Envie d'écrire, envie de sourire

Il écrit pour se souvenir d’un sourire, synonyme de tendresse. Comment était ce sourire ? Comment sentait-il autant de tendresse dans ce sourire ? Pourquoi un simple sourire signifie beaucoup ?
Parce que l’Homme ne peut grandir sans amour, sans regard, sans l’Autre.
Mais pourquoi ? Mais pourquoi ?
Ecrit le  Sam 02 Jan 2010, 23:10  par 
Solina
, 0 commentaire

Sourire

Parce que l’Homme est un être social. Il a besoin d’amour, de tendresse.
Pourquoi tout cela est perverti par le sexe et la possession d’un corps à un sexe ? Ne peut-on pas aimer un sourire ou un regard sincère, pleins de compassion ?
Ecrit le  Mer 27 Jan 2010, 02:40  par 
Solina
, 0 commentaire

Sourire...

C’est bien parce que l’Homme est un être social qu’il est soumis au langage, alors il ne sait pas ce qu’il dit. Mais, l’homme sait bien qu’aimer n’est pas désirer. Le rapport sexuel? Il a surtout rapport avec le langage... La différence entre tendre et sensuel, n’est-elle pas ce qui distingue la position du garçon de celle de l’homme?
Ecrit le  Mer 27 Jan 2010, 06:53  par 
évènement
, 0 commentaire

Sourire

Je ne savais pas que tendresse et sensualité étaient antinomiques. L’Homme adulte ne peut-il être tendre et sensuel à la fois ? C’est bien étrange tsur De plus, je vois qu’on a glissé d’un terme générique qui distingue notre espèce à un terme plus réducteur référant à nos congénères sexués mâles. Bon. La question ne se pose par pour les femmes ? C’est vrai que nous sommes parfaites doute (mouais)... Et autre chose que je découvre et qui me chagrine, l’être humain ne sait pas ce qu’il veut dire ? C’est bien triste si seul le langage non verbal, la kinesthésique, est à même de dire... et de dire bien. D’autant que vous semblez fachée(s) avec ce qu’ils ont à exprimer vos corps ! C’est pourtant cool d’aimer aussi avec sa peau, ses mains, etc ! N’est-ce pas un formidable prolongement du coeur ? Ah, mais, j’insiste, ne peut-on aimer et désirer tout autant ?! Là encore faut-il être sectaire et privilégier l’un au détriment de l’autre ? Aimer sans désirer l’autre ou désirer sans aimer me semble, pour ma part, bien fade... Je ne parle bien entendu que de la relation amoureuse à proprement parlé puisque c’est sur ce type de sentiment que portent vos propos si j’ai bien compris.

Bien cordialement.

Dolce
Ecrit le  Mer 27 Jan 2010, 08:19  par 
dolce vita
, 0 commentaire

Sourire!

Il me semble que ce qui différencie l’Homme de l’animal, c’est bien que le premier soit un sujet parlant. En effet, selon cette acception, hommes et femmes sont soumis au langage. Bien entendu, ces deux êtres peuvent allier tendresse et sensualité, c’est pourquoi la question reste posée à celui qui les exclue. Cependant, du côté masculin, l’amour et le désir paraissent difficilement conciliables envers une seule et même personne. Peut-être est-ce pour cela que l’homme est un chasseur...
Ecrit le  Mer 27 Jan 2010, 15:14  par 
évènement
, 0 commentaire

Sourire

L’Homme est un animal de l’espèce homo sapiens sapiens. Il n’est pas soumis à la parole il possède la faculté de parole ; c’est-à-dire, qu’il a la possibilité de mettre en code vocal et par suite écrit des éléments conceptuels de pensée plus ou moins abstraite : quel luxe ! La parole lui est soumise et non l’inverse sauf cas pathologiques, après ça allez vous plaindre ! Que serait la communication sans parole ? Il existe bien entendu un langage par geste pour les personnes souffrant de déficience auditive plus ou moins marquée mais ce langage (puisque langage il y a ) procède d’un code et dérive du langage humain même si la composante orale en est en général exclue... As-tu entendu parlé de Victor de l’Aveyron ? Cet enfant abandonné et qui a survécu à la forêt et ses rigueurs, il était privé de parole étant recueilli trop tard, ses effecteurs périphériques de même que les connections cérébrales vers le centre du langage n’ont pas pu être activées suffisamment tôt pour lui permettre de produire des sons articulés, même s’il avait acquis un rudiment de reconnaissance du langage écrit... Etait-il plus libre pour autant ?
Je ne partage pas ton point de vue sur l’incapacité de l’homme masculin à être tendre et éprouver du désir envers une seule et même personne... Ou alors, cela est aussi vrai des femmes. Tu ne trouves pas ton argument un peu surfait, Evènement ? C’est dommage d’obscurcir ainsi ton opinion de l’Autre.

Dolce
Ecrit le  Mer 27 Jan 2010, 16:24  par 
dolce vita
, 0 commentaire

Sourire

Au fait, Evènement, le dauphin ayant lui aussi développé un code langagier qui lui est propre et possédant un cerveau bien développé à l’instar de l’Homme, se distingue-t-il donc de fait des animaux ? ! La réponse est "oui" si j’en suis ton assertion. Un peu d’humilité chez l’Homme ne nuit pas... Essayons d’avoir une vision un peu moins autocentrée et hyperbolique de notre espèce. Parce que parfois, quand on regarde ce que les animaux humains font à des tas de niveaux, ils devraient, nous devrions, adopter le profil bas... Pauvres animaux que nous sommes et qui n’avons pas fini d’apprendre des autres pour peu que nous nous en donnions les moyens : "ouvrez les yeux les loups".

Bien cordialement.

Dolce


ps : c’est un plaisir que de te répondre !!!
Ecrit le  Mer 27 Jan 2010, 16:37  par 
dolce vita
, 0 commentaire

Le rire

Je te remercie, Dolce, pour tes informations concernant le monde animalier. C’est avec une grande humilité, que je reconnais mon ignorance à ce propos. Mais le "code langagier" et le cerveau développé des dauphins leur permettent-ils de rire?
Ont-ils un inconscient?
Néanmoins, il est juste de constater que certains humains, probablement malades, sont proches de l’animalité.

PS: Le plaisir est partagé...
Ecrit le  Jeu 28 Jan 2010, 06:56  par 
évènement
, 0 commentaire

Sourire

Le rire n’est pas le propre de l’Homme. Dis-moi pourquoi tu tiens tellement à ce que l’homme soit supérieur aux autres espèces animales ? Nos moyens ne nous permettent pas encore de savoir comment fonctionne le cerveau des autres animaux, j’entends au niveau du subconscient, a priori, pour autant que je sache mais je ne suis cependant pas spécialiste du domaine : il faudrait poser la question à un cognitiviste. Quoiqu’il en soit, est-ce si important ? Les théories évolutionnistes et une étude diachronique de l’Homme permettent de voir qu’il fait partie d’un même tout y compris la fameuse molécule de Dieu (comme l’appellent certains scientifiques), l’ADN est là pour nous le rappeler, nous ne sommes pas différents du reste de l’univers, un être vivant parmi d’autres et qui a trop souvent tendance à voir ses droits et moins ses devoirs... Pourquoi vouloir se distinguer et refuser d’être ce que l’on est un animal pensant, un animal conscient, spirituel aussi parfois, mais un animal tout de même.
Ecrit le  Jeu 28 Jan 2010, 18:08  par 
dolce vita
, 0 commentaire

Sourire

Mes cher(e)s ami(e)s,
Pourquoi aime-je tant les sourires ? Parce que nous aimons les attentions sincères et que nous vivons mal l’hypocrisie. Quand je parle des sourires,je parle de ceux qui sont nécessaires pour toute relation, amicale ou amoureuse. J’aime voir les hommes sourire. Nous sourions pour manifester notre soutien à une idée, à une personne. Le sourire marque le début d’une complicité qu’il faut définir. Mais est-il facile de définir une amitié ou un amour ? Ce n’est pas facile pour un coeur. On croit savoir aimer mais on finit confus. On accompagne nos sourires par des gestes d’affection. J’aime me laisser caresser par mes ami(e)s, j’aime jouer avec leurs doigts, masser leur corps pour les découvrir un peu plus leur intimité. Parfois, il m’arrive d’être si bien avec un(e) ami(e) que j’ai envie de caresses plus poétiques, encore plus douces sans pour autant vouloir construire une relation amoureuse unique. Combien ai-je rencontré de personnes qui se sont mépris de mes caresses ! Cette méprise en a blessé plus d’un(e).
Récemment, j’ai un bon copain à qui j’ai laissé me prendre dans ses bras car je sais qu’un contact physique lui manque. Il m’a longtemps tenu dans ses bras, cherché le contact de mes mains lorsque nous jouions ensemble à un jeu vidéo,et il a posé longtemps sa tête sur mon épaule. C’est quelqu’un de craintif. Il a tellement peur d’être rejeté, de blesser qu’il n’a aucune assurance. Quand j’ai vu qu’il voulait m’enlacer,je me suis laissée faire pour lui témoigner mon affection et confiance. J’ai accompagné mes gestes de sourires. Mais que signifiaient mes sourires et mes caresses à ses yeux ? Comme il n’a jamais fait l’amour et qu’il n’a pas beaucoup eu d’affection gratuite, j’ai bien peur qu’il tombe dans une forte méprise.
L’homme ne peut dissocier amour et sexe, amour et le contact physique. N’aimer qu’une personne n’est qu’un leurre. Nous aimons des corps, des personnes. Voir un ami sourire me donne envie de sourire et de tout faire pour garder ce sourire, véritable trésor du coeur. Mais jusqu’à quel prix ?
Ecrit le  Mer 03 Fév 2010, 03:27  par 
Solina
, 0 commentaire

Un sourire?

Il me semble qu’un sourire, comme un mot, peut avoir plusieurs acceptions et que le contexte permet de donner un sens.
Solina, ton sourire, tes caresses sont-ils les mêmes lorsqu’ils s’offrent à un enfant, à un(e) ami(e), ou à celle qui partage tes nuits?
Si c’est le cas, je saisis plus facilement tes termes,
quand tu évoques la méprise, la confusion...
En effet, tu sembles flirter avec les limites de l’ambigüité...
Mais, ton affection est-elle gratuite?
As-tu déjà connu l’Amour, pour ne pas le distinguer
de l’amitié, pour ne pas le souhaiter exclusif,
ou l’Amour est-il à ce point effrayant?
A quel prix se déprendre sans s’éprendre?
Ecrit le  Mer 03 Fév 2010, 07:00  par 
évènement
, 0 commentaire

Un sourire ...

En effet, la définition de chacun de nos sourires dépend du contexte.
Mais comment aimer ? Nos sourires sont toujours interprétés. Dans la détresse, il devient un soutien, une lueur de vie. Dans la joie, il est la symphonie de deux coeurs qui s’estiment, qui vivent l’instant présent. Pourquoi l’Amour doit-il être si exclusif ? Ne peut-on aimer tout simplement ? Sa complexité lui donne sa richesse et crée le malheur des hommes. L’homme simple voit sa vie se transformer en enfer dans l’incertitude de l’opinion de l’autre qu’il ne peut contrôler. C’est notre représentation de l’autre qui "tue" notre amour sincère. L’adulte qui garde un amour simple passe pour un naïf.
Une fois passé dans le monde des êtres pensants, notre amour simple d’enfant se mue en des amours perverties de fins stratèges. Nous créons des sourires pour rattraper d’autres animaux. Pourquoi ne pas sourire pour sourire, pour manisfester notre Amour pour la Vie ? Si nous finissons par partager une même couche, ne serait-ce pas un prolongement de notre Amour pour la Vie ? Cet Amour pour la Vie, nous la trouvons dans les sourires d’enfants. Ils sourient car ils aiment vivre.
Pourquoi ne savons-nous plus sourire et rire entre nous ? L’adulte qui oublie qu’il a été enfant est un être bien triste.
Pourquoi être candide n’est pas une qualité humaine dans un monde où le faux est monnaie courant dans les relations ? Nous savons parler à nos enfants de sincérité mais nous nous conduisons souvent bien plus mal dans notre vie.
Mais qui devrait faire la leçon à qui ?
Ecrit le  Jeu 04 Fév 2010, 01:42  par 
Solina
, 0 commentaire

D'un sourire à l'autre...

En anglais "to like" n’est pas "to love", et en
espagnol "querer" est différent de "amar".
La langue française, pourtant très riche, ne nous offre
qu’un seul verbe pour exprimer le fait d’aimer.
Aussi, nous pouvons dire que nous aimons un gâteau,
et utilisons le même terme pour parler de l’être
qui nous est le plus précieux.
Cependant, nous sommes certainement capables
d’effectuer une distinction par rapport à nos sentiments.
Je pense que la candeur caractérise justement celui
qui croit en l’Amour, et ce quelque soit son âge.
"La perversion", "la stratégie", ne proviennent-elles
pas de celui qui abuse de la crédulité d’un(e) autre
qui a foi en l’Amour?
Néanmoins, l’effacement des différences me parait
instaurer une terrible confusion.
En effet, un enfant ne vit pas sa sexualité sur le
même mode qu’un adulte, pas plus que sa culpabilité.
Ecrit le  Jeu 04 Fév 2010, 07:18  par 
évènement
, 0 commentaire
Commencer un nouveau sujet Répondre au sujet

Montrer les textes depuis:   

Un monde parfait

Un monde parfait Anonymes croisés dans la rue ou vu à la télévision, amis de longue date , collègues, parents, chaque jour nous croisons ces personnes dont le sourire ou le regard ensoleille nos journées maussades. La tendresse est aussi là. Juste un regard, une attention, une présence, un geste, un mot pour les remercier ....

Un forum suggéré par la marquise de sade

Partagez, si vous aimez

Livres recommandables

Ma reddition : Une confession érotique
Bentley Toni
La Musardine
Nouvelles histoires à faire rougir
Marie GRAY
Pocket
Exercices de style
Raymond Queneau
Gallimard
Récits coquins des plaisirs défendus
Elisabeth Vanasse
J'ai lu
Beautiful Bastard
Christina LAUREN
Pocket
Lettres d'amour
JEROME JUBIN
Go in Book publishing
Onze nouvelles à lire seule, les soirs de match de foot...
Emmanuelle POINGER
Pocket
Histoires pornographiques
Abe Valentine
La Musardine
Dublin Street
Samantha Young
J'ai lu
Sex in the kitchen
Delvaux Octavie
La Musardine


Retrouvez toutes nos bonnes lectures sur : La boutique des âmes tendres

Derniers textes

La citation d'amour

Il n'y a, en amour, de bonheur durable et complet que dans l'atmosphère translucide de la sincérité parfaite.

M. Maeterlinck.

Qui est en ligne ?

  • Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
  • La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017, 15:22
  • Nos membres ont écrit un total de 4435 textes
    Nous avons 1232 membres enregistrés
    L'utilisateur enregistré le plus récent est Maria1996
  • Il y a en tout 21 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible, 21 Invités et 0 Bots   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
  • Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 311 le Sam 21 Juil 2012, 20:22
  • Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun
    Bots : Aucun
  • Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes
  Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Se connecter automatiquement à chaque visite