Des vies à deux

Comme je le remarquais il y a quelques temps déjà, l’amour est un éternel sujet de surprise pour moi, d’émerveillement et de questionnement.

Tiraillé entre désir et amitié, il prend mille visages. Et je pense qu’une vie ne suffit décidément pas à l’appréhender, on croit tout connaître et l’on se rend compte que l’on n’est guère plus avancé qu’aux jours tendres de notre adolescence. Quand on tombe amoureux on a toujours seize ans ! Notre cœur bat, le jour est merveilleux et tout va bien. Mais, si l’autre vous aime et que vous ne répondez pas à son émoi ou inversement : le jour devient sinistre et le ciel le plus bleu devient cruel aux cœurs lourds… Et on se dit : comment ne pas le faire souffrir ou comment ne pas la faire souffrir ?! Et on sait bien qu’aucune empathie, aucune compassion n’atténueront la cruauté d’un refus.

En près de dix ans d’un divorce complexe, j’ai connu pas mal de combats, j’ai été amenée à prendre du recul et mon sac aux questions ne fait pourtant au fil du temps que s’emplir. Dernièrement, un ami, encore un, et oui, cela est vrai que l’amitié homme femme est souvent équivoque, est devenu un amoureux malheureux. Un homme extraordinaire de mes amis vient de se faire remercier par sa dulcinée partie flairer les phéromones d’un beau saisonnier. On parle, j’étale toutes les qualités d’Homme qui sont les siennes, sans flagornerie etc., pour l’aider à remonter la pente, pour qu’il fasse un constat objectif de sa situation et me voilà à devoir repousser ses avances. Et, zut ! La vie est parfois bien étrange. Il est génial, parfaite entente sauf que physiquement il ne m’attire pas du tout. N’avez-vous pas remarqué que souvent il y a une dissymétrie : l’un est attiré et l’autre repoussé sans que l’on puisse vraiment s’en expliquer les causes. Il suffit souvent de peu, un rien pour que la rencontre n’ait pas lieu.

Peu avant, j’ai refait cette expérience qu’en tant qu’hétéro je ne m’explique pas : comment puis-je attirer une femme alors que personnellement je ne supporterai pas que l’une m’approche de trop près ? C’est mal fait, non ? Que de souffrance on fait naître ou de désir, de frustration sans que cela aboutisse au bonheur de deux êtres !

Parfois, on trouve des hommes super sexy mais surtout qu’ils ferment la bouche ! D’autres fois, ils sont mariés ou en couple et souhaitent que vous soyez leur douceur du soir espoir entre deux portes… D’autres s’imaginent que comme initiatrice cela pourrait le faire. Etc. Parfois, notre cœur, notre corps s’emballent mais… En fait, que recherchons-nous ?

Pourquoi ? Pourquoi ne pouvons-nous pas décider d’aimer et d’être attiré ? Par quelle étrange alchimie, notre raison n’y a pas de part ?
Et puis, l’imagination, l’intelligence y compris celle du cœur, l’équilibre psychologique et une vie saine constituent de puissants stimulants ! Quelle histoire résisterait au ronron monotone d’une vie trop réglée et trop aseptisée ou au contraire trop dissolue ?! Cela finirait par tout user, à commencer par l’humain et le sublime !

L’amour est, selon moi, un oiseau qui ne demande qu’à prendre son envol mais de grâce ne le limitons ni ne le contrefaisons pas parce qu’alors le plus beau des sourires devient un immonde rictus ! Et l’oiseau dans sa cage finit par dépérir pour disparaître tout à fait, pauvre tas de plumes sans vie... Qu’est-il advenu de lui ? !

Ah, je ne parle pas des barrières et autres limites que notre éducation nous assène ou au contraire à quelles déviances notre histoire, notre vécu ou nos souffrances nous conduisent ! Il faut trouver l’autre, celui , celle qui, sans être parfait lui-même, permet une harmonie une entente qui tend vers la perfection !

Toutes les confidences que j’ai pu recevoir ont nourri nombre de mes histoires mais ni mon vécu ni cette écoute n’ont permis de résoudre ce qui reste pour moi le plus merveilleux des mystères : l’Amour.

Enfin, en conclusion ultime, de vous à moi, chères âmes tendres : qu’y a-t-il de meilleur en ce monde que l’Amour ?! Aimez donc, soyez aimées, follement, sans attendre, sans peur, sans trêve, de toute votre âme, de tout votre coeur, de tout votre corps ! Vivez et aimez !


Votre dévouée, Dolce
Ecrit le  Ven 20 Mai 2011, 17:53  par 
dolce vita
, 0 commentaire
Commencer un nouveau sujet Répondre au sujet

Montrer les textes depuis:   

La vie à deux

La vie à deux L'amour, le vrai, est solitaire parce que souvent incompris de l'autre. Et pourtant, nous vivons à deux. Pour aller où ? Pendant combien de temps ? Avec quels rêves ? Scènes de la vie quotidienne... à deux, réflexions sur la vie... à deux, mais vous écrivez... tout seul.

Partagez, si vous aimez

Livres recommandables

On ne badine pas avec l'amour à 1,55 euros
Alfred de MUSSET
Pocket
L'Ile des Gauchers
Alexandre Jardin
Gallimard
PROPOSITION PERVERSE
GUILLAUME PERROTTE
Pocket
Le baton et la carotte
Esparbec
La Musardine
EAU A LA BOUCHE
ANNE BERT
Pocket
Le bandeau
Jean-François Mopin
J'ai lu
Celle qui couche avec les autres
Catsig
J'ai lu
La Reine des lectrices
Alan Bennett
Folio
Extases de femmes
COLLECTIF
Pocket
Écrire - un plaisir à la portée de tous: 350 techniques d'écriture créative
Faly Stachak
Eyrolles


Retrouvez toutes nos bonnes lectures sur : La boutique des âmes tendres

Derniers textes

La citation d'amour

Aimer, c'est jouir, tandis que ce n'est pas jouir que d'être aimé.

Aristote.

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017, 15:11
  • Nos membres ont écrit un total de 4435 textes
    Nous avons 1232 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Maria1996
  • Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 13 Invités et 1 Bot   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun
    Bots : MSN
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite