Jan 30
2015

De lune à l’autre

De lune à l’autre Ce soir la lune me toque Tendrement, elle se moque Elle dispense ses rayons D’une chevelure nylon J’entends ses cils battre et Son cœur murmurer Ses lèvres sèches ou mouillées A moi de deviner. Un silence de soie Revêt nos corps aux abois.
Vus: 3636 | Suites: 0
Nov 30
2013

Notre osmose orgasmique

Ton approche est cosmique étoile de nuit, de mer, tu sais comment faire notre osmose orgasmique...
Vus: 2037 | Suites: 0
Fév 26
2013

D'un soir

Le silence cotonneux un soir à cet étage Vide des gens du jour déjà rentrés chez eux Nos présences tardives avec pour seul bagage De hautes envies d’ébats se lisant dans nos yeux Comme une récompense d’être resté si tard Pour extraire le sensuel, l’excitant exutoire. Elle, une chance vêtue
Vus: 4768 | Suites: 1
Déc 04
2012

Lecture du soir

Ces lignes-là me donnaient le tournis Seule dans ma chambre, assise sur mon lit. Je dévorais humide ce livre érotique Illustré de dessins de scènes acrobatiques. Je sentais le besoin d’un doigt réparateur Qui de mouvements soignés calmerait mes humeurs. Ma voisine de chambrée partie pour se laver Je
Vus: 4184 | Suites: 0
Nov 29
2012

Jolie fleur du lit là

Elle s’effeuille lentement pour aller se coucher Devant un doux miroir qui lui fait se voir nue Elle s’observe un instant ses petits seins dressés S’arrête sur son trigone, de poils dépourvus Puis dans un geste tendre se glisse dans les draps. S’en suit un long soupir que lui dicte
Vus: 5545 | Suites: 0
Nov 16
2012

Une belle soirée

Elle avait mis l’éphémère d’un chemisier de soie Transparent, laissant voir une partie de choix Deux délicats rebonds dans un écrin de dentelles Qui vinrent d’emblée toquer au fond de mes prunelles. Cette soirée m’ennuyait, je pensais m’en aller. Mais son apparition me poussa à rester. Je ne la lâchais
Vus: 5613 | Suites: 0
Nov 14
2012

La directrice d'école

« Asseyez vous Monsieur je vous en prie Vous devinez pourquoi je crois vous êtes ici » Votre enfant turbulent au demeurant charmant Perturbe la quiétude de notre établissement. J’écoutais sans broncher la liste des reproches Les yeux rivés sur elle, les deux mains dans les poches. Plutôt
Vus: 4434 | Suites: 0
Nov 14
2012

Rectif

lire "asseyez-vous" dédolé de la coquille jime
Vus: 937 | Suites: 0
Nov 14
2012

La directrice d'école

« Asseyez Monsieur je vous en prie Vous devinez pourquoi je crois vous êtes ici » Votre enfant turbulent au demeurant charmant Perturbe la quiétude de notre établissement. J’écoutais sans broncher la liste des reproches Les yeux rivés sur elle, les deux mains dans les poches. Plutôt pas
Vus: 3873 | Suites: 0
Nov 12
2012

L'ascenseur

Elle était d’un commun qui semblait du banal Dans son grand manteau brun et sa p’tite queue de cheval Pourtant à bien y regarder, elle avait quelque chose Qui faisait d’elle comme un attrait, charme dont parfois on dispose. On venait d’embarquer dans le même ascenseur Cette cabine métallique qui
Vus: 5511 | Suites: 0
Oct 26
2012

Un instant

Et l’amour turbulent M’assomme et me prend Au détour d’une rue A portée de ma vue Je la suis un moment Tout en imaginant Que de ce pas flânant Nous pourrions être amants Il me plait ainsi De filer cette rêverie Des frissons dans l’échine La suscitant mutine
Vus: 1729 | Suites: 0
Oct 22
2012

Le chemin du septième ciel

Au commencement des mains aguerries viennent se poser sur mon corps endormi Il se réveil doucement et langoureusement au contact de ces caresses douces, de ces caresses de courtisan Mais malgré la chaleur de ces doux asseaux Les frissons parcourent mon être en vibrato Mon corps est pétri de sensation il s’amollit d
Vus: 4263 | Suites: 0
Août 02
2012

Parfums

Tes parfums m’imprègnent encore et me ramènent à nous, Pour moi seulement je voudrais les cacher, En user à loisir dans mes moments perdus, En abuser encore, loin de toute âme vue. Leur pouvoir est immense : celui du souvenir, Qui ajoute aux odeurs tout ce que j’ai pu sentir
Vus: 6306 | Suites: 1
Juil 20
2012

En passant au bord de seine

Version libre et moderne de en passant par la Lorraine... En passant au bord de Seine Avec mes croquenots J’ai vu une Marie Madeleine Nue sous son chapeau Qui
Vus: 5220 | Suites: 0
Juin 25
2012

Après midi

En cet après-midi, flânant sans but précis, Je parcourais les rues désertes de Paris Au mois d’Aout vidé de ses âmes, Ainsi on y remarque mieux la silhouette des dames Habillées de l’été par de légers tissus Qui cachent à peine parfois le nu… Non que je sois chasseur
Vus: 6570 | Suites: 0
Juin 19
2012

Rêves érotiques de demoiselle sieste

Ah ! Sans honte vous conterais-je, que l’autre jour, Lassée d’un tôt matin qui écourta ma nuit, Laissant filer mon corps, je me suis évanouie Dans quelques lentes torpeurs, sur un coin de prairie, Et que je fis durant ce somme des coquins rêves d’amour. Le tout premier,
Vus: 7163 | Suites: 0
Juin 16
2012

Caresse et moi, caressez-moi, caresse emoi

Emoi de plaisir Je succombe au désir D’ une caresse De tes mains qui s’empressent Doux frôlements Peau à peau impatient Caresse légère Allume ma chair Et moi de désir Je succombe au plaisir http://www.casimages.com/img/070307102343374150.gif
Vus: 4838 | Suites: 0
Avril 19
2012

Le pari des onze mille verges

Le pari des Onze mille verges C’était encore l’époque des trains de nuit et des compartiments fermés à huit places assises. C’était aussi l’époque des permissions de fin de semaine, des wagons peuplés de militaires bruyants, bouillonnants de sève, de jeunesse et de rêves. À cette époque
Vus: 8862 | Suites: 0
Commencer un nouveau sujet

Les liaisons sulfureuses

Les liaisons sulfureuses Fantasmes inavoués, désir incandescent ou rêve d'une nuit... Sans vulgarité, vous nous faites part de ces moments torrides où les sens l'emportent sur la raison. Qu'il s'agisse de poèmes érotiques, de récits sensuels où de textes coquins, soyez brûlants et restez tendres.

Un forum suggéré par la_tulipe_noire..

Partagez, si vous aimez

Derniers textes

Livres recommandables

La Reine des lectrices
Alan Bennett
Folio
L'eau à la bouche
Anne BERT
Pocket
Le bandeau
Jean-François Mopin
J'ai lu
Le baton et la carotte
Esparbec
La Musardine
L'Ile des Gauchers
Alexandre Jardin
Gallimard
Proposition perverse
Guillaume PERROTTE
Pocket
On ne badine pas avec l'amour à 1,55 euros
Alfred MUSSET (de)
Pocket
Ecrire, un plaisir à la portée de tous : 350 techniques d'écriture créative
Faly Stachak
Editions d'Organisation
Celle qui couche avec les autres
Catsig
J'ai lu
Extases de femmes
COLLECTIF
Pocket


Retrouvez toutes nos bonnes lectures sur : La boutique des âmes tendres

La citation d'amour

L'amour a été pour moi la plus grande des affaires, ou plutôt la seule.

Stendhal.

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017, 10:18
  • Nos membres ont écrit un total de 4435 textes
    Nous avons 1232 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Maria1996
  • Il y a en tout 17 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 16 Invités et 1 Bot   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun
    Bots : MSN
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite