rencontre. C’est un code secret entre nous deux, sauf qu’un jour,
il m’a dit qu’il faisait la même chose dès qu’il y avait des enfants.
Si vous voulez suivre notre facteur, écoutez sa sonnette, il sera là.
Il est très gentil car il présente toujours les lettres agréables en premier
et cache en dessous les factures. Il dit qu’il n’aime pas distribuer les factures.
Parfois, quand j’ai une lettre pour mon copain Philippe qui habite en haut de la côte,
il le lui remet sans le timbre. C’est un autre secret entre nous. Il ne faut pas le répéter.
Alors, pour le remercier je lui donne des pommes et des poires du jardin, parfois des radis,
des carottes et il met tout çà dans ses grandes sacoches.
Ce qu’il aime le plus, c’est quand je cueille des fleurs sur les talus et que je les dépose
aux endroits convenus sur le bord de son chemin. Il les ramène à sa femme qui est très
contente et comprend son retard pour les ramasser toutes.
En fait, le facteur est avec mon père en train de boire un p’tit coup !
Dame, après toutes les côtes, il faut bien un petit remontant.
Le chef de notre facteur n’a jamais fait le parcours en vélo et il ne peut pas s’en rendre compte.
La semaine dernière, mon père voulait donner un chaton à la voisine qui habite deux côtes
plus loin. Hé bien, c’est notre facteur qui l’a pris dans les sacoches de son vélo.
Quand je vous disais que notre facteur, c’est le plus gentil des facteurs !
Un jour, je lui ai dit que j’étais toujours heureux de le voir mais que j’étais quand même triste
parce que je ne recevais jamais de lettres.
Le lendemain, il brandissait une carte postale en ne tenant son guidon d’une seule main !
Une carte postale pour toi, une carte postale pour toi !...
Fébrile, je regardais l’objet de tous mes désirs : c’était mon facteur qui m’avait écrit !
Avec un timbre, s’il vous plaît, et oblitéré par lui-même, sûrement !
Ce jour là, je décidais que je serai toujours fidèle à mon facteur.
Et, cette promesse-là, je l’ai toujours tenue.
Hélas, un jour, le facteur est venu sans son vélo mais une 2CV.
Il était très gêné, sans savoir s’il devait être fier ou pas.
Il n’y avait plus de sonnette mais un klaxon. Pourquoi faire ?
Sa tournée avait plus que doublé et il se rendait bien compte que s’il voulait
être à l’heure à la fin de la tournée, c’est tout juste s’il avait le temps de sortir
de sa 2CV pour mettre les lettres dans la boîte. Parce que nous, nous étions obligés
d’avoir une boîte, alors qu’avant, le facteur rentrait toujours dans la cuisine,
sans son vélo, mais parfois on se demandait si le vélo n’allait pas rentrer tout seul.
Pour les pommes, les poires, les radis et les carottes, c’était plus pratique, mais encore
fallait-il qu’il ait le temps de s’arrêter. Mon père n’était pas très content de perdre
une occasion de boire un p’tit coup.
Nous avons toujours notre facteur, mais nous ne nous faisons plus qu’un petit signe
par-dessus la haie.
Notre facteur à vélo, fait partie de la grande chaîne des hommes qui relient les hommes.
Beaucoup mieux encore que les agents de l’EDF qui sont obligés de monter sur leur poteaux
pour le dire. Notre facteur, il descend juste de son vélo et on cause.
Et savez-vous de quoi on cause avec mon facteur à vélo ? Du tour de France, pardi !
Il le fait plusieurs fois, son Tour de France, avec sa tournée en vélo.
Et les côtes, il connaît !
Facteur, c’est le meilleur entraînement pour le Tour de France.
Tandis qu’en 2CV, çà ne joue pas !

Fainéant !

Le Jeu 02 Août 2007, 19:10  sur Mille choses, 0 commentaire
Fainéant !

Le rêve ! Le pied ! Byzance !
Faire le néant, c’est le rêve, mais c’est toujours faire.
Quand donc pourrai-je m’arrêter ?
Ce néant que l’on me dit de faire, m’obsède.
Fais néant, me dit-on constamment !
C’est sur la plage que l’on reconnaît le fainéant qui ronfle.
Et moi, je ne ronfle pas. Pourtant, c’est moi le fainéant.
Un jour, on me traitera de : "faislevidesidéral".
Etre dans le néant doit être reposant.
Plus personne pour me traiter de fainéant.
Et vous, cet été, sur la plage, qu’allez-vous faire ?

Ceci est une très belle conclusion.

Le Mar 31 Juil 2007, 17:23  sur Citations, 0 commentaire
Ceci est une très belle conclusion.
Merci.

Oui, çà c'est bien vrai...

Le Dim 29 Juil 2007, 10:53  sur Citations, 0 commentaire
Oui, çà c’est bien vrai, comme dirait la mère Denis !
Je découvre le site et je me suis amusé d’y voir
des messages sur ce sujet. Il ne m’en fallait pas plus
pour m’essayer sur le site.
Certains me voient "macho" et comme tous les "machos",
je suis un tendre.
Alors, d’accord pour les âmes tendres.
Restons tendres, mais que les femmes n’en profitent pas
pour tout gagner pendant ce temps !
Cordialement.

Ah si vous pouviez dire à Ying de rester Ying...

Le Sam 28 Juil 2007, 22:47  sur Citations, 0 commentaire
Ah si vous pouviez dire à Ying de rester Ying,
le Yang que je suis serait très satisfait.
Actuellement Ying veut dire en français :
"Mante religieuse". C’est cruel.
Il me semble avoir eu le soutien de mon camarade
d’épreuve, Loyd.
Ying a bien changé, tandis que Yang est resté fidèle
à lui-même.
Ying qui roule n’amasse plus mousse.
Pourtant la vie serait belle à jouer Ying/Yang sur la mousse.
Pouvez-vous dire à Ying de rester Ying ?

Vous êtes bien brave de me répondre.

Le Lun 23 Juil 2007, 12:54  sur Citations, 0 commentaire
Vous êtes bien brave de me répondre.
En fait, je ne suis point machiste (que serait
un machiste sans les femmes ?) mais un chroniqueur
un brin provocateur.
Je découvre le site et quand j’ai vu un dossier
sur le sujet, je n’ai pas m’empêcher de m’y joindre.
Ceci étant, il faut constater que 80% des divorces sont
le fait des femmes et qu’elles obtiennent tout et toujours.
Nous ne rencontrons que trop d’agressivité à un endroit
qui devrait être celui de la découverte.
Ce que femme veut est obligatoire et ce que l’homme veut
est facultatif. Les femmes ont du mourron à se faire
car elles obtiennent de plus en plus le célibat.

Votre vision des femmes est rassurante et me convient
très bien. Seulement voilà, j’ai donné et je ne vois plus les
femmes sous la même vision.
Ma parité pour les hommes était politesse pour indiquer qu’elle
voulait dire la parité pour les femmes.
Seulement, voilà, faut-il une parité ?

Merci pour vos paroles apaisantes.
Cordialement.

Pourquoi tant de concurence ?

Le Lun 23 Juil 2007, 11:27  sur Citations, 0 commentaire
Pourquoi tant de concurence ?
Pourquoi tant d’exigences des femmes sur les hommes ?
Pourquoi la parité pour les hommes fait-elle peur ?

Que seraient les femmes sans les hommes ?

Le Dim 22 Juil 2007, 17:10  sur Citations, 0 commentaire
Que seraient les femmes sans les hommes ?
Pourquoi toujours vouloir être au centre de tout, exiger tout bien plus que les hommes ?
La parité pour les hommes semble effrayer les femmes.
Pourtant nous sommes obligés d’y arriver !

Enfin la parité pour les hommes !

Le Dim 22 Juil 2007, 15:26  sur Citations, 0 commentaire
Enfin la parité…pour les hommes !

Mon ami de 30 ans et de 30 ans mon aîné, me répondit sans ambages
à ma question : qu’est-ce ce qui a le plus changé pour vous ? : "les femmes" !
Elles sont devenues impossibles !
Elles veulent le beurre, l’argent du beurre et les enfants du crémier.
Elles amassent tout, se chargent comme un baudet et ne veulent rien partager.
Elles sont en conquête de pouvoir et considèrent l’homme comme un rival nécessaire.
Le travail de la femme est devenu une assurance divorce.
Elles raisonnent en groupe, en caste et nul n’ose s’aventurer à les contredire.
Elles sont femmes et doivent donc tout savoir mieux que quiconque puisque affublées
de la fameuse "intuition féminine" et de "l’instinct maternel" qui nous font bien rigoler.
Tous les psychologues savent bien qu’il s’agit d’une pure invention sociale, mais rien n’y fait,
c’est leur credo, leur confiteor.
Essayez de les soulager en prenant en charge les courses, la cuisine, les enfants, le ménage…
Il ne se passera pas 1 mois avant quelles ne reprennent leurs prérogatives car ce sera
mieux fait par elles. Il s’agit du syndrome des avantages acquis avec celui très caractéristique :
le droit de se plaindre parce que je fais tout dans cette maison.
Apporte-moi un statut, de la sécurité et ton argent, je ferais le reste qui s’appelle : tout décider.
Essayez d’entrer dans la parité homme quant aux emplois dits féminins : secrétaire, sages-femmes,
standardiste, infirmière…et vous verrez leur courroux.

Finalement, tous les progrès technologiques du XX° siècle ne sont que peu de choses
comparé à l’hégémonie de la femme qui avait déjà beaucoup de pouvoirs mais qui les veut
tous et exclusifs et jusqu’à s’en inventer.

La femme de notre Président, qui n’a aucun statut, sinon celui, non écrit, de réception, déclare :
"A l’avenir, il y aura de plus en plus de femmes pour commander les hommes".*
Vous remarquerez qu’il n’est pas dit : des femmes aux commandes des entreprises ou de la politique.
Il s’agit bien de "commander" les hommes". Voilà la véritable conquête de la femme.
L’homme a été plus respectueux envers le cheval, la plus noble conquête de l’homme.
Aux Ayatollahs, Talibans extrémistes correspond la femme qui "commande" aux hommes.
Nous voilà dans de beaux draps, dirait la mère Denis.
Si, maintenant, c’est la femme d’un Président qui le dit, les bornes sont franchies.
Que nous reste-t-il, à nous les hommes ? Le choix de la couleur de la voiture ? Même pas.
Faudra-t-il songer à cloner la Terre pour que nous ayons un espace de liberté ?
Mesdames, vous êtes-vous rendu compte de la situation qui va bientôt vous échapper ?

La parité que vous réclamez tant vous fera abandonner le restaurant et le cinéma offerts,
la portière ouverte ainsi que toutes ces petites déférences que vous savez apprécier.
Votre vie est un combat, le notre va commencer.
Qui gagnera ? Combien de pertes ?
Réfléchissons tous ensemble, si vous le voulez bien.

*Madame Chirac, le Parisien du 21 février 06 et cité dans Marianne du 25 février 06.

N'avoir rien à dire, mais le dire absolument !

Le Dim 22 Juil 2007, 12:35  sur Mille choses, 0 commentaire
N’avoir rien à dire, mais le dire absolument !

C’est l’instant où les mots bien tricotés dans la tête attendent leur délivrance.
C’est aujourd’hui que le fil se déroule au travers de la plume.
Tremper sa plume dans le clavier, un moyen sage pour tout réaliser en un instant.
Instant où le monde s’arrête, l’esprit enveloppant l’être et sa pensée.
Emotion, tremblement, étourdissement, devant le premier mot à naître.
Enfanter son cerveau vide pour le découvrir si magnifiquement.
Le présent contient sa magie, appelée : la vie en devenir.
"Partir de rien pour arriver à peu de choses", voilà l’ivresse de l’instant.
Sortir du néant pour créer, c’est la Terre retrouvée.

La veste à Pépé.

Le Dim 22 Juil 2007, 09:34  sur Mille choses, 0 commentaire
La veste à Pépé.

La veste à Pépé sent "Pépé" même quand Pépé n’est pas dedans.
Velours marron comme il se doit pour tout faire à la ferme et à la maison.
Je n’ai jamais vu Pépé sans sa veste, été comme hiver.
Il est possible qu’il soit né dedans et que la veste ait grandi avec lui.
Mon Pépé, je l’aime bien mais l’odeur de la veste à Pépé, encore plus.
Quand il n’est pas là, il laisse toujours délicatement un peu d’odeur de sa veste
que je suis à la trace pour retrouver mon Pépé.
Comment vous décrire l’odeur de la veste à Pépé ? Mettez-y d’abord toutes
les odeurs de la ferme sans oublier les vaches, les poules et les cochons,
l’herbe mouillée et la rosée du matin. Ensuite, c’est un peu secret car il s’agit
de tous les efforts de la journée. Dame, une ferme, çà occupe son homme !
Quand vient Pépé, je ferme les yeux et hume ce délicieux parfum qui ne provient
que de mon Pépé. C’est mon Pépé et je l’aime. C’est son odeur et je l’aime aussi.
Au fait, quelle est l’odeur des autres Pépé ?

Pépé, c’est Pépé vermicelle. C’est lui qui a mis des chiffres et des lettres dans
mon potage. Il m’a dit de m’amuser avec et que, peut-être, je n’aurai pas besoin
d’aller à l’école. J’ai recraché tous les chiffres et j’ai gardé toutes les lettres.
Bien souvent, en associant les lettres, cela ne voulait rien dire, mais parfois,
je trouvais mon bonheur dans le grand Larousse en haut de l’étagère.
(Pour tout savoir, il faut monter sur le tabouret.)
C’est grâce à Pépé que je peux vous écrire aujourd’hui.
Je suis sûr que vous sentez l’odeur de la veste à Pépé car cette odeur est mêlée
à l’encre et au papier. Humez et vous découvrirez l’odeur à Pépé.
Aujourd’hui, j’ai grandi et j’ai oublié mon costume du dimanche, celui que je mettais
pour aller au village avec Pépé. Pépé a oublié de respirer et j’ai perdu Pépé.

Pourtant, je l’aimais bien mon costume du dimanche. J’en étais même très fier.
Un costume d’homme du haut de mes trois pommes.
Quelle fière allure avec les cheveux bien peignés.
Tout à l’unisson jusqu’aux chaussettes et chaussures bien cirées.
Un costume du dimanche, çà vous change un homme !

Un costume du dimanche, çà ne se porte que le dimanche.
Ce soir, j’attendrai six jours pour porter mon costume du dimanche.
Quelle joie et qu’elle fierté devant les copains de mesurer nos effets.
Nous étions les rois de la ville, avec parfois, à la boutonnière, un œillet.
Pas de bagarre ce jour-là, tout le monde le comprend.

Demain, c’est dimanche et je vais mettre mon costume du dimanche.
Chérie, as-tu vu mon costume, celui que je ne mets que le dimanche ?
A la poubelle, me dis-tu, car j’ai beaucoup grandi ?
Sans costume pour le dimanche, je préfère rester au lit.
Costume du dimanche, reviens-nous vite car demain, c’est dimanche

Dimanche, je mettrai la veste à Pépé. Il aimera çà !
Page 1 sur 1

Xavier Huon

Cet utilisateur n'a pas encore rédigé sa présentation. Vous pouvez lui suggerer de le faire.

Tout à propos de Xavier Huon

Inscrit le:  22 Juil 2007
Messages:  11 [0.25% du total / 0.00 messages par jour]
Emploi:  Communication, écriture.
Rang:  Petite chose délicate

Activité

Forums Activité % Forum % total
Citations 7 sur 609 1.15 % 63.64 %
Mille choses 4 sur 731 0.55 % 36.36 %

Partagez, si vous aimez

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Mer 17 Juil 2024, 10:58
  • Nos membres ont écrit un total de 4446 textes
    Nous avons 1234 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est brancher
  • Il y a en tout 49 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 49 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs enregistrés : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite